robot remplacement humain

Un robot qui travaille, c’est un humain qui ne mange plus !

Lecture 1 mn Si l’humain ne produit plus, si les caissières, les chirurgiennes, les les journalistes… perdent leur travail au profit d’un robot ils/elles perdent aussi leur source de revenu.

robot remplacement humain

Alors que le capitalisme financier est de plus en plus remis en cause, sans effet… nous allons devoir nous intéresser à une nouvelle forme de système économique : le capitalisme technologique. Pas pour s’inquiéter, dénoncer, remettre en cause l’hégémonie des méga-organisations que sont les GAFAM et autres BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi). Quoiqu’en y réfléchissant…

Émergence du capitalisme de la data

En fait, il faut aller encore plus loin que la crainte d’un capitalisme de la Data (nous savons tellement bien qui vous êtes que nous pouvons vous vendre n’importe quoi, n’importe quand, comme par exemple pendant que vous passez du temps sur Instagram ou jouez à Fornite).

Car c’est dès à présent qu’il faut comprendre l’émergence d’un nouveau stade du capitalisme, le capitalisme technologique. Celui qui verra les Robots/Intelligence Artificielle progressivement, sûrement et sans doute de plus en plus rapidement, remplacer l’humain dans sa fonction de production.

Si l’humain ne produit plus, si les caissières, les chirurgiennes, les chauffeurs, les agents de surveillance, les journalistes, les légistes, les traders, les militaires perdent leur travail au profit d’un robot, d’un algorithme, ils/elles perdent aussi leur source de revenu. Pas de bras, pas de chocolat ou, pour être sérieux, pas d’emploi pas de salaire. Or pour consommer il faut acheter. Et pour acheter….il faut un revenu !

Destruction créatrice assurait l’école économique de Joseph Schumpeter…. Oui, bien sûr. Mais cette assertion de 1942 n’avait peut être pas prise en compte le fait que les boulots détruits étaient humains alors que ceux créés seront de plus en plus non-humains. Or les non-humains ne consomment pas, ne regardent pas la télé, n’occupent pas leur temps disponible sur Facebook et ne digèrent pas les Big Mac….

Illustration : Roberto Parada

0

Nous rejoindre