Pour 87% des experts IT la cyberguerre a déjà commencé

« La guerre est un acte de violence dont l’objectif est de contraindre l’adversaire à exécuter notre volonté. »

Carl von Clausewitz

Quand Clausewitz écrit son livre De la Guerre en 1830, la guerre ne concernait que deux milieux le terrestre et le maritime. Viendront par la suite étendre le champ des réflexions, des engagements et donc de la stratégie les milieux aérien, spatial et à la fin du XXème siècle le milieu cyber. Dans une chronique précédente nous vous avons présenté le nouveau concept de Datasphère. C’est justement dans ce nouveau milieu qu’une nouvelle forme de guerre a déjà commencé.

« Nous renforçons nos effectifs et d’ici 2025, nous compterons 1.000 cybercombattants supplémentaires »

Florence Parly – Ministre des Armées – 18 janvier 2019

Certaines de nos chroniques précédentes concernaient déjà ce sujet : la Russie qui injecte des virus dans les usines saoudiennes, la colonisation digitale de la Chine, et chaque jour vous pouvez lire des nouvelles du front (Iran, Corée du Nord, élections européennes….).

Si ces informations ne suffisent pas à vous en convaincre (?), sachez qu’interrogés par la société Venafi, 87% des experts en Informations & Technologies (IT) considèrent être en état de cyberguerre.

Faut-il contre-attaquer ?

Toujours interrogés par Venafi, ces mêmes experts IT considèrent à 72% que les États ont le droit de répondre à une attaque et ils sont 58% à expliquer que les Entreprises ont le droit elles aussi de contre-attaquer.

Le problème c’est que ces mêmes experts sont d’accord sur un point : il est extrêmement difficile de désigner un attaquant. Car quelque soit l’objectif de l’attaque – rançon ou déstabilisation – les techniques utilisées sont identiques et des groupes de mercenaires peuvent tantôt travailler pour un gouvernement tantôt pour des intérêts privés.

De plus les États sont limités dans leur moyens d’actions par des conventions internationales ou des doctrines nationales (évidemment tenues secrètes…).

En passant une information…méfiez-vous des fichiers PDF, ils sont de plus en plus vecteurs de malwares…(pour plus de détails, c’est ici).

Pour ceux que ce sujet intéresse, nous ne pouvons que vous recommander la lecture du très bon site (avec sa newsletter) : Cyberland, en français, complet et déconseillé aux paranoïaques….

0

Nous rejoindre