in

Sha’Carri Richardson prêt à « aller de l’avant » dans la première course depuis qu’il a raté les Jeux olympiques

Tous les yeux seront rivés sur Sha’Carri Richardson lorsqu’elle reviendra sur la piste samedi pour sa première course depuis qu’elle a raté les Jeux olympiques de Tokyo après avoir été testée positive au THC, un produit chimique trouvé dans la marijuana.

Le sprinter électrisant de 21 ans participera aux courses de 100 et 200 mètres de la Prefontaine Classic au Hayward Field de l’Université de l’Oregon, des semaines après avoir dû regarder les Jeux olympiques de chez lui.

« C’était un moment d’amertume, mais en même temps c’était doux parce que ça me donne juste plus de temps, ça me donne plus pour montrer au monde que je suis là pour rester », a déclaré Richardson à Tom Llamas AUJOURD’HUI vendredi. « Et cela garantit simplement que je vais être ici un peu plus longtemps dans le match, mais le regarder m’a définitivement donné envie d’aller de l’avant et de grandir à partir de cela. »

Richardson revient sur la piste de l’Oregon où elle a remporté la course de 100 mètres en 10,86 secondes aux essais olympiques américains en juin, ressemblant à une star potentielle à Tokyo avec ses cheveux orange vif, ses anneaux dans le nez, ses ongles colorés et ses tatouages.

Ce rêve s’est évaporé pour l’ancienne star de LSU de Dallas lorsqu’elle a échoué à un test de dépistage de drogue, entraînant une suspension d’un mois. Elle a déclaré à Savannah Guthrie dans une interview exclusive sur 45secondes.fr le mois dernier qu’elle avait consommé de la marijuana après la mort soudaine de sa mère biologique quelques jours avant les essais olympiques américains.

« Je sais ce que j’ai fait », a-t-elle dit à Llamas. « Je sais que je suis responsable, et je suis ici pour prendre ce que je dois prendre des choix que j’ai décidé de faire. Vous ne pouvez pas fuir la réalité, elle sera toujours là, peu importe combien de temps vous choisissez de l’ignorer, peu importe combien de temps vous choisissez de penser qu’il va disparaître. »

La suspension de Richardson de Tokyo a déclenché une discussion sur les règles de l’Agence mondiale antidopage interdisant la marijuana, qui est légale dans de nombreux États américains et n’est pas considérée comme une drogue améliorant les performances. La marijuana est légale en vertu de la loi de l’État de l’Oregon, où elle a été testée positive avant les Jeux olympiques.

« Si ces règles changent, je suis simplement béni et fier de pouvoir le faire pour d’autres athlètes », a déclaré Richardson.

L’honnêteté de Richardson à propos de sa consommation de marijuana au milieu de l’angoisse suscitée par la mort de sa mère a également mis en lumière la santé mentale, qui est devenue un problème majeur à Tokyo après que la superstar gymnaste Simone Biles se soit retirée de tous les événements sauf un, citant ses propres problèmes de santé mentale.

« Je vais beaucoup mieux, et je suis en fait fier de continuer son voyage en s’améliorant », a déclaré Richardson. « Nous voulons jouer pour vous les gars et nous voulons offrir la meilleure performance pour vous, mais en même temps, nous sommes là, tout comme vous.

« Quand nous sortons de la piste, quand nous sortons du terrain de football, quand nous sortons du terrain, nous vivons la vie comme vous. C’est juste pendant un certain temps que nous ressemblons à des super-héros. »

Richardson est maintenant « ravie » de retrouver la piste, où elle affrontera le trio de femmes jamaïcaines qui ont remporté les trois médailles du 100 mètres à Tokyo – Elaine Thompson-Herah, Shelly-Ann Fraser-Price et Shericka Jackson.

Ce sera le premier duel de Richardson avec Thompson-Herah, qui est devenue la première femme de l’histoire à remporter les courses de 100 et 200 mètres lors de Jeux olympiques consécutifs lorsqu’elle a remporté l’or à Tokyo. Thompson-Herah a également éclipsé un record olympique de 33 ans établi par la superstar américaine Florence Griffith-Joyner lorsqu’elle a couru 10,61 secondes pour remporter le 100.

Richardson avait un message pour le trio jamaïcain jeudi lorsqu’elle a partagé une vidéo TikTok sur Instagram de ses débuts avec une nouvelle coiffure blonde et une synchronisation labiale avec Nicki Minaj pour faire savoir à ses concurrents qu’elle « a pris un peu de temps pour se reposer et maintenant c’est le jeu temps. »

« Le 21 août et je ne joue pas bien », a-t-elle écrit.

Richardson participera également à la course de 200 mètres aux côtés d’Allyson Felix, l’athlète américaine d’athlétisme la plus décorée de tous les temps, ainsi que la médaillée de bronze de Tokyo Gabby Thomas.

« Avec le retour de cette première course, c’est un merci, parce qu’en fin de compte j’ai fait une erreur mais cela n’enlève rien à mon talent, cela n’enlève rien à qui je suis », a déclaré Richardson. .

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂