bebe

Pour des bébés surdoués, pensez CRISPR-Cas9

Petit rappel en préambule : Le système CRISPR est un nouveau moyen simple, rapide et efficace pour couper l’ADN à un endroit précis du génome, dans n’importe quelle cellule. Il est constitué d’un « ARN guide », qui cible une séquence d’ADN particulière, associé à l’enzyme Cas9, qui, comme des ciseaux moléculaires, coupe l’ADN.

En novembre 2018 le professeur chinois He Jiankui a annoncé la naissance de deux jumelles (Lulu et Nana) dont l’ADN a été modifié pour tenter de les rendre résistantes au virus du sida. Scandale dans le milieu de la recherche, condamnation unanime même des autorités chinoises : toucher à l’ADN d’enfants à naitre est contraire à toute éthique.

Pourtant Lulu et Nana font dorénavant partie de l’humanité, elles vont grandir, vivre, avoir une vie sociale… Et bien évidemment être l’objet d’études notamment pour savoir si effectivement l’altération que leur ADN a subie aura les effets attendus, à savoir si oui non elles seront résistantes au virus du Sida.

Mais il est une autre conséquence de ce coup de ciseau CRISPR-Cas9 que les chercheurs vont surveiller avec une plus grande attention. Le gène supprimé de leur ADN est appelé CCR5. Or des tests ont démontré que l’absence du CCR5 rend des souris plus intelligentes, facilite la reconstruction du cerveau après un coup et améliore les résultats scolaires. Lulu et Nana devraient donc être plus intelligentes que leurs congénères.

“A première vue cette mutation devrait probablement avoir un impact sur les fonctions cognitives des deux jumelles. Les conséquences sont impossibles à prévoir. C’est pourquoi cela n’aurait pas dû être fait.”

Alcino J. Silva, neurobiologiste à l’Université de Californie, Los Angeles,

Prémunir du Sida pourrait être une avancée mais quid de la possibilité de créer des bébés super-intelligents ? L’eugénisme à portée de ciseaux, cela pourrait tenter non seulement des parents ambitieux mais aussi des pays au nationalisme orgueilleux… A suivre.

0

Nous rejoindre