dans

Rejeté pour 1200 euros: le montant des dettes de loyer n’est pas déterminant

Quiconque ne paie pas son loyer doit s’attendre à une résiliation sans préavis. Cependant, le locataire peut encore payer ses dettes jusqu’à deux mois après la notification de l’avis d’expulsion afin d’éviter que des choses pires ne se produisent. Mais cela ne fonctionne pas toujours, quel que soit le résidu.

Dans le cas d’une résiliation convenable d’un bail en raison de dettes de loyer du locataire, ce qui compte c’est la rupture du contrat et non le montant réel des arriérés. Cela a été décidé par le tribunal de district (AG) de Berlin-Mitte (Az.: 9 C 104/19), comme informé par l’Association allemande des avocats (DAV).

En principe, un locataire en retard de plus d’un mois de loyer depuis plus d’un mois peut être résilié par son bailleur avec un préavis de trois mois. Si le locataire paie son loyer en totalité, mais toujours en retard, le propriétaire peut même donner un avis de résiliation sans préavis. Pour cela, cependant, le propriétaire doit avertir le locataire à l’avance par écrit et demander que le paiement soit effectué à temps.

La guérison n’est possible qu’en cas de résiliation sans préavis

Dans le cas négocié, le locataire a payé à plusieurs reprises son loyer en retard et a par conséquent également été averti. N’ayant effectué aucun paiement pour les mois de février et mars 2019, le propriétaire a donné un préavis sans préavis et, alternativement, également en temps voulu. Après cette résiliation, les loyers des mois de février et mars ont été réglés, mais le bailleur s’en est tenu à sa résiliation et a exigé l’évacuation de l’appartement et le paiement des arriérés de loyers supplémentaires d’environ 1200 euros qu’il avait calculés.

Le licenciement est allé au tribunal. Là où le propriétaire a eu raison. Car selon le jugement, le règlement des arriérés de loyer n’a abouti qu’à un soi-disant remède à la résiliation sans préavis. Seul cela peut être éliminé en payant l’intégralité des arriérés de loyer dans les deux mois suivant la notification de l’avis d’expulsion. Cependant, cela ne s’applique pas à la résiliation ordinaire qui est également déclarée ici. Malgré la location déjà longue et la dette locative relativement faible de 1200 euros.

Selon l’AG Berlin-Mitte, cependant, cela dépend de la rupture du contrat elle-même – et non du montant des arriérés. Sinon, cela aboutirait au résultat indésirable qu’une résiliation ordinaire n’est pas possible simplement parce que le montant d’argent n’a pas été atteint.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Exacompta - Réf. 42E - 1 Carnet à souche "Quittances de loyer" 50 feuillets - Format horizontal de la quittance : 10,1x16,5 cm
    Carnet réalisé à partir de papier chèque amagnétique 95g dont Clairefontaine est le spécialiste. Ce papier est totalement infalsifia ble, ce qui vous offre une garantie de fiabilité parfaite. Carnet à souche qui permet de garder le talon de la quittance de loyer envoyée au locataire. Chaque feuillet est prédécoupé et permet de détacher facilement la quittance de la souche. Sans détail de charges : à utiliser pour les locations nues avec avance de charges. Fabrication 100% française.