dans

(Pas si) Station spatiale internationale: la Russie envisage de l’abandonner après 2024

Depuis plus de deux décennies, la Station spatiale internationale a été un lien entre les différentes puissances mondiales lors de l’exploration de l’espace. Cela, peu à peu, cesse d’être le cas. De nouvelles superpuissances spatiales comme la Chine ne sont pas là et d’autres comme la Russie prévoient de se retirer prochainement.


Les plus de 20 ans font des ravages sur la Station spatiale internationale, qui a souvent dû subir des réparations pour continuer. Au lieu, des alternatives sont envisagées comme la construction de stations spatiales privées ou même de stations lunaires. Ne plus avoir à y inclure tous les pays et de manière plus diversifiée.

Celui qui s’est déjà mis à travailler avec ça, c’est la Russie, son agence spatiale Roscosmos prépare sa propre station spatiale. Ils espèrent avoir le premier module prêt d’ici 2025. Avec cela, peut-être que le moment viendra où la Russie quittera la Station spatiale internationale, ont déclaré à l’AFP des représentants de Roscosmos. Ils indiquent que « nous entamerons des négociations avec nos partenaires sur les formes et conditions de coopération au-delà de 2024 ».

La principale raison pour laquelle la Russie dit qu’elle envisage de partir n’est autre que l’âge de la gare. « Une inspection technique est nécessaire, puis nous pourrons prendre une décision et informer nos partenaires », ont rapporté le 18 avril des sources officielles du gouvernement russe. Il a réaffirmé que la Station spatiale internationale a déjà dépassé sa durée de vie utile estimée et que son état « laisse beaucoup à désirer ».

Pendant ce temps, il y a prévoit également de construire des stations spatiales sur la Lune. D’une part, il y a la porte d’entrée de la NASA et de l’Agence européenne, de l’autre celle que la Russie et la Chine envisagent de construire ensemble.

Une station spatiale maintenue à flot sans l’aide de la Russie

La Station spatiale internationale a commencé ses opérations en 1998. Il s’agit de la plus grande coopération internationale jamais réalisée dans le domaine de l’exploration spatiale. Les fondations de la Station spatiale internationale ont été posées par États-Unis, Russie, Canada, Europe et Japon. Pendant des années, la Russie a été un pilier important, servant de moyen de transport avec ses Soyouz pour transporter les humains et les marchandises entre la Terre et la station.

Ce dernier a récemment changé avec l’intrusion de SpaceX. SpaceX, une société privée, a commencé à effectuer des expéditions et des transports entre la Terre et la Station spatiale internationale sous les ordres de la NASA. Cela donne aux États-Unis un peu plus d’indépendance pour maintenir la Station spatiale internationale si la Russie décide de se retirer.

Via | Science et AFP

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Sous Le Signe Du Taureau [DVD]
    Albert Raynal a mis au point un engin spatial qu'il va enfin pouvoir expérimenter. Après un départ réussi, la fusée explose en vol. C'est l'échec et le retrait immédiat de tout financement. Désemparé, Raynal abandonne ses travaux et disparaît, créant la surprise puis l'angoisse dans son entourage professionnel et familial.
  • La Planète Des Singes [Blu-Ray]
    2029. Sur la station spatiale Oberon, des chimpanzés sont entraînés pour les explorations à risques. Lorsque l'un des animaux disparaît après avoir été envoyé hors de la station, Leo Davidson désobéit à ses supérieurs et part lui porter secours. Mais il perd le contrôle de son vaisseau et échoue au beau milieu d'une forêt tropicale où il se fait capturer par des chimpanzés parlants. Qu'est-il arrivé sur cette planète où des singes dominent la race humaine ?