in

Sha’Carri Richardson a abandonné la liste des Jeux olympiques de Tokyo après l’annonce de l’athlétisme

La star de l’athlétisme Sha’Carri Richardson manquera les Jeux olympiques de Tokyo après que l’athlétisme américain a déclaré mardi qu’elle ne ferait pas partie de l’équipe féminine de relais 4×100 mètres.

Dans un communiqué, l’organisation a déclaré qu’elle était « incroyablement sympathique à l’égard des circonstances atténuantes de Sha’Carri Richardson et applaudissait vivement sa responsabilité – et lui offrirait notre soutien continu sur et en dehors de la piste ».

Richardson, 21 ans, a été suspendue de l’équipe olympique américaine le 28 juin après avoir été testée positive au THC, un produit chimique trouvé dans la marijuana. Dans le cadre de l’accord, Richardson purgera une suspension d’un mois, ce qui signifie qu’elle manquera la course de 100 mètres aux Jeux olympiques, où elle était la favorite des fans pour remporter la médaille d’or.

Vendredi, le jour où la suspension de Richardson a été annoncée publiquement, US Track and Field a déclaré dans un communiqué que la « situation de la star de la piste est incroyablement malheureuse et dévastatrice pour toutes les personnes impliquées ».

La décision a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux de personnes qui se sont demandé pourquoi le sprinter était suspendu pour consommation de marijuana, une drogue généralement connue pour ses effets relaxants et qui ne fait pas courir plus vite. Cependant, l’Agence mondiale antidopage a déclaré que la marijuana peut « améliorer les performances ».

Dans un communiqué publié mardi, les responsables américains de l’athlétisme ont ajouté que l’organisation « convient que le mérite des règles de l’Agence mondiale antidopage liées au THC devrait être réévalué, cela nuirait à l’intégrité des essais de l’équipe olympique américaine pour l’athlétisme & Field si l’USATF modifiait ses politiques après la compétition, quelques semaines seulement avant les Jeux Olympiques. »

« Tous les athlètes de l’USATF sont également conscients et doivent adhérer au code antidopage actuel, et notre crédibilité en tant qu’organe directeur national serait perdue si les règles n’étaient appliquées que dans certaines circonstances », ont déclaré des responsables dans le communiqué. « Donc, bien que notre compréhension sincère repose sur Sha’Carri, nous devons également maintenir l’équité pour tous les athlètes qui ont tenté de réaliser leurs rêves en obtenant une place dans l’équipe olympique américaine d’athlétisme. »

Lors des essais olympiques d’athlétisme féminins aux États-Unis en Oregon le 19 juin, Richardson a couru la course de 100 mètres en seulement 10,86 secondes. Elle a échoué à un test de dépistage de drogue qui a été administré après cette course.

Avant l’annonce de mardi, il était clair que Richardson ne serait pas en mesure de participer à son épreuve individuelle. Cependant, certains fans espéraient qu’elle pourrait être choisie pour faire partie d’une équipe de relais. Les règles permettent à six athlètes d’être sélectionnés dans une équipe de relais, tel que choisi par l’entraîneur-chef de l’USATF, en consultation avec un comité consultatif. Quatre de ces six athlètes doivent également être inscrits dans des courses individuelles.

Richardson a déclaré à 45secondes.fr vendredi qu’elle avait consommé de la marijuana dans l’Oregon, où elle est légale, et après avoir appris que sa mère biologique était décédée. Elle a ajouté qu’elle était concentrée sur elle-même et non sur son destin olympique.

« Pour le moment, je consacre tout mon temps et mon énergie à faire ce que je dois faire, c’est-à-dire me soigner », a-t-elle déclaré à Savannah Guthrie. « Donc, si je suis autorisé à recevoir cette bénédiction, alors je suis reconnaissant. »

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂