in

Riz Ahmed parle de la représentation des musulmans à Hollywood

L’acteur britannique d’origine pakistanaise Riz Ahamed a réussi à gagner en notoriété dans l’industrie, en commençant par des œuvres dans le cinéma indépendant comme « Four Lions » ou « The Reluctant Fundamentalist », en passant par « Nightcrawler » et la mini-série HBO « The Night Of ». des productions qui ont réussi à élever leur trajectoire.

Après avoir réussi à augmenter sa popularité auprès du public avec son apparition dans « Rogue One: A Star Wars Story », Ahmed a réussi en 2020 à recevoir les éloges de la critique spécialisée grâce à son travail dans « Sound of Metal », un film qui est arrivé d’être l’un des grands favoris du dernier volet des Oscars, une cérémonie au cours de laquelle il a reçu une nomination dans la catégorie « Meilleur acteur ».

Vous pourriez aussi être intéressé par: Pharrell Williams crée des écoles pour les étudiants à faible revenu

Riz Ahmed a prêté son influence en tant que nouvelle star hollywoodienne pour donner de la visibilité à une étude sur la représentation des musulmans dans les médias populaires, révélant qu’une grande partie des personnages qui professent cette religion sont présentés comme des méchants terroristes, alors que d’autres représentations manquent. nuancer ou avoir des stéréotypes qui frisent le racisme.

Ahmed a présenté sur ses réseaux sociaux le rapport intitulé « Missing & Malaligned: The Reality of Muslims in Popular Global Movies », qui examine un total de 8 965 personnages avec dialogue dans environ 200 productions de grande envergure, révélant que les films des États-Unis Le Royaume-Uni, le Royaume-Uni, l’Australie et la Nouvelle-Zélande ne comptent que 1,6% de personnages musulmans, dont aucun n’apparaît dans les films d’animation.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Keira Knightley partage ses impressions au sujet du harcèlement

Riz Ahmed, qui a soutenu cette étude, a fait part de ses impressions à ce sujet dans une nouvelle vidéo qu’elle a présentée sur ses réseaux sociaux. L’acteur s’inquiète non seulement de l’absence de musulmans dans les médias, mais aussi de la manière dont ils sont représentés, notant que plus de 30% sont auteurs de violences, et plus de 50% sont victimes de violences.

« Je me demande, si je suis l’exception à la règle, quelle devrait être la règle pour les gens comme moi ? » Ahmed a commenté, notant que la communauté musulmane représente un quart de la population mondiale, invitant les téléspectateurs et les consommateurs de médias à s’interroger sur le rôle de ces personnages dans la façon dont la société perçoit les musulmans.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂