dans

SEAT Leon Sportstourer FR 1.5 eTSI. Que vaut le nouveau van espagnol?

Seat Leon Sportstourer Fr 1.5 Etsi. Que Vaut Le Nouveau

Fièvre SUV. Partout en Europe, le segment des fourgons a perdu de sa pertinence. A sa place se trouvent les SUV, des modèles qui ont galvanisé pratiquement toute l’attention des particuliers et des entreprises à la recherche de plus d’espace et de polyvalence.

Le France, malgré l’appétit historique pour les fourgonnettes, n’a pas fait exception. Et c’est précisément dans ce contexte que SEAT lance la Leon Sportstourer. Un van qui dans cette nouvelle génération apparaît avec ses arguments (très) renforcés.

SEAT Leon Sportstourer. Pour qui?

Ceux qui recherchent une camionnette ne le font plus simplement en recherchant de l’espace ou du style supplémentaire. Chez ces deux individus, la plupart du temps, les SUV offrent plus sans alourdir notre portefeuille.

Ce n’est pas dans ces aspects que la SEAT Leon Sportstourer, qui m’a tenu compagnie pendant une semaine, sort de ses gallons. Bien qu’en termes esthétiques, les images parlent d’elles-mêmes:

Dans cette nouvelle génération, la SEAT Leon Sportstourer est plus grande, plus spacieuse et plus dynamique. © Guilherme Costa / 45secondes.fr

Il s’agit d’une version FR 1.5 eTSI, donc l’une des versions les plus puissantes et les plus dynamiques de la gamme Leon Sportstourer. Sa dynamique est impeccable, c’est pour ceux qui aiment conduire – c’est donc dommage que l’ESP ne soit pas complètement déconnectable.

Quiconque cherche un fourgon comme celui-ci le fait parce qu’il aime conduire. L’équilibre dynamique / confort atteint dans cette nouvelle génération de SEAT Leon Sportstourer FR 1.5 eTSI n’est pas réalisable par l’écrasante majorité des SUV. En revanche, pour un peu plus de 1340 euros, elle offre plus d’espace et de confort que la SEAT Leon 5P.

Preuve en est les 620 litres de capacité de bagages, capables d’avaler toutes les ordures nécessaires pour un week-end en famille. Et même un Beagle (son nom est Frank), qui pendant la séance photo, il pensait que c’était juste là. © Guilherme Costa / 45secondes.fr

Celui qui choisira les sièges arrière pour voyager aura également une agréable surprise. La SEAT Leon Sportstourer offre beaucoup d’espace. Mais sans aucun doute, le plus gros bonus revient à ceux qui suivent la roue.

Conduire la Leon Sportstourer FR

C’est sur la route que la Leon Sportstourer FR 1.5 eTSI s’exprime le mieux. Ce n’est pas seulement une camionnette pour emmener les enfants à l’école ou aller au supermarché pour acheter la liste des produits du mois. C’est un peu plus que ça.

Elle est une bonne partenaire sur une route bouleversée, sans « passer » une facture trop lourde dans le dos en fin de compte. Cela dit, la SEAT Leon Sportstourer FR 1.5 eTSI n’est pas la fourgonnette la plus confortable du segment et ne prétend pas non plus l’être.

Ces roues exclusives de la version FR font beaucoup pour le look dynamique de cet appareil. © Guilherme Costa / 45secondes.fr

Non pas que ce soit inconfortable, ce qui ne l’est pas, mais il y a un souci supplémentaire avec le composant dynamique, face, par exemple, à une Skoda Octavia Break avec qui il partage la plate-forme.

Cette préoccupation se retrouve dans la réponse de la direction (très directe et décisive) et dans la réponse de la suspension lorsque le plancher est plus dégradé. Et même le système DCC (Dynamic Chassis Control) ne peut pas contrer cette tendance.

Ensuite, il y a le moteur 1.5 eTSI de 150 ch, nom de code: EA211, l’un des «joyaux de la couronne» du groupe VW. Un moteur turbo à géométrie variable, système de désactivation des cylindres, hybride doux 48 V et quelques autres secrets. Des secrets que vous pouvez connaître plus en détail en cliquant sur ce lien.

Bons matériaux, bon assemblage. La SEAT Leon de cette quatrième génération a fait un pas dans la bonne direction. Utilisant la même technologie que la Golf, elle n’a pas autant de matières douces au toucher mais a une présentation plus intéressante. © Guilherme Costa / 45secondes.fr

Lors de la sélection du mode Sport dans le profil de conduite SEAT, la réponse de ce moteur ne se fait pas attendre. Il répond très bien aux régimes bas et trouve dans la boîte DSG-7 un excellent partenaire pour explorer tout son potentiel. Après tout, c’est 150 ch et 250 Nm.

Le 0-100 km / h est parcouru en 8,7 secondes et la vitesse maximale est de 221 km / h.

Si, d’une part, les performances sont sur le bon plan, la consommation l’est aussi. Dans ces jours de test, sans être vraiment doux avec l’accélérateur, j’ai atteint des moyennes de 7,5 litres / 100 km. Ce n’est pas une valeur record, mais c’est suffisant au vu de ce que cette camionnette espagnole a à offrir.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

A lire :  L'Etoile polaire. Logo interdit en France car il ressemble à Citroën
La Star Des Garçons Réagit Après Qu'un Homme En Costume

La star des garçons réagit après qu’un homme en costume de Homelander sauve son voisin à l’Halloween

Record LGBT en tant qu’elle est élue vice-présidente