dans

Royaume-Uni : des bus s’équipent d’un système de purificateur d’air pour lutter contre le Covid-19

Les-bus-britanniques-se-dotent-de-purificateurs-dair-pour-proteger

Opérateur de bus régional basé au Royaume-Uni , la compagnie Warrington’s Own Buses a installé des dispositifs d’épuration de l’air provenant de l’ entreprise technologique AirLabs . Placé dans les cabines du conducteur sur l’ensemble de sa flotte opérationnelle, cette décision entre dans le cadre d’un entraînement de sécurité anti COVID-19.

L’AirBubbl filtre plus de 95% des virus en suspension dans l’air et des particules contaminées et inonde le véhicule de plus de 30 000 litres d’air pur toutes les heures. AirLabs, qui a été fondée en 2014, développe également une technologie connexe – AiroSafe – qui, selon elle, créera un «espace aérien personnel» pour chaque siège passager.

Protéger la flotte et les voyageurs

Stephen Stringer, responsable de l’ingénierie chez Warrington’s Own Buses, qui appartient au Warrington Council, a déclaré: «La priorité pour nous est de protéger la santé et la sécurité de nos employés, qui fournissent un service essentiel, et bien sûr pour nos clients, le les gens de Warrington.

«En installant les appareils AirBubbl, nous nous assurons de pouvoir réduire le risque d’exposition de notre personnel, qui a fait un travail fantastique au service de Warrington pendant cette crise.»

AirLabs c’est aussi l’installation d’appareils AirBubbl dans plus de 100 ambulances exploité à Londres par le transporteur de soins de santé The HATS Group. HATS avait initialement prévu d’installer les systèmes de filtration de l’air pour protéger les passagers et les équipages de la pollution atmosphérique, mais a accéléré le déploiement, car les véhicules ont été réutilisés pendant la pandémie pour aider à transporter les patients atteints de coronavirus.

A lire :  OnePlus 8T dans la vidéo officielle: voici à quoi ressemble le smartphone

Un projet qui continu de s’étendre au Royaume-Uni

Suite à la réception de une subvention de 100 000 USD de Barclays et Unreasonable Impact, AirLabs travaille maintenant à mettre sa technologie AiroSafe sur le marché pour une utilisation dans les cabines des passagers des services de transport public, y compris les bus, les autocars et les trains.

L’entreprise a pour objectif d’installer les premières unités de protection des passagers avec des partenaires d’ici octobre de cette année, après avoir travaillé en étroite collaboration avec des organisations du secteur ferroviaire et bus pour développer la technologie. Les subventions ont été accordées à dix organisations pour soutenir des solutions entrepreneuriales qui répondent aux défis immédiats et à long terme résultant de la pandémie.

Les annonces arrivent au milieu de  preuves émergentes que le coronavirus pourrait se propager non seulement par les gouttelettes émises lorsque les gens toussent ou éternuent, mais aussi par de minuscules particules en suspension dans l’air. AirLabs affirme que ses solutions, associées à l’utilisation de masques faciaux, peuvent aider à augmenter le nombre de passagers autorisés dans les transports publics et rassurer les gens sur l’utilisation à nouveau des transports en commun – deux défis soulevés par les L’Europe  et les Etats Unis sur les tables rondes numériques récentes du Cities Today Institute.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Le milliardaire Jeff Bezos vient de battre le record du plus grand nombre de milliards ajoutés en une seule journée

Les ateliers ContiService proposent un «check-up» à 29 points du véhicule