in

Qui est qui dans The Suicide Squad ?

Hier, nous vous avons parlé d’une partie du casting du film de Gunn et aujourd’hui, nous vous proposons la deuxième partie de who’s who dans The Suicide Squad.

La Suicide Squad se caractérise par être une organisation où d’innombrables méchants des bandes dessinées DC sont passés. Avec le film de James Gunn, nous avons pu en rencontrer pas mal, dont certains dont nous avons déjà parlé dans cet article. Cependant, il en restait encore quelques-uns dans le pipeline, nous les examinerons donc dans ce Qui est qui dans The Suicide Squad – Partie II.

Vous trouverez ici une liste des héros, méchants et anti-héros restants du film, expliquant leurs origines, les premiers numéros de leur série et les acteurs qui les interprètent dans le film de James Gunn.

qui est qui partie 2 dans The Suicide Squad

Drapeau de Rick

Le vrai Rick Flag a été créé pour diriger la première équipe de suicide dans la bande dessinée. À l’origine, il était un pilote expérimenté de la Seconde Guerre mondiale, remportant de nombreuses médailles et distinctions pendant le conflit. À tel point que ses supérieurs l’ont choisi pour diriger la Force opérationnelle X.

La première apparition du personnage (et les débuts de l’équipe de suicide dans les bandes dessinées) a eu lieu dans le numéro 14 de Secret Origins (1987). À partir de là, la sérialisation officielle de Suicide Squad commencerait et Rick serait un personnage, non seulement récurrent, mais capital pour la série tout au long de son histoire.

Dans le film, Joel Kinnaman lui donne vie, en répétant le rôle qu’il a déjà joué dans Suicide Squad 2016. Dans cette suite, sa tenue ressemble plus aux premiers numéros de la bande dessinée, avec son T-shirt jaune classique et son pantalon sombre. .

qui est qui partie 2 dans The Suicide Squad

Capitaine boomerang

George Digger Harkness est un petit tyran qui, grâce à son passe-temps avec les boomerangs, a développé un objectif et une maîtrise de ces gadgets effrayants. Méchant récurrent dans les bandes dessinées Flash, il a fait ses débuts dans le numéro 117 de celui-ci (1960). Bien que beaucoup aient obtenu le rôle du capitaine Boomerang, Digger est le plus connu et celui qui a eu le plus de présence.

À tel point qu’il est un membre clé de la formation Rogues, une association très importante de méchants de Central City où il se lie d’amitié avec le capitaine Cold et le maître des miroirs, entre autres. Digger utilise toutes sortes de boomerangs, du bois à la frappe, tranchants à coupés – glace ou métal – et même des éléments tels que l’obscurité.

Avec une personnalité marionnette et macho, il perd souvent sa bouche. Le Digger du film (joué par Jay Courtney et a été présenté dans le film de 2016) et l’original partagent une personnalité, bien que la tenue grandiloquente de ce dernier ait été mise à jour pour la rendre moins collante.

Sol Soria

Dans les bandes dessinées, nous avons Juan Soria, un immigrant mexicain obsédé par l’idée de rejoindre la Justice League. Après un accident où il perd ses mains, il décide de les remplacer par des nanomachines qui lui permettent de manipuler toutes sortes de serrures. En raison de son « pouvoir » si inutile à combattre, il se voit toujours refuser l’accès à la Ligue, il finit donc par être frustré et devenir un méchant.

Lors d’un braquage de banque, la Ligue l’attrape et l’enferme, jusqu’à ce que Waller décide de le recruter pour la Suicide Squad. Le personnage a fait ses débuts dans le numéro 33 du volume 5 de Suicide Squad (2018).

Dans le film, il apparaît radicalement différent. Pour commencer, c’est maintenant une fille (Alice Braga) qui dirige la résistance de Corto Maltese, sans aucun pouvoir ni capacité particulière, qui aidera la Suicide Squad à renverser la dictature qui ravage le pays.

Canaille

Richard Dick Hertz était un petit voleur qui n’avait nulle part où tomber mort jusqu’à ce que les 1000 le recrutent et lui donnent leurs pouvoirs. Après s’être entraîné pendant des mois, il devient un Blackguard, capable de générer des constructions telles que des boucliers et des masses à combattre.

Après avoir uni leurs forces à Boster Gold, ils parviennent à échapper aux 1000, cependant, il finit par être capturé pour ses crimes passés et recruté par la Suicide Squad. Sa première apparition est dans # 1 de Buster Gold (1986).

Dans le film, nous avons un porte-parole expert dans l’utilisation des armes à feu et rien d’autre. Il est joué par Pete Davidson et n’a pratiquement rien à voir avec le personnage de la bande dessinée.

Savant

Savant, Brian Durlin, était un simple mercenaire qui a été capturé par la Suicide Squad et torturé pour information. Plus tard, il rejoindrait l’organisation, mais cela finirait par remettre en question la confiance de Waller, sa carrière est donc l’une des plus courtes que vous verrez ici. Il a été vu pour la première fois dans le numéro 1 du volume 4 de Suicide Squad (2011).

Il manque de pouvoirs et se distingue par sa connaissance des arts martiaux et du hacking. Ses prouesses avec les tonfas ont attiré l’attention de Waller, qui servirait de point d’entrée pour la Suicide Squad dans un premier temps.

S’il est vrai que le nom de Savant est passé entre plusieurs mains dans les comics, c’est Brian Durlin qui a été choisi comme modèle pour Michael Rooker (connu pour être Merle Dixon dans The Walking Dead) pour donner vie à un super mercenaire capable de calculer des trajectoires. et avoir un objectif qui rivalise avec celui de Dead Shoot.

Comme vous pouvez le voir, moins le nom, les deux personnages ne partagent presque aucune caractéristique, sauf qu’ils sont tous les deux d’origine russe et ont les cheveux blonds.

mongole

Mongal est la fille du conquérant des planètes Mongul. C’est un extraterrestre qui a des statistiques bien supérieures à celles de n’importe quel être humain, en plus d’un bouclier énergétique qui le protège. Ennemie jurée de Superman, elle devient la reine de la planète Almerac jusqu’à ce qu’Imperiex l’oblige à s’exiler pour rejoindre la résistance.

Il fait ses débuts dans le numéro 8 de Superman Showcase ’95 (1995) et va même jusqu’à faire la guerre aux Green Lantern. Le personnage disparaît en 2006 mais est récupéré dans la saga comique Future State (2021).

Dans Suicide Squad (joué par Mayling Ng), elle apparaît avec ses cheveux attachés en arrière et équipée de lames sur ses avant-bras. Il possède les mêmes capacités et caractéristiques que son homologue de bande dessinée.

TDK

Nous sommes face au personnage le plus élaboré que James Gunn ait mis sur le film. TDK « The Detachable Kid » lui-même n’a pas d’équivalent dans les bandes dessinées, mais il est basé sur un. Nous parlons d’Arm-Fall-Off-Boy, un métahumain capable de retirer ses bras pour frapper avec eux.

Celui-ci débute dans le numéro 46 de Secret Origins (1989) pour donner la note et qu’ils se moquent de lui -littéralement-. En son pouvoir, les similitudes avec TDK se terminent, nous sommes donc sûrement face à un troll de James Gunn.

Cory Pitzner (joué par Nathan Fillion) a le pouvoir d’étendre ses bras et de les contrôler avec son esprit pour ramasser des objets à distance ou frapper. Comme vous le supposez, c’est le personnage « meme » du film.

Belette

John Monroe était un scientifique important et professeur à l’Université de Stanford. Ami et partenaire du professeur Stein (Firestorm) finit par développer un complexe d’infériorité envers ses collègues enseignants et même ses élèves. En voyant comment ceux-ci apprenaient et s’amélioraient, il craignait qu’un jour ils ne le surpassent et ne le supplantent à l’université.

À la suite de cette pensée toxique, il finit par utiliser ses connaissances pour mélanger son ADN avec celui d’une belette, augmentant ses capacités et son appétit meurtrier, avec lequel il finit par assassiner plusieurs étudiants de son université. Il apparaît dans le numéro 36 de Firestorm (1985) et devient un méchant récurrent pour celui-ci.

Dans Suicide Squad, nous avons une belette humaine plutôt idiote et affable, qui ne peut même pas parler. Elle est arrêtée et ajoutée au projet Task Force X pour enlèvement et dévoration de bébés. Celle de la bande dessinée a de l’intelligence, est vêtue d’une combinaison orange et montre sa cruauté impitoyable.

Javelot

Ici, nous avons un olympien qui perd le contrôle et devient un mercenaire engagé dont les armes sont toutes basées sur des lances. Nous sommes face à un ennemi assez agaçant pour Green Lantern et il parvient même à le vaincre à certains moments. Son origine est lointaine dans le numéro 173 de Green Lantern (1984).

La raison pour laquelle il a pu vaincre Hal Jordan lui-même jusqu’à deux fois était basée sur la connaissance de sa faiblesse d’origine : la couleur jaune. Avec une lance jaune, il a pu l’affaiblir tandis qu’à une autre occasion, il a réussi à voler un prototype de navire dans le hangar de Ferris avec lequel il a vidé une chaîne de missiles sur le héros jusqu’à ce qu’il soit assommé.

Dans le film de Gunn, nous avons Flula Borg dans le rôle de Gunter Braun, un Allemand riant qui possède des talents de javelot inégalés. Hormis le fait qu’il a les cheveux blonds, dans le reste les deux personnages sont pratiquement identiques.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂