in

« Préparez-vous »: « Proud Boys » célèbre l’alliance avec Trump

Une formulation infructueuse ou unir ses forces avec les droits violents? Au lieu de se distancer des racistes et explicitement des «Proud Boys», le président américain Trump appelle le groupe dans le duel télévisé à prendre du recul et à «se tenir prêt». Les acclamations se déclenchent dans les cercles de droite.

Les déclarations du président américain Donald Trump sur la milice de droite «Proud Boys» dans le duel télévisé font des vagues. Le républicain avait refusé de condamner les groupes de droite. « Qui dois-je juger? », A-t-il demandé à l’hôte Chris Wallace. En réponse à la référence aux « Proud Boys », il a dit: « Retenez-vous et soyez prêt » (« reculez et attendez « ).

Comme l’a rapporté le « New York Times », les adeptes de « Proud Boys » ont célébré l’épisode sur les chaînes Telegram et d’autres médias sociaux comme « historique ». Dans une chaîne, les membres du groupe ont considéré la déclaration du président comme une approbation tacite de leurs tactiques violentes. Un autre message indiquait que le groupe voyait déjà une augmentation du nombre de «nouvelles recrues».

Le fils de Trump, Donald Trump Jr., a déclaré à la station CBS que son père avait commis une erreur. Le « New York Times » a cité le conseiller présidentiel Jason Miller, disant que Trump voulait utiliser l’expression « stand by » pour indiquer clairement que les « Proud Boys » devraient mettre fin à la violence.

« Fiers chauvinistes occidentaux »

L’adversaire de Trump, Biden, a de nouveau commenté la position de Trump sur les « Proud Boys » après le duel télévisé. Il a tweeté: « Il n’y a pas d’autre moyen de le dire: le président des États-Unis a refusé de renoncer aux racistes blancs sur scène hier soir. » Il a posté une vidéo montrant des victimes de violences de droite à Charlottesville et Kenosha.

L’organisation de défense des droits civiques ADL classe les « Proud Boys » comme un courant non conventionnel de l’extrémisme de droite américain. Le groupe peut être décrit comme violent, nationaliste et islamophobe, entre autres, selon l’ADL. Leurs dirigeants rejettent les allégations de racisme. Les membres sont connus pour utiliser des tactiques violentes. Plusieurs membres ont été reconnus coupables de crimes violents.

Les «Proud Boys» ont été fondés par le fondateur canado-britannique de «Vice Magazine», Gavon McInnes. L’organisation n’accepte que les hommes. Le serment d’admission est: « Je suis un fier chauviniste occidental, je refuse de créer le monde moderne. » Selon leur propre récit, les «Proud Boys» souhaitent un retour aux valeurs occidentales traditionnelles.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂