dans

Ploopy est un trackball entièrement Open Source qui peut être imprimé en 3D et dont le firmware est entièrement personnalisable

Les souris et les trackpads dominent peut-être le monde, mais les trackballs sont toujours une option attrayante pour certains types d’utilisateurs, et maintenant ils ont tous une option intéressante et totalement Open Source appelée Ploopy.

Ce trackball se distingue par sa totale ouverture : ses schémas de fabrication sont publics, tout comme son firmware, que vous pouvez également personnaliser pour ajuster le comportement des boutons à votre guise. Et bien sûr, vous pouvez créer votre propre fork de Ploopy, si vous pensez pouvoir encore améliorer ce développement unique.

Pourquoi l’acheter quand on peut le faire ?

Il est vrai qu’il existe plusieurs trackballs remarquables sur le marché comme le Logitech Ergo M575 que ce constructeur a lancé il y a quelques mois, mais il se peut que vous êtes intrigué par les possibilités d’en construire un à partir de zéro.

C’est ce que proposent les créateurs de Ploopy, qui sur le site du projet sur GitHub expliquent ce qui est nécessaire pour mener à bien ce processus, depuis les outils (voir préparation tournevis et fer à souder) ainsi que la carte (PCB) avec le capteur ADNS- 5050 qui est une partie fondamentale de l’opération et, bien sûr, tous les éléments que vous devrez imprimer sur une imprimante 3D.

Tous les schémas d’impression et d’assemblage sont disponibles sur le site Web du projet susmentionné, et les instructions sont précises et claires, mais il y a un autre élément important : le firmware.

Ploopy 6

Ce composant vital pour le fonctionnement du trackball Ploopy est un autre de ses éléments remarquables : contrairement aux firmwares propriétaires d’autres fabricants, dans Ploopy le code du firmware est disponible et n’importe quel utilisateur peut le modifier et ajustez-le à vos besoins.

Si vous n’avez pas tant de moyens ou tant d’envie, rien ne se passe : vous pouvez acheter les différents kits qui vous permettent d’économiser du travail ou des composants même si le prix monte. En fait le modèle Ploopy assemblé au final coûte 100 dollars canadiens, environ 68 euros à changer.

Même ainsi, nous sommes sans aucun doute confrontés à une grande idée qui montre une fois de plus que de grandes choses peuvent être faites avec du matériel et des logiciels Open Source.

Plus d’informations | Ploopy

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂