dans

Partition de La Llorona, par l’auteur et les talents mexicains

Dans la mémoire cinéphile mexicaine sur la légende de La Llorona il existe deux références nationales de coupe fantastique à propos du personnage: La malédiction de La Llorona (1961) et Santo et Mantequilla Naples dans la revanche de La Llorona (1974).

Nos grands-parents et parents avaient un peu peur de la peur qu’il imprimait Rita Macedo dans son rôle de femme obsédée par la relance de La Llorona par la sorcellerie. Ils auront aussi ri de voir une idole de lutte accompagnée d’une idole de boxe en mission spéciale qui consistait à protéger la famille Lira de Doña Eugenia Esparza, une banshee désireuse d’assassiner les héritiers de l’homme qui l’a trahie il y a des siècles.

Près de 50 ans plus tard, le mythe de la femme en deuil qui pleure ses enfants morts arrive au cinéma avec une version froide et douloureuse qui utilise la terreur comme crochet pour amener le spectateur dans la réalité qui a marqué l’histoire contemporaine du Guatemala et de l’Amérique latine en général: génocide ethnique.



Le réalisateur et scénariste guatémaltèque Jayro bustamante voulait capturer dans un contexte grossier un autre récit de La Llorona, une femme Kaqchikel assassinée avec ses enfants pendant le conflit armé dans le pays de Chapin et dont l’esprit est libéré des années plus tard lorsqu’un général, superviseur du génocide, est acquitté au tribunal.

Pour terminer cette histoire, Bustamante considérait l’aspect sonore, la musique, fondamental. Pour cela, il a fait appel au talent de Pascual Reyes, chef de groupe San Pascualito Rey, avec qui j’avais déjà travaillé les films Ixcanul Oui Tremblements

Équilibrer les sensations générées par une légende fantomatique comme La Llorona et un événement qui à ce jour blesse la mémoire du peuple guatémaltèque c’était un défi pour Reyes. S’appuyant sur le son des percussions préhispaniques et de la chirimía (instrument à vent folklorique guatémaltèque), ainsi que la voix de Villa Juan Pablo, Interprète mexicain qui possède des vertus telles que le chant harmonique, la partition du film donne un élément sonore au discours d’un portrait sur le massacre de la population indigène.

A lire :  Elite saison 5: date de sortie, distribution, spoilers et actualités sur la série Netflix

D’après l’oeuvre conçue par Reyes, Les cinéphiles mexicains ont l’excuse d’adopter le film de Jayro Busdamente comme le leur, une œuvre qui, cependant, Il doit être supposé convenable et sans nationalité de l’empathie avec les victimes de crimes contre l’humanité, horreurs que La Llorona montre comment la vraie terreur qui déchire complètement le sommeil.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Détente, santé, beauté par une médecine totale : Un exemple l?obésité - Raymond Gros - Livre
    Santé - Occasion - Bon Etat - Pliures - Compte d'auteur GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Pour l'espoir et par amour - Jean-Claude Têtu - Livre
    Récit - Occasion - Etat Correct - Dos abîmé - Compte d'auteur GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • L'acquisition de l'orthographe par l'observation des textes 4e et 3e - Jean Michenaud - Livre
    Collège - Occasion - Bon Etat - Compte d'auteur GF - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.