dans

Révéler la première image officielle de « Don’t Breathe 2 »

Enfin, un premier regard a été révélé sur la suite du terrifiant thriller de 2016 « Don’t Breathe », qui mettra à nouveau en vedette Stephen Lang dans le rôle de « The Blind Man », que l’on peut voir brandir un marteau sous une chute d’eau, probablement écoutant attentivement les pas de sa prochaine proie.

USA Today décrit cette suite comme une histoire qui se déroulera des années après les événements du premier opus. Norman Nordstrom (Lang) est resté vivant dans une cabane isolée lorsque sa solitude est interrompue par le retour de ses péchés dans le passé, auxquels il doit de nouveau faire face.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Samuel L.Jackson célèbre le jour de la guerre des étoiles avec un t-shirt épique

Le premier opus a été réalisé par Fede Alvarez, responsable du redémarrage de « Evil Dead » en 2013. Avec un budget de seulement 10 millions de dollars, le film a non seulement réussi à recevoir les éloges de la critique et des fans de cinéma de suspense, mais qui a également a réussi à encaisser le montant peu enviable de 157 millions de dollars au box-office international.

Le film présentait les performances de Jane Levy, Dylan Minnette et Daniel Zovatto, qui ont joué un trio de criminels qui entrent dans la maison de Nordstrom, un vétéran de la guerre aveugle, croyant qu’il possède un coffre-fort avec de grosses sommes d’argent, sans compter sur le l’agilité et la force que cet homme possède encore, et qui est prêt à défendre sa propriété et le terrible secret qu’elle y cache.

Vous pourriez aussi être intéressé par: Andrew Garfield répond aux rumeurs de son retour en tant que Spider-Man

Dans ce nouvel opus, Lang est le seul acteur à revenir. Bien qu’Álvarez ait des crédits en tant que scénariste, il n’a pas réalisé cette suite, car ce travail a été réalisé par le scénariste Rodo Sayagues, qui a collaboré avec Álvarez dans une grande partie de sa filmographie.

En plus de Stephen Lang, « Don’t Breathe 2 » présente des performances de Rocci Williams, Stephanie Arcila, Bobby Schofield, Diaana Babnicova, Adam Young et Christian Zagia. Le film espère sortir en salles en août prochain.

  • Ne respire pas
  • Stephen Lang

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Samsung The Premiere LSP7T Vidéoprojecteur 4K UHD
    ◥ Projection laser 4K ◥ Image HDR10+ avec système audio 2.2 ◥ Smart TV  La dernière incursion de Samsung dans la projection frontale date de 2008 et concernait des appareils DLP pourvus d'une focale classique. Le coréen ne s'était en outre et jusqu'alors jamais aventuré sur les terres de la grande image avec peu de recul. Il a donc fait appel à Coretronics (la maison mère d'Optoma) pour concevoir les bases physiques des LSP7T et LSP9T et ensuite y ajouter son OS maison que l'on retrouve dans les écrans plats de la marque. Si vous avez déjà une télévision Samsung vous ne serez donc pas en terrain inconnu pour naviguer dans les menus. Le LSP7T est donc un projecteur mono-DLP laser à ultra courte focale. Pour obtenir 2m35 de base au format 16/9ème j'ai positionné l'appareil à 29 cm exactement de mon écran Vividstorm S PRO CLR de 110 pouces. C'est un appareil qui s'inscrit dans la désormais conséquente lignée à succès des projecteurs UST laser avec fonctions SmartTV. Il s'agit de solutions audiovisuelles tout-en-un qui rassemblent le projecteur, un système sonore, un magasin d'applications et de fonctions de streaming et lectures sans fil. La source lumineuse laser avec roue au phosphore est annoncée avec une durée de vie de 20 000 heures et une puissance lumineuse de 2200 lumens. Le contraste, pour une fois, est donné avec la valeur d'apparence honnête et concrète de 1000:1 ; c'est assez rare pour le souligner. Le projecteur laser 4K Samsung The Premiere LSP7T est compatible HDR (High Dynamic Range) et prend en charge les formats HDR 10+ et Hybrid Log Gamma. Nous sommes ici face à un projecteur officiellement importé, distribué et conçu pour le marché européen. Ça fait du bien tel une cuillère de caviar ! A 3449€, vous bénéficiez donc de menus en français, d'une garantie française de deux années, d'un Tuner TV, bref de tout ce qui manque cruellement aux appareils d'importation parallèle de marques Xiaomi, Fengmi et consorts, dont d'ailleurs un tel commerce d'import direct ne bénéficie qu'à Pékin. Seulement, ceci expliquant cela, eux coûtent deux fois moins cher ! Quel dilemme ! Le LSP7T n'est pas particulièrement encombrant. Ses dimensions de 36.7 × 55 × 12.8 cm pour un poids de 5 kg permettent de le placer sans trop de difficulté. On ne s'en étonnera pas pour un UST, son bloc optique n'est pourvu d'aucun zoom ; c'est son emplacement qui va déterminer la taille de l'image produite. Vous bénéficiez par contre d'une gestion électrique à la télécommande du focus et du trapèze. Je positionne ci-dessous le recul nécessaire pour une image de 2m35 de base au format 16/9ème (cliquez à droite sur l'image pour la voir en taille normale). Pour compléter le tour d'horizon des outils d'installation, on doit mentionner les pieds à vis qui permettent de compenser les éventuels défauts de planéité. J'avoue apprécier sa coque blanche associée au cache gris qui dissimule les haut-parleurs d'une puissance sonore de 30 watts RMS avec un système audio 2.2 canaux et un...