in

Poltergeist: L’enfant star survivant réfléchit aux histoires des coulisses 40 ans plus tard

Le blockbuster de 1982 Esprit frappeur sera de retour en salles dans le cadre de la série TCM Big Screen Classics organisée par TCM et Fathom Events avec des projections qui auront lieu les 25, 26 et 28 septembre 2022. Les fans du film à succès de maison hantée se souviendront comment la famille Freely, qui inclus Craig T. Nelson et JoBeth Williams en tant que parents et leurs trois enfants, ont dû faire face à des esprits en colère envahissant leur nouvelle maison de banlieue. Olivier Robinsqui a joué l’enfant du milieu, Robbie Freely, a récemment parlé à Yahoo Divertissement sur le film classique culte. Robins était heureux de dissiper un mythe longtemps entouré Esprit frappeur, que Spielberg a en fait réalisé le film plutôt que Tobe Hooper. Selon Robins, le réalisateur de Spielberg a co-écrit le scénario et était une présence active sur le plateau, mais insiste sur le fait que c’était Hooper qui appelait toujours les coups, du moins lorsqu’il était devant la caméra.

FILM VIDÉO DU JOUR

Une autre friandise intéressante, pour laquelle Robins dit qu’il était là pour être témoin, était la scène de peeling du visage dans laquelle l’acteur se décollait le visage devant un miroir. Robins déclare que les mains qui faisaient l’épluchage appartenaient à Steven Spielberg. Tobe Hooper le dirigeait en disant :

« OK Steven, tes mains doivent aller ici. »

Quant à la tristement célèbre malédiction Poltergeist, Robins avait également quelque chose à dire à ce sujet.

« J’espère qu’il n’y a pas de malédiction parce que je suis toujours là. Je crois au paranormal dans une certaine mesure, mais je ne pense pas qu’il y ait une malédiction parce que ces morts peuvent être expliquées. Ces tragédies se sont produites, mais elles allaient se produire si [the actors] étaient dans le film ou non. Comme avec Heather, elle avait une condition médicale pour laquelle elle n’a pas été traitée. Donc, je ne pense pas qu’ils soient interconnectés. »


La légende urbaine qu’est la malédiction Poltergeist

Cinq mois après la sortie du film, Dominique Dunne, qui jouait la fille aînée de Freeling, Dana, a été assassinée par un ex-petit ami. En 1988, la plus jeune sœur à l’écran, Heather O’Rourke, est décédée à l’âge de 12 ans à la suite d’un grave cas de sténose intestinale. Les deux décès ont été tragiques et choquants. Robins a dit à Yahoo,

« Elle était ma copine et avait l’habitude de rester chez moi. Je ne savais pas que quelque chose n’allait pas avec elle. C’était une tragédie tellement horrible, et honnêtement, je ne savais pas comment y faire face. Ce fut une sorte de tournant dans ma vie où cela m’a fait prendre conscience de cette réalité que la vie est finie et que chaque jour est vraiment précieux.

Les autres victimes de la malédiction souvent citées sont Julian Beck et Will Sampson, tous deux apparus dans la suite de 1986, Poltergeist II : L’Autre Côté. Les deux hommes sont morts de maladies. Richard Lawson, qui est apparu dans le film original, a échappé de peu à la mort en 1992 lorsque son vol USAir 405 s’est écrasé sur Flushing Bay. Au total, 27 personnes sur les 51 à bord ont été tuées. En 2009, un deuxième membre de la distribution a été assassiné. Lou Perryman a joué le petit rôle de Pugsley dans le film original. Il avait 67 ans lorsqu’un ex-détenu récemment libéré l’a tué dans sa propre maison avec une hache.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂