dans

Perdre face au changement climatique: faut-il laisser Venise sombrer?

Venecia y el cambio climático

L’automne arrive et il pleut à nouveau à Venise. La menace éternelle des inondations revient noyer la ville submergée.

Mais cette année, peut-être, un projet pharaonique peut sauver la lagune et protéger les canaux et leurs gondoles, ainsi que son héritage ancien. Le système MOSE (acronyme italien de module expérimental électromécanique) se compose d’un ensemble de 78 portes qui s’élèvent et entourent la lagune de Venise lorsqu’il y a des prévisions de acqua altaDes marées très fortes qui, avec les pluies, inondent les places et les rues de la ville.

MOSE, qui a été mis à l’épreuve pour la première fois cet été, est une barrière contre les pires effets du changement climatique. Une barrière imaginée il y a près de 60 ans; dont la construction a pris si longtemps que a coûté aux caisses publiques près de 6000 millions d’euros. Une fois pleinement opérationnel, il nécessitera des travaux de maintenance d’un montant de 90 millions d’euros par an. Sans parler du siège constant du changement climatique.

Venise contre le changement climatique

Avant que la pandémie ne change les règles du tourisme, Venise accueillait environ 12 millions de visiteurs par an. Avec Rome et Milan, la ville est l’une des grandes attractions de l’Italie et, aussi, l’un de ses grands maux de tête. L’érosion de la lagune dans laquelle se trouvent ses îles et élévation de niveau de la mer menacent l’un des joyaux architecturaux et culturels de l’Occident.

Pendant le reste du siècle, le dégel et la dilatation thermique de l’eau entraîneront une élévation moyenne du niveau de la mer de entre 43 centimètres et 1,10 mètres (selon les prévisions les plus optimistes du panel intergouvernemental sur le changement climatique ou GIEC). Au niveau local, cette hausse aggravera les épisodes de acqua alta qui se répètent chaque automne et chaque printemps à Venise.

A lire :  iPhone 12: les premiers benchmarks montrent des résultats mitigés

Cette situation s’ajoute à l’érosion que la lagune a subie au cours des 60 dernières années. L’expansion du port industriel et l’ouverture de canaux qui permettent l’arrivée des navires de croisière aux portes de la ville ont changé à jamais la dynamique de la Lagune de Veneta, Site du patrimoine mondial, avec Venise, depuis 1987.

Les conséquences? La ville vous vous retrouverez complètement submergé dans l’Adriatique avant ou après. Certaines projections assurent que cela se produira avant 2100, malgré les efforts du MOSE. L’horizon compliqué, associé à la pression touristique et aux coûts liés aux inondations, a poussé plus de 100000 Vénitiens à quitter la ville depuis 1950.

acqua alta sur la place San Marco

Vaut la peine?

« Laissez-la couler ». Laissez-le couler. Avec ce titre suggestif, l’historien Jan Morris a évoqué dans les pages du «New York Times» la possibilité de laisser Venise sombrer à jamais. De baissez les bras face à la menace constante d’inondations et laissez la ville à son sort. C’est en 1975 que Morris publie son article controversé. Jusqu’à présent, personne ne lui a accordé beaucoup d’attention.

Cependant, il existe une tendance à la hausse qui appelle à une révision de l’approche traditionnelle de la conservation. Celle-ci vise la protection des actifs tels qu’ils étaient à l’origine, avec la même apparence et les mêmes valeurs avec lesquelles ils ont été conçus, sans prendre en compte tout ce qui change autour d’eux. Ce n’est pas que les partisans du changement d’approche préconisent de ne pas conserver le patrimoine, mais ils demandent à analyser combien vaut la conservation statique de certains endroits confrontés à des défis aussi graves que le changement climatique.

A lire :  C'est officiel. Le Salon de Los Angeles est annulé et ne revient qu'en mai 2021

Dans le papier «  Résilience et transformation des sites patrimoniaux pour s’adapter à la perte et à l’apprentissage dans un climat changeant  », par des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, aux États-Unis, étudient la possibilité de changer cette approche, au moins dans des cas spécifiques. Les auteurs de l’article soulignent également l’importance d’utiliser le patrimoine comme mémoire vivante de notre histoire. Pas seulement comme un reflet du passé.

«Lorsque certains monuments sont gravement touchés par des événements climatiques, nous proposons que certains restent endommagés pour servir de souvenir de cet événement et des vulnérabilités inhérentes à certains endroits», expliquent les chercheurs. Ce qu’ils proposent est d’étudier chaque cas de conservation avec un critère de rentabilité, à la fois économique et écologique. En d’autres termes, se demander quand les efforts de protection cessent d’être utiles et deviennent un problème.

Pour eux, Venise est l’exemple qui soutient le mieux cette approche. Le coût de l’adaptation au changement climatique est devenu trop élevé, tant pour les caisses publiques que pour les habitants. «Combien de fois les habitants des bâtiments historiques de Venise auront-ils investissez dans la restauration de vos propriétés après une inondation avant de quitter la ville? »se demandent-ils.

Il ne s’agit pas de laisser couler Venise. Ni céder au changement climatique. Il s’agit d’accepter que certaines stratégies de conservation arrivent trop tard et de supposer qu’il est temps d’essayer d’autres approches.

Dans Nobbot | Andreu Escrivà: « Au-delà de quatre exaltés, il y en a très peu qui nient le changement climatique »

Images | Wikimedia Commons, Unsplash / Arrigo Lupori

A lire :  Huawei annonce Harmony OS: une alternative Android pour 2021

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Misono Pierre à aiguiser Misono T3 (Grain fin)
    PIERRE A AIGUISER MISONO T3 (grain fin)Technique d'aiguisage :Il est vivement conseillé d'aiguiser les couteaux Misono une fois par semaine. La pierre doit être trempée dans l'eau au préalable. Pour un bon aiguisage, il faut laisser glisser le couteau sans appuyer et insister d'avantage sur le côté face.
  • Misono Pierre à aiguiser Misono T1 (gros grain)
    PIERRE A AIGUISER MISONO T1 (gros grain)Technique d'aiguisage :Il est vivement conseillé d'aiguiser les couteaux Misono une fois par semaine. La pierre doit être trempée dans l'eau au préalable. Pour un bon aiguisage, il faut laisser glisser le couteau sans appuyer et insister d'avantage sur le côté face.

World of Warcraft annonce le retard de Shadowlands, son extension tant attendue

Mahindra Thar 2020 lancé en Inde au prix de départ de Rs 9,80 lakh: tout ce que vous devez savoir