dans

Rencontrez Diane Martin, la pasteure qui a été la pionnière de la pole dance dans sa communauté

Diane Martin est unique dans son domaine.

«Je suis probablement le seul ministre ordonné au monde à posséder également un studio de fitness en pole», lit-on sur la page Facebook de Martin. En effet, sa combinaison de passions est rare et les deux portent souvent une forte stigmatisation.

Martin a utilisé sa carrière commune de pasteur et d’instructeur de pole dance pour surmonter des défis personnels, ainsi que pour combattre les stéréotypes dans sa communauté.

Elle a parcouru un long chemin pour atteindre ce point.

Martin s’est mariée à 19 ans et a commencé à fréquenter l’église pentecôtiste de son mari, qui s’est avérée austère et oppressante.

Les femmes de la congrégation ont été réduites au silence et découragées de poursuivre des études supérieures. La religion de Martin s’est mêlée de soumission et de honte.

Mais elle a réussi à se libérer.

Martin a quitté l’église à l’âge de 32 ans et son mari quatre ans plus tard. À l’âge de 36 ans, elle a commencé à fréquenter l’école du séminaire, récupérant sa foi de la culture toxique de son ancienne congrégation.

À l’époque, Martin a déclaré au Gazette, « Je n’avais jamais vu une femme pasteur. »

«Je ne me serais jamais mis sur une chaire plus que je ne me serais mis sur un poteau», se souvient-elle. «Quelque chose comme ça était tellement étranger.

Martin a été ordonnée en 2004. Elle a commencé à embrasser le non conventionnel dans tous les aspects de sa vie.

Le pasteur a suivi sa première leçon de pole dance en 2008. À 49 ans, elle avait vingt ans avec la plupart de ses camarades de classe et «n’avait jamais vraiment été en forme».

Néanmoins, «je suis tombé amoureux de la pole lors de mon premier tour», dit Martin.

À l’époque, une stigmatisation intense entourait l’activité.

«À l’époque, vous faisiez attention à qui vous dites et comment vous le dites», explique Martin. «C’était quelque chose de vraiment tabou. Certaines personnes le voient encore de cette façon.  »

En tant que ministre ordonné, Martin a fait face à encore plus de jugement pour avoir participé au passe-temps, mais elle avait décidé qu’elle ne serait plus retenue par les opinions des autres.

A lire :  Kiss annonce la reprogrammation de ses dates de concerts en Amérique latine pour 2021 | 45S

Bien que la pole dance ne soit pas toujours prise au sérieux en tant que sport, l’acceptation s’est accrue au cours des 13 dernières années.

Le pôle est maintenant reconnu par l’Association mondiale des fédérations sportives internationales, ayant obtenu le statut d’observateur en 2017, et est considéré comme une catégorie aux Jeux olympiques de 2024.

Cependant, en 2008, la pole dance en tant que sport était un tout nouveau concept; et Martin a été le pionnier de sa présence dans sa communauté.

«Pole était tout nouveau à Colorado Springs à l’époque», se souvient-elle. «Je n’avais jamais connu personne qui l’avait fait.»

Le pasteur voulait aider les gens à gagner la même confiance qu’elle avait, alors elle a commencé à enseigner le poteau dans son sous-sol. Ses premiers élèves comprenaient ses deux filles, alors au début de la vingtaine.

Martin a travaillé pour créer un environnement qui acceptait et accommodait les passionnés de pole de tous genres, niveaux de condition physique et conditions de vie.

«J’adore aider les élèves qui se sentent peu attrayants ou maladroits à trouver leur beauté et leur grâce», a-t-elle écrit.

En 2011, l’entreprise avait gagné du terrain et Martin a pu ouvrir un petit studio local appelé Pole Revolution.

Surnommé Pole Rev, le nom fait référence au rôle de Martin dans l’église.

Selon Martin, cela signifie également la façon dont la pole dance a «révolutionné ma vie». Elle dit que ce pôle lui a appris à s’aimer et l’a aidée à guérir de son passé douloureux.

Martin a vendu Pole Revolution à l’ancienne étudiante Krista Mauss en 2017, mais elle reste dans l’entreprise en tant qu’instructrice. Une de ses filles y enseigne également.

La pratique de Pole Revolution repose sur l’entraide.

«Nous ne sommes pas là pour nous montrer; nous sommes là pour nous construire », proclame le site Internet du studio.

A lire :  AC / DC lance "Shot In The Dark", leur première chanson après le retour de la programmation classique | 45S

Les protegés de Pole Revolution se soutiennent mutuellement, riant pendant les cours et encourageant leurs camarades de classe qui maîtrisent de nouveaux mouvements.

«Je constate une augmentation massive de la confiance», dit Mauss à propos de ses élèves. «Vous le voyez dans la façon dont les gens se comportent. Ils se sentent forts. Ils se sentent beaux. »

Ces changements manifestent le rêve de Diana Martin d’aider les autres. Elle a également rouvert son propre studio au sous-sol, sous le nom de South Springs Pole. L’entreprise est bâtie autour de l’inclusivité et fait de la publicité pour «le pôle fitness pour tous».

Martin est heureuse de voir les étudiants de ses studios actuels et anciens gagner en confiance et apprécier leur propre corps.

«La récompense, pour moi, c’est d’aider d’autres femmes à retrouver leur propre estime de soi», a déclaré l’instructeur.

«C’est une pure joie.»

Martin est actuellement employé comme pasteur à la Pikes Peak Metropolitan Community Church, qui se décrit comme «une congrégation progressiste et inclusive».

Elle a rejoint l’église l’automne dernier et dit que le pôle l’a aidée à trouver la confiance nécessaire pour faire la transition.

Dans ses expériences pastorales précédentes, Martin n’avait pas l’impression que son amour de la pole dance était accepté. «Il y avait encore des gens qui me jugeraient ou qui n’étaient jamais à l’aise avec cette partie de ma vie», dit-elle.

À Pikes Peak, le pasteur sent qu’elle peut être elle-même.

Les prédications de Martin à la nouvelle église font souvent référence à sa passion pour le pôle. Un mouvement, en particulier, appelé le «cerf», est utilisé comme une métaphore dans ses sermons.

«Vous pouvez faire cette position avec votre torse juste un peu droit», explique le pasteur. « Mais si vous vous penchez dessus, si vous vous penchez en avant, c’est là que ça marche vraiment. »

Martin compare cette motion au processus de développement personnel. Grâce à la pratique de la pole dance, elle a réussi à surmonter de nombreux obstacles dans sa vie. L’exercice lui a donné confiance et force et a mis en parallèle son cheminement vers l’autonomisation.

A lire :  Qui est Ethan Plath? Tout ce qu'il faut savoir sur le fils le plus âgé sur 'Welcome To Plathville'

«Si vous voulez vraiment avancer dans votre vie et dans votre cheminement spirituel, vous devez lui donner un effort supplémentaire», dit le pasteur Martin.

«Si vous voulez surmonter les obstacles et les surmonter, vous devez vous y pencher.»

Allie McGlone est un écrivain qui couvre une variété de sujets pour YourTango, y compris la culture pop et le divertissement.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • FTG Friedrich Göhringer Étrier de serrage FTG Friedrich Göhringer BKNA18510 5697 aluminium 1 pôle 185 mm² 500 A Type de conducteur = L, N, PE 1 pc(s)
    « faire mieux encore mieux » est une devise dans le développement de produits de FTG. Les pinces à repasser de la nouvelle série BKNA ont été créées grâce au savoir-faire et à l'attention portée aux détails. La plaque de pression optimisée, fixée avec la vis de fixation, augmente les forces...
  • FTG Friedrich Göhringer Étrier de serrage FTG Friedrich Göhringer BKNA3510 5691 aluminium 1 pôle 35 mm² 270 A Type de conducteur = L, N, PE 1 pc(s)
    « faire mieux encore mieux » est une devise dans le développement de produits de FTG. Les pinces à repasser de la nouvelle série BKNA ont été créées grâce au savoir-faire et à l'attention portée aux détails. La plaque de pression optimisée, fixée avec la vis de fixation, augmente les forces...
  • FTG Friedrich Göhringer Étrier de serrage FTG Friedrich Göhringer BKNA3505 5690 aluminium 1 pôle 35 mm² 270 A Type de conducteur = L, N, PE 1 pc(s)
    « faire mieux encore mieux » est une devise dans le développement de produits de FTG. Les pinces à repasser de la nouvelle série BKNA ont été créées grâce au savoir-faire et à l'attention portée aux détails. La plaque de pression optimisée, fixée avec la vis de fixation, augmente les forces...