dans

Sanofi soutiendra Pfizer / BioNTech dans la production du vaccin contre le COVID-19 en utilisant ses installations

Sanofi, en collaboration avec GSK pour développer son propre vaccin COVID-19, a annoncé qu’elle «donnera à BioNTech un accès à son infrastructure de production de vaccins» pour aider à la fabrication du vaccin COVID-19. Selon le communiqué, à partir de cet été, Sanofi sera en charge de la dernière étape de production car, selon le laboratoire, réaliser 125 millions de vaccins pour l’Union européenne.

Les doses initiales seront effectuées dans l’usine que le français Sanofi possède à Francfort. Comme l’explique Paul Hudson, PDG de Sanofi, «ce site de production étant situé à proximité du siège social de BioNTech, cela facilitera les choses. »Le communiqué ne précise pas qu’il existe un accord économique ni son montant, alors que le gouvernement français avait déjà fait pression sur Sanofi pour mettre ses installations à la disposition de ses concurrents.

Sanofi n’arrêtera pas de développer ses vaccins

Selon Hudson, « Nous sommes parfaitement conscients que plus tôt les doses de vaccin seront disponibles, plus de vies pourront être sauvées. L’annonce d’aujourd’hui est une étape cruciale vers l’objectif collectif de notre industrie de tout mettre en œuvre pour arrêter cette pandémie. » Il assure que « nous avons pris la décision de soutenir BioNTech et Pfizer dans la fabrication de leur vaccin contre le COVID-19 pour aider à répondre aux besoins mondiaux, puisque nous avons la technologie et les installations pour le faire. « 

Cependant, ce mouvement ne signifie pas que Sanofi cessera de produire son propre vaccin avec GSK. Les premières phases de l’étude de ce vaccin ont montré une faible réponse immunitaire chez les personnes âgées, « probablement en raison d’une concentration d’antigène insuffisante ».

Dans tous les cas, l’entreprise a l’intention de démarrer la phase 2 en février 2021 avec la Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA), qui « évaluera le vaccin candidat avec une formulation d’antigène améliorée pour obtenir une réponse immunitaire de haut niveau dans tous les groupes d’âge. » Si les données sont positives, l’étude globale de phase 3 débutera au deuxième trimestre 2021. Si tout se passe bien, s’attendre à avoir des doses disponibles au cours du dernier trimestre de l’année.

Parallèlement à ce vaccin, Sanofi développe une deuxième alternative basée sur l’ARN messager avec Translate Bio. La société française prévoit de démarrer l’étude de la phase 1/2 au premier trimestre 2021.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂