in

Paramount+ : à quoi s’attendre de Gigolo Americano

pas de spoilers

La série avec Jon Bernthal est arrivée ce samedi et sera composée d’un total de 8 épisodes. Il peut être vu via Paramount +.

Jon Berntal.©IMDBJon Berntal.

En 1980, Paul Schrader a écrit le film gigolo américain qui a servi à populariser la figure de Richard Gere dans un film réalisé par lui-même Schrader et a rapporté plus de 50 millions de dollars dans le monde. L’histoire de ce long métrage était centrée sur Julien Kayeun jeune travailleur du sexe qui est un jour accusé du meurtre d’une femme juste au moment où il commence à entretenir une relation avec la femme d’un important politicien.

Plus de quatre décennies plus tard Afficher l’heure est en charge de produire ce remake comme une série qui aura Jon Berntal en tant que protagoniste principal et que l’on peut voir à travers l’écran de Paramount+ à partir de ce samedi. Le premier volet sera composé d’un total de huit chapitres, qui contrairement à ce qui se passe avec la plupart des séries aujourd’hui (en particulier dans Netflix) sera publié semaine après semaine.

Dans cette nouvelle production, nous verrons Julian Kaye Bernthal accusé du meurtre d’une femme et injustement condamné à 25 ans de prison. Au bout de 15 ans, il pourra se libérer et tentera de retrouver la vie qu’il a laissée derrière lui, tout en cherchant un moyen de l’adapter à cette nouvelle personnalité qu’il a. Au milieu, elle retrouvera son ancien amant, Michelle; sa mère, qui l’a poussé dans l’entreprise ; et plusieurs des personnes qui l’ont causé se sont retrouvés dans tant d’ennuis.

+À quoi s’attendre de la série Paramount+

Dans le spectacle, nous pouvons voir un Jon Berntal avec son exagération caractéristique que, par exemple, on l’a vu montrer dans la série des hbo max de cette année, Nous possédons cette ville. Le problème, dans ce cas, est le manque de nourriture autour d’elle dans une histoire qui se déplace assez lentement et maladroitement pour qu’il n’y ait aucun mystère qui réussisse à nous garder piégés pour vouloir continuer à savoir ce qui va se passer.

Le premier épisode, réalisé par le créateur de la série David Hollander, sera construit à partir de différents va-et-vient dans le temps qui tenteront de nous montrer l’origine de cette travailleuse du sexe mais avec un rythme trop somnolent et presque même répétitif. Une lettre de présentation trop faible pour une émission qui aura encore près de sept heures d’avance, d’une histoire tout à fait prévisible.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂