dans

Raison automobile. C’est comme ça que tout a commencé … (partie 1)

Ils connaissent l’expression «cette histoire donnait un livre». Eh bien, l’histoire d’Automobile Reason a vraiment donné un livre – intéressant ou pas, c’est déjà discutable.

Nous n’écrirons pas de livre, mais nous profiterons de notre spécial «LE MEILLEUR DE LA DÉCENNIE 2011-2020»Pour partager notre histoire avec vous.

Comment tout cela a-t-il commencé? Etait dur? Avons-nous tout prévu ou était-ce par hasard? Il y a de nombreuses questions auxquelles nous n’avons jamais répondu.

(De gauche à droite) Tiago Luís, Guilherme Costa et Diogo Teixeira

Nous répondrons à toutes ces questions et nous revisiterons quelques-uns des moments qui ont marqué la Raison Automobile, de notre fondation à l’instant présent. Passage par les victoires et aussi les échecs d’un projet qui, sans fausse modestie, a conduit l’innovation dans l’information automobile au France.

Mais, bien sûr, commençons par le début. En fait, nous allons reculer un peu plus. Le monde a tellement changé que nous ressentons le besoin de contextualiser l’histoire de la Raison Automobile dans le temps.

Le monde au début de la dernière décennie

Fondé en 2012, 45secondes.fr est né pendant le boom de la blogosphère et des réseaux sociaux. Dans le même temps, les habitudes de consommation d’Internet commençaient également à changer radicalement.

Histoire de la raison automobile

Tiago Luís, l’un des fondateurs de 45secondes.fr essayant d’obtenir Internet pour mettre à jour le site (et oui… «ça» était notre premier logo). C’était en 2012.

C’est à cette époque que les téléphones portables ont cessé d’être de «simples» téléphones portables et ont commencé à s’imposer comme de véritables terminaux de consommation de contenu et de divertissement. Depuis, la taille des écrans et la capacité de traitement n’ont cessé d’augmenter.

Les téléphones portables ont perdu leurs clés et nous avons gagné un monde d’opportunités.

Tout cela se passait en ligne

Tu te souviens de Farmville? Je sais, on dirait que c’était dans une autre vie. Mais si vous vous en souvenez, les enfants et les adultes étaient accros à ce jeu. D’un moment à l’autre, les nuits de millions de familles se partageaient entre la culture des carottes et les feuilletons.

Notre premier rallye au France, en 2014. Peu de gens connaissaient notre visage, mais la marque 45secondes.fr commençait déjà à être reconnue partout où nous allions.

À ce moment-là, c’était très étrange. Mais aujourd’hui, personne n’est surpris que nous soyons toujours connectés. De 9 à 90 ans, d’un moment à l’autre, tout le monde était en ligne… déjà! Et c’est aussi à cette époque – fin 2010 et début 2011 – que quatre amis ont commencé à considérer cette réalité comme une opportunité. Leurs noms? Tiago Luís, Diogo Teixeira, Guilherme Costa et Vasco Pais.

Au même moment, des milliers d’autres blogs apparaissaient quotidiennement. Même la nôtre.

Notre opportunité

Des millions de personnes en ligne et il n’y avait aucune offre pour ceux qui aimaient les voitures ou cherchaient leur prochaine voiture. Cela n’avait aucun sens pour nous. Et la petite offre qui existait en portugais était centrée sur les sites Web des magazines et n’avait aucune autonomie.

Cela valait le sites Internet marchés internationaux, mais il y avait encore un manque de correspondance aussi importante avec le marché national. C’est alors que nous avons décidé de remplir cet espace.

À ce stade, il serait trop optimiste de dire que nous avons une «idée». Nous avions, tout au plus, diagnostiqué un «besoin». Un besoin qui n’avait toujours ni identité, ni nom, ni structure, mais qui nous dérangeait.

Les premières rencontres de la «chose»

Si vous imaginez une réunion très élaborée dans un bureau, avec des graphiques et des feuilles Excel, vous pouvez l’oublier. Échangez ces éléments contre une terrasse, un peu impérial et de bonne humeur.

C’est dans ce contexte que pour la première fois nous avons évoqué la possibilité de fonder la Raison automobile – qui à l’époque n’avait même pas de nom. Maintenant, avec le recul, pour les étudiants en droit, gestion et design, nous pouvons dire que nous ne nous sommes pas débrouillés avec quelque chose de mauvais dans le plan que nous avons esquissé pour notre projet éditorial.

En 2014, 45secondes.fr a été invité à un événement où nous avons rencontré «The Punisher», David Hasselhoff. C’était le premier de nombreux événements.

C’est à ce moment-là que nous avons décidé que ce serait un projet 100% digital, basé sur les réseaux sociaux et dont Site Internet ce serait l’élément central. Nous savons qu’aujourd’hui cette formule semble évidente, mais je crois que nous ne commettons aucune injustice, si nous disons que nous avons été parmi les premiers au France à penser numériquement de manière holistique.

Enfin, en juillet 2011, après de nombreuses réunions – celles que nous avons mentionnées ci-dessus – le nom de 45secondes.fr est apparu pour la première fois. Les noms du concours étaient nombreux, mais «45secondes.fr» a gagné.

Notre « petit » gros problème

À ce stade, maîtriser les outils dont nous disposions – dont certains étaient totalement nouveaux – était un défi de taille. Comme vous l’avez déjà vu dans notre parcours académique, personne ne maîtrise vraiment la programmation ou la gestion des réseaux sociaux.

C’est Tiago Luís, co-fondateur de 45secondes.fr et récemment diplômé en Management, qui a pris l’initiative d’essayer de comprendre comment un programme était programmé. Site Internet. Quelques lignes de code plus tard, notre première Site Internet. C’était horrible – c’est vrai Tiago, il faut l’admettre … – mais nous étions fiers.

Alors que Tiago Luís a eu du mal à maintenir la raison automobile en ligne, moi et Diogo Teixeira avons essayé de trouver des raisons pour que les gens nous rendent visite.

Dès que ces deux hypothèses ont été au minimum remplies, Vasco Pais a commencé à développer le design de la marque 45secondes.fr. En un rien de temps, nous sommes passés d’un logo qui semblait dessiné par un enfant de cinq ans à une image qui mérite aujourd’hui le respect de tous.

La prochaine étape de la raison automobile

A notre grande surprise, quelques mois après l’inauguration du Site Internet, Automobile Reason se développait à un rythme effréné.

Chaque jour, des centaines de nouveaux lecteurs sont arrivés au Site Internet et des milliers de personnes ont choisi de s’abonner à notre principal réseau social: Facebook. La qualité de nos informations était satisfaisante et les histoires que nous avons publiées ont commencé à être «virales» – un terme qui n’est né qu’en 2009.

Cela ne semble pas être le cas, mais cette photo a été prise après 23 heures, c’était en 2013. Après une longue journée de travail, nous avons encore trouvé l’énergie pour maintenir le site Web de 45secondes.fr à jour.

C’est là que nous avons réalisé que la «recette» du 45secondes.fr était juste. Ce n’était qu’une question de temps avant de passer de centaines à des milliers de lecteurs, et de milliers de lecteurs à des millions.

Le premier essai routier

Déjà avec un public très respectable dans notre Site Internet, remportées en un peu plus d’un an, les premières invitations aux tests ont commencé à apparaître. Automobile Reason était officiellement sur le «radar» des marques automobiles.

C’était une double cause de fête. Premièrement parce que nous avons enfin pu tester une voiture, deuxièmement parce que c’était une Toyota GT86. Nous avons eu la voiture pendant trois jours, et pendant trois jours la pauvre Toyota GT86 n’a pas eu de repos.

Un moment dont nous avons profité pour montrer au «monde» vers quoi nous allions. Nous sommes allés au Kartódromo de Internacional de Palmela (KIP), avons fait une séance photo et rempli nos plateformes de tout ce que nous produisions ces jours-ci. Résultat? Ce fut un succès et c’était aussi le premier de plusieurs centaines de tests.

Dès lors, les invitations ont commencé à arriver. Des tests, des présentations internationales, des actualités exclusives et bien sûr, de plus en plus de personnes pour suivre nos travaux.

Tout a pensé. Tout est structuré

Un peu plus d’un an après le lancement de 45secondes.fr, nous avons commencé à projeter les prochaines étapes de notre projet. Un des secrets de notre succès était précisément ceci: nous avons toujours tout fait professionnellement.

L’image qui est mise en avant date de 2013, mais elle pourrait être de 2020. À cette époque, notre dimension était petite, mais notre posture et notre ambition ne l’étaient pas. Les contraintes financières ou techniques ne sont jamais une excuse pour ne pas projeter ce que nous voulions être.

Histoire de la raison automobile

Notre première équipe. Sur le côté gauche, d’avant en arrière: Diogo Teixeira, Tiago Luís, Thom V. Esveld, Ana Miranda. Sur le côté droit, d’avant en arrière: Guilherme Costa, Marco Nunes, Gonçalo Maccario, Ricardo Correia, Ricardo Neves et Fernando Gomes.

Il y avait beaucoup de voix qui nous décourageaient, mais des voix qui croyaient hurlaient plus fort. Nous étions absolument sûrs que si Reason Automotive continuait à se développer comme il l’a fait, un jour, cela pourrait être un moyen de communication durable – ceci à un moment où les publications à 100% en ligne encore rare.

C’était peut-être la plus grande preuve «d’amour-propre» et de confiance en soi dans nos vies. Nous pensions vraiment qu’Automobile Reason allait être ce qu’elle est aujourd’hui. Cela seul pourrait justifier de travailler de 9h00 à 18h00 dans nos emplois et dans les heures restantes, nous avons encore trouvé la force de passer à travers Auto Reason.

Trois années intenses

À cette époque, la seule source de revenus pour Reason Automotive était les annonces Google et bien sûr … notre portefeuille. Des moyens très limités, ce qui nous a obligés à compenser notre projet éditorial avec la seule chose que l’argent ne pouvait pas acheter: la créativité et l’engagement.

Notre première photo au nouveau siège social de 45secondes.fr. Le jeune homme en short est notre rédacteur en chef actuel, Fernando Gomes. Il abandonne une carrière dans le design pour se consacrer à l’une de ses passions: l’automobile.

En seulement trois ans, nous avons commencé à être suivis par plus de 50000 personnes sur Facebook et avons généré des centaines de milliers de pages vues chaque mois. Toujours à l’écoute des tendances internationales et des bonnes pratiques, nous avons été les premiers à développer un site internet automobile 100% réactif. C’est dans ces petites réalisations que nous allions chercher des encouragements pour continuer.

Tout autour de nous, tout se ressemblait, sauf Automobile Reason. Grâce à cette différence et à cette audace, nous avons réussi en trois ans à gagner notre plus gros capital: la confiance du secteur automobile et l’admiration de nos collègues.

Nos trois premières années étaient comme ça, mais les choses ne font que commencer. Continuons-nous pendant la semaine?

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Airtrix Ultimate Fun-park PARIS-EST 1 partie de laser game de 20 minutes pour 4 ou 6 personnes à Airtrix Ultimate Fun-park Paris-Est
    Profiter d’une activité originale en famille ou entre amis avec une partie de laser game
  • Tout Est Tentant 1 galette et 1 crêpe sucrée le midi ou 1 crêpe sucrée l'après midi pour 2 personnes à la crêperie Tout Est Tentant
    Galette et crêpes à déguster selon le goût de chacun pour le plaisir des papilles
  • POIRIER DENIS 3, 5 ou 8 cours d' 1 h chacun de piano pour tout niveau à partir de
    Cours individuels de piano pour adultes et tous les niveaux
A lire :  La France enregistre sa troisième donnée quotidienne maximale de cas de COVID-19 et dépasse les 400000 infections et 31000 décès