dans

Que signifie le projet de loi d’allègement COVID-19 de Biden pour les restaurants?

Le dernier plan de relance des coronavirus, connu sous le nom de Plan de sauvetage américain, qui a été promulgué par le président Joe Biden jeudi, comprend le financement du déploiement du vaccin, des contrôles de relance et d’autres aides telles que les allocations de chômage fédérales et l’allègement du loyer.

Le paquet comprend également 28,6 milliards de dollars de subventions pour l’industrie de la restauration, qui a été battue par la pandémie. Cette partie du programme, connue sous le nom de loi sur les restaurants, sera le tout premier programme d’allégement des subventions destiné spécifiquement aux restaurants et aux bars.

Le projet de loi, qui a été élaboré en partenariat avec l’Independent Restaurants Coalition (IRC), vise à fournir des subventions allant jusqu’à 5 millions de dollars aux restaurants individuels et jusqu’à 10 millions de dollars aux groupes de restaurants. Les allocations de subventions seront gérées par la Small Business Administration (SBA).

La directrice exécutive de l’IRC, Erika Polmar, a déclaré mercredi dans un communiqué que le programme de subventions sauverait de nombreux restaurants.

« Le programme de subventions de 28,6 milliards de dollars sur le point d’être signé par le président Biden fera la différence entre les vitrines fermées et les portes ouvertes », a-t-elle déclaré.

Les restaurants peuvent se préparer à faire une demande de financement via ce site Web.

Quelles entreprises sont éligibles à une subvention?

Selon une fiche d’information partagée par la National Restaurant Association (NRA), tout « restaurant, stand de nourriture, camion de nourriture, chariot de nourriture, traiteur, saloon, auberge, taverne, bar, salon, brasserie, salle de dégustation, taproom, établissement autorisé ou les locaux d’un producteur de boissons alcoolisées où le public peut goûter, goûter ou acheter des produits, ou tout autre lieu d’affaires similaire dans lequel le public ou les clients se réunissent dans le but principal de se faire servir de la nourriture ou des boissons « qui possède ou exploite 20 établissements ou moins est éligible pour demander une subvention.

A lire :  Beck présente sa nouvelle version de «Find My Way» de Paul McCartney

Les restaurants doivent également soumettre une «attestation de bonne foi» indiquant que «l’incertitude des conditions économiques actuelles» rend la demande de subvention nécessaire pour «soutenir les opérations en cours» et que l’argent sera utilisé pour des dépenses «essentielles au maintien des opérations».

Comment l’argent de la subvention sera-t-il divisé?

Différentes entités recevront différents montants de subvention. Selon la fiche d’information de la NRA, le montant de la subvention sera «calculé en soustrayant les revenus 2020 de l’entité des revenus 2019». Les restaurants qui n’ont pas fonctionné pendant toute l’année 2019 «peuvent recevoir la différence entre 12 fois le revenu mensuel moyen pour 2019 et les revenus de l’entité éligible en 2020». Les restaurants qui n’ont ouvert qu’en 2020 peuvent recevoir une subvention «égale au montant des dépenses engagées par l’entité moins les revenus perçus».

Les restaurants peuvent également demander des «montants supplémentaires» pour payer 10 jours de congé de maladie payé par employé pour «la maladie de l’employé individuel, les soins pendant la maladie de la famille immédiate de l’employé ou la garde d’enfants en raison de fermetures d’écoles liées au COVID-19. . « 

Les restaurants et les établissements qui ont déjà reçu une aide dans le cadre du Programme de protection des chèques de paie (PPP) ou d’un prêt en cas de catastrophe économique (EIDL) peuvent toujours recevoir une subvention, mais la valeur maximale de la subvention serait réduite du montant des fonds PPP ou EIDL qui ont été déjà dépensé, selon la NRA.

Comment les entreprises sont-elles priorisées?

Le programme donne également la priorité aux restaurants exploités par «des entités marginalisées et sous-représentées, en mettant l’accent sur les femmes, les anciens combattants et les entités éligibles appartenant à des minorités et gérées par des minorités dont les revenus annuels sont inférieurs à 1,5 million de dollars», selon la fiche d’information. Les établissements qui répondent à ces critères pourront postuler au cours des deux premières semaines du programme. Des fonds sont également alloués à «la sensibilisation des communautés traditionnellement marginalisées et sous-représentées» et à la création d’un centre de ressources.

A lire :  "Nanatsu no Taizai": maudit par les sorties de lumière Poster

Le chef de la majorité au Sénat, Chuck Schumer, a déclaré dans un communiqué que les restaurants verraient bientôt l’impact du projet de loi.

«Nous nous en tiendrons aux restaurants et veillerons à ce qu’il soit mis en œuvre rapidement et équitablement», a déclaré Schumer. «Si nous devons le renouveler, nous y serons également.»

En rapport:

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Exacompta Cahier de rappel Covid 19 - EXACOMPTA
    Pour identifier et prévenir les personnes concernées en cas de déclenchement d'un contact-tracing.   Ce cahier de rappel Covid-19 est le carnet obligatoire que doivent avoir les établissements de restauration, dans le cadre du protocole sanitaire renforcé, de façon à lutter contre le COVID-19. Dans le plus