in

Robert Pattinson: 5 belles performances à ne pas manquer

Robert Pattinson est l’un de ces cas où la persévérance dans l’industrie cinématographique est le meilleur moyen pour un acteur de montrer son talent à un public qui cherche désespérément à le garder dans l’un de ses anciens rôles.

Après sa brève participation à la saga Harry Potter dans son quatrième opus, Pattinson finirait par devenir célèbre grâce à la tristement célèbre saga « Twilight », qui aurait pu mettre fin à la possibilité d’être pris au sérieux si ce n’était pour son grand je réussis à recommencer à partir de zéro grâce à des bandes indépendantes.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Confirmé ‘Enola Holmes 2’ avec Millie Bobby Brown et Henry Cavill

Pattinson est un acteur qui a progressivement perfectionné sa méthode d’acteur, et bien que beaucoup aient encore de forts doutes sur le fait de le voir comme le chevalier de Gotham City dans « The Batman », il ne fait aucun doute qu’il fera un excellent travail. Nous présentons ici certains de ses meilleurs travaux (à ce jour) sur grand écran.

1.- Cosmopolis (2012)

Le film de David Cronenberg présente une étrange allégorie sur l’ascension et la chute dans la vie d’un milliardaire qui, à bord de sa luxueuse limousine, qu’il utilise comme bureau, va rendre visite à son coiffeur préféré à Manhattan.

Cependant, ce qui semble être un voyage facile se transformera en cauchemar en raison des embouteillages constants, il perd une grande partie de sa fortune, sa femme demande le divorce et à un moment donné, il sera forcé d’assassiner quelqu’un.

2.- Vie (2015)

Robert Pattinson incarne le célèbre photographe Dennis Stock dans un film dans lequel Dane DeHaan joue le rôle du légendaire acteur James Dean, le premier à recevoir un prix posthume dans l’histoire des Oscars. Dans le film, Dennis est chargé de faire une séance photo pour l’acteur avant le tournage du film « East of Eden ».

Bien que le film ne se révèle pas aussi intéressant qu’il devrait l’être, la performance de Pattinson parvient à maintenir l’intérêt du public avec un personnage qui parvient à éclipser celui qui, en théorie, est le centre de l’attention.

3.-Vie élevée (2018)

Premier film de Claire Denis en anglais, mettant en scène un récit de science-fiction dans lequel un groupe de condamnés à mort a été envoyé dans l’espace en direction des confins du système solaire. Ils font l’objet d’une enquête visant à tester les conditions de reproduction humaine à proximité de grands centres gravitationnels.

Un film qui n’est pas du tout patient avec le spectateur moyen, et si le bombardement d’informations scientifiques (qui a été consulté par des experts) peut en submerger beaucoup, la performance de Pattinson avec Juliette Binoche est incontournable.

4.- Le phare (2019)

Thriller psychologique dont la plus grande explication à quiconque tente de comprendre son but est « ne demandez pas, profitez-en. Deux gardiens de phare, Thomas (Willem Dafoe) et Ephraim (Pattinson), vont se retrouver dans une lente descente dans la folie face à l’isolement et à la routine monotone de leurs tâches quotidiennes. Et c’est essentiellement ce que vous devez savoir.

Dafoe et Pattinson font ce que l’on peut considérer comme les performances de leur vie dans un film qui n’a pas besoin d’offrir des explications à ses mystères grâce à la maîtrise de son décor a été construit, créant une future référence dans le cinéma d’horreur.

5.- Bon temps (2017)

Bande avec laquelle les frères Safdie ont réussi à entrer sur la scène internationale dans laquelle un braqueur de banque fait tout son possible pour libérer son frère de prison, entrant dans une odyssée nocturne où il doit traverser la pègre de New York.

Pattinson offre une performance mouvementée et en sueur dans laquelle chaque instant est au bord du désespoir. Ce rôle lui vaudra 13 nominations pour le meilleur acteur dans diverses organisations cinématographiques indépendantes.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂