in

Nous avons testé la Renault Clio E-Tech. Que vaut la première Clio électrifiée?

O Clio, qui fête ses 30 ans cette année, est l’un des modèles les plus connus et les plus réussis du segment B – il est même le leader des ventes du segment – mais il n’échappe pas non plus au vent du changement … électrisant qui balaie l’industrie, ont maintenant une variante hybride sans précédent, la Renault Clio E-Tech.

Cette variante hybride rejoint une vaste gamme de moteurs (le plus complet de son histoire) avec des variantes diesel, de l’essence et le GPL. Il ne semble manquer qu’une variante 100% électrique, mais pour cela Renault a Zoe.

Dans ce segment, rares sont encore ceux qui ont suivi la voie hybride – il semble y avoir un plus grand nombre de propositions 100% électriques – si bien que les rivales de cette Clio électrifiée peuvent se résumer avec la Toyota Yaris et la Honda Jazz.

Tous «hybrides complets» ou hybrides complets, mais ce n’est pas le type brancher, c’est-à-dire qu’il n’est pas possible de les connecter au secteur. La batterie se charge en cours, à chaque fois que nous ralentissons, freinons ou descendons. La batterie qui équipe la Clio E-Tech et ses rivales est bien plus petite que celle d’un hybride brancher, qui n’annoncent même généralement pas une autonomie électrique.

Cependant, selon Renault, en ville, la Clio E-Tech est capable de circuler jusqu’à 80% du temps en utilisant uniquement le moteur électrique. Comment est-ce possible? Le stop-start étant plus fréquent dans les circuits urbains, il y a donc plus de possibilités de récupérer de l’énergie dans les décélérations et les freins, rendant le moteur électrique capable d’intervenir beaucoup plus fréquemment.

Le résultat est une très faible consommation. Est-ce vrai? Maintenant, pour savoir si Clio E-Tech fait tout ce qu’elle promet, il est temps de le mettre à l’épreuve.

Tout comme toi

Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, les différences entre la Renault Clio E-Tech et le reste de la famille se résument à des détails qui nécessitent une bonne puissance d’analyse.

Ainsi, à l’extérieur, nous avons les logos traditionnels et un pare-chocs avec un design spécifique, tandis qu’à l’intérieur les différences se résument à plus de logos et d’informations liées au système hybride sur le tableau de bord (avec 7 ”), ainsi que le menu supplémentaire sur l’écran du système d’infodivertissement (9,3 ”).

Le système d’infodivertissement est rapide, a de bons graphiques et est facile à utiliser. Le maintien des commandes physiques, en revanche, s’avère être une valeur ergonomique. © Thomas van Esveld / Raison automobile

De plus, la qualité des matériaux place Clio en tête du segment dans ce chapitre, tout comme l’assemblage révèle, en raison de l’absence de bruit parasite, une nette évolution par rapport aux premiers exemplaires de cette génération arrivés sur le marché.

L’espace à bord est cependant resté inchangé, plaçant la Clio E-Tech dans la moyenne du segment de ce chapitre. Enfin, l’installation de la batterie de 1,2 kWh a conduit le coffre à bagages à passer de 391 litres standard à 254 litres beaucoup plus modestes. A titre de comparaison, la Yaris propose 286 litres et la Jazz, qui assume le format MPV, en a 304 litres.

Renault Clio Eco Hybride

Bien que leur capacité ne soit que de 254 litres, la vérité est que grâce aux formes régulières du coffre, celles-ci semblent être plus. © Thomas van Esveld / Raison automobile

Et derrière le volant?

La Clio E-Tech maintient dynamiquement les rouleaux du modèle français intacts. Avec une combinaison intéressante de confort et de comportement, seul le léger toucher des commandes semble mettre un «frein» sur une plus grande sensation de connexion à la voiture et à la route.

C’est qu’avec un châssis bien réalisé et une direction directe, cette Clio hybride associe également une réponse immédiate à l’accélérateur (principalement en mode «Sport») typique des modèles équipés d’un système hybride.

«Devoirs» bien fait

Renault est peut-être même la dernière marque à atteindre la «niche» des SUV hybrides, cependant, au volant de la Clio E-Tech, il est bien évident que Renault s’est bien préparé à cette «bataille».

Pour commencer, nous avons plus de puissance que chez les deux principaux rivaux. Le mariage entre le 1,6 l essence atmosphérique et deux moteurs électriques a abouti à 140 ch de puissance maximale combinée et 144 Nm. Désormais, ils sont plus que les 116 ch de la Toyota Yaris et les 109 ch des offres Honda Jazz.

Bien que cela ne se traduise pas, sur le papier, par une performance supérieure, du moins dans le 0-100 km / h métrique, où il est le plus lent des trois, même pour quelques dixièmes de seconde. Cependant, dans le monde réel, c’est la Clio E-Tech qui semble avoir le plus gros poumon, surtout quand vient le temps d’affronter des montées plus prononcées, ou en reprise d’accélération.

Renault Clio Eco Hybride

Avec 140 ch de puissance maximale combinée, la Clio E-Tech est le plus puissant des utilitaires hybrides. © Thomas van Esveld / Raison automobile

La transmission est en charge d’une boîte de vitesses automatique à plusieurs vitesses évoluée, avec une technologie héritée de la Formule 1, dont le fonctionnement est agréablement doux.

En fait, «lisse» pourrait bien être le mot d’ordre de tout le fonctionnement de ce système hybride, la transition entre le mode électrique et le moteur thermique étant presque imperceptible. De plus, comme j’ai pu le prouver en ville, la promesse que la Clio E-Tech est capable de circuler environ 80% du temps dans un circuit urbain en mode 100% électrique est tenue.

Ce n’est qu’alors qu’il sera possible de justifier la consommation en milieu urbain obtenue, de l’ordre de 3 à 4 l / 100 km. Dans une utilisation plus pressée, la consommation reste faible, ne dépassant pas 5,5 à 6 l / 100 km, et même sur autoroute il est possible de faire des moyennes de 4,5 l / 100 km, tout comme dans un … Diesel.

Est-ce la bonne voiture pour moi?

Détenteur de toutes les qualités qui ont fait de la Renault Clio un leader systématique sur le segment des SUV, cette Clio E-Tech est le choix idéal pour ceux qui marchent, principalement, en milieu urbain.

C’est dans cet espace que le système hybride brille le plus et c’est là qu’il permet les plus grandes économies, sans même entraîner les «inconvénients» habituels des hybrides brancher, comme devoir le charger.

Cependant, ne pensez pas que ce n’est que pour les citadins que cette Clio E-Tech se présente comme une bonne option. Économique également sur route ouverte et avec un prix pas beaucoup plus élevé que les variantes à moteur thermique uniquement (mais avec plus de puissance), c’est l’une des meilleures options de toute la gamme de l’utilitaire français.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂