in

Peut-être que le rêve du téléphone modulaire ne devrait rester que là

Google n’a pas très bien fait avec Project Ara. LG et motorola ils ont également échoué avec leurs téléphones modulaires. L’idée était suggestive, mais ses implémentations pratiques n’ont jamais fait son chemin sur le marché.

Cependant Xiaomi semble vouloir faire revivre le concept. Un brevet révèle un smartphone modulaire qui serait composé de trois parties. La question n’est plus de savoir si oui ou non il pourra le faire. La question est de savoir si la relance de cette idée a du sens.

Xiaomi mobile en trois actes

Sur le papier, l’idée de Xiaomi semble intéressante. Dans le brevet découvert par la publication Let’s Go Digital, il y a un mobile composé de trois parties:

  • Plus haute: il intégrerait les caméras, la carte mère et le stockage.
  • Central dédié à la batterie.
  • plus bas: où le port USB et les haut-parleurs seraient intégrés.

A partir de là l’idée serait de pouvoir combiner ces trois parties avec des modules qui apparaîtront progressivement pour étendre les capacités du terminal de base.

Vous avez besoin caméras plus polyvalentes ou de meilleure qualité? Remplacez le module supérieur. Plus de puissance de processeur? Idem. Voulez-vous des haut-parleurs avec plus de «punch»? Pas de problème: changez le module inférieur.

Letsgo2

L’idée est ce que nous savions déjà: pouvoir accéder à un mobile plus performant dans chacun de ces domaines, pouvoir profiter des autres modules pour réduire les coûts. La question qui se pose est évidente.

Avons-nous vraiment besoin d’un téléphone modulaire?

Le téléphone modulaire était peut-être une bonne idée il y a longtemps. Améliorations dans le domaine de la mobilité Ils étaient frénétiques, mais ils étaient aussi remarquables.

Letsgo3

Les sauts par exemple dans le domaine des caméras ont été remarquables à chaque nouvelle génération, et cela a fait il y aurait une précipitation pour changer de mobile il y a quelques années.

Les choses ont changé ces derniers temps: nos mobiles nous durent un peu plus longtemps, probablement parce que nous en sommes déjà très contents ou parce que nous nous en rendons compte ils sont assez bons pour notre quotidien.

Il est vrai qu’il existe encore des excuses pour accéder à de nouveaux modèles, mais les avancées ne sont plus aussi remarquables même si l’apparition de nouveaux modèles continue d’être tout aussi frénétique (voire plus).

La défense du mobile modulaire avait également un autre facteur important: celui de rendre cet accès au dernier et au meilleur moins cher. Réutilisez ce qui n’a pas changé pour remplacer ce qui pourrait être amélioré. L’idée semblait logique: si nous avions juste besoin d’un meilleur appareil photo, Pourquoi payer pour un tout nouveau mobile?

Le problème avec cette approche est que les téléphones mobiles sont aujourd’hui plus accessibles et plus abordables que jamais. Nous avons des smartphones qui pour seulement 200 euros ils font mille fois la plupart (sinon la totalité) de ceux qui, il y a deux ou trois ans, nous coûtaient quatre ou cinq fois plus cher.

La modularité est également problématique pour cette raison: les modules ont peut-être été moins chers qu’un mobile complet, mais pas beaucoup plus. Bien que l’idée et ce rêve apparent de Xiaomi soient frappants, Il ne semble pas qu’à priori ils puissent cailler plus que les mobiles modulaires de LG ou de Motorola. Même Google avec toutes ses ressources n’a pas réussi à faire avancer l’idée.

S’ils ne l’ont pas compris, cette idée de Xiaomi pourra-t-elle le faire si elle devient une réalité? Cela semble certes être un défi complexe, mais il sera intéressant de voir si le fabricant chinois parvient à lancer cette idée et nous convaincre que le rêve du téléphone modulaire avait enfin du sens.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂