dans

Nous avons essayé Oculus Quest 2, la réalité virtuelle qui fonctionne (et qui est bon marché)

Nous Avons Essayé Oculus Quest 2, La Réalité Virtuelle Qui

Oculus Quest 2 est sans aucun doute le premier véritable casque pour la réalité virtuelle. Non pas que les précédents n’aient pas été produits à la hauteur, mais chacun d’eux apportait des compromis qui, plus ou moins selon les cas, déséquilibraient toujours le verdict final vers le négatif. Avec la première quête, en revanche, Oculus (et Facebook) ont clairement indiqué qu’ils allaient dans la bonne direction et avec le deuxième modèle, ils ont réalisé cette idée dans un produit qui ça marche et c’est pas cher. Venir à la création d’un visualiseur de réalité virtuelle qui prend enfin tous ces espoirs que nous portons depuis les années 90.

Par rapport à sa première version, la conception du deuxième modèle ne change pas grand-chose à l’exception d’un élément fondamental: pèse moins. Le Quest 2 s’adapte beaucoup mieux à la tête que son prédécesseur, ce qui rend moins évident (sinon pour un œil extérieur) que vous avez une boîte avec un écran devant vos yeux. De toute évidence, les mouvements de la tête dans les jeux sont utiles pour cela, où les mouvements du spectateur qui descendent sur les yeux se produisent rarement. Et pour ceux qui ne sont pas à l’aise avec la sangle insérée dans l’emballage, Oculus propose une solution supplémentaire confortable à acheter séparément et qui peut également intégrer une batterie et un poids pour contrebalancer le spectateur. Sinon le nouveau Quest est très similaire à l’original, avec bien sûr le grand changement de couleur: il est blanc et non noir.

A lire :  La vision d'un étudiant en architecture pour une Mumbai plus verte: renforcer la résilience sociale et écologique du front de mer de l'Est de la ville

Ce qui convainc vraiment, c’est la qualité de l’écran, qui prend désormais en charge une résolution de 1832 x 1920 pixels et sera bientôt mis à jour pour offrir un taux de rafraîchissement de 90 Hz. C’est la plus grande avancée de cette version, car elle permet d’observer images définies et des lunettes cristallines qui donnent aux casques un aspect de la technologie PS VR de PlayStation à des années lumière. Vous le remarquez dès le premier démarrage, lorsque le système nous demande de calibrer les deux objectifs en les déplaçant sur l’une des trois distances différentes: c’est peut-être l’un des éléments négatifs, car il ne permet pas d’ajuster précisément la distance entre les objectifs (ce qui vous permet de pas voir les images floues) mais ne propose que trois prises de vue prédéfinies. Dans tous les cas, une fois que vous avez trouvé l’option préférée, l’image est parmi les meilleures actuellement proposées par le secteur de la réalité virtuelle. Quant aux contrôleurs, les Touch inclus dans le package fonctionnent toujours très bien et cette fois ils vont de pair avec la possibilité de suivre directement les mains des utilisateurs, une fonction très intéressante qui doit cependant être supportée par des jeux individuels.

L’autre grande force de Quest 2 est l’écosystème de titres actuellement disponibles pour la plateforme: ils sont nombreux et variés, des titres sportifs à ceux liés aux énigmes et énigmes, en passant par les aventures, les tireurs et les simulateurs. Avec un contenu sublime: Vader Immortal, la mini-série en trois épisodes inspirée de Star Wars, est clairement un exemple de qualité dans le parc de titres, tel quel. The Walking Dead: Saints & Sinners inspiré de la célèbre série télévisée et évidemment basé sur la lutte contre les zombies. Les deux offrent des mécaniques et des visuels de haut niveau qui veulent se comparer à un titre normal disponible sur consoles. Le magasin est assez peuplé, mais il est clair que Quest 2 bénéficie également d’une autre fonction importante: grâce au câble Link (à acheter séparément), le visualiseur peut être connecté à un PC pour lire l’intégralité du catalogue actuellement disponible pour le Rift. En bref, Quest 2 est devenu le casque ultime pour une utilisation à la maison et en déplacement, avec et sans câbles.

A lire :  Comment trouver facilement les lieux de livraison et de livraison

Oculus Quest 2 est disponible en deux tailles de mémoire: 64 Go et 256 Go, un choix important pour le nombre de titres que vous pouvez installer en même temps. Ce ne sont pas des jeux qui prennent une tonne d’espace, il vaut donc la peine de se demander si la plus grande coupe est vraiment nécessaire. Dernier côté positif: le prix, 349 euros pour la version 64 Go et 449 euros pour la version 256 Go. Nous sommes juste en dessous du niveau d’une console nouvelle génération, une gamme de prix bien plus raisonnable que par le passé. Note négative pour clôturer, la nécessité d’avoir un compte Facebook pour pouvoir utiliser ce nouveau modèle. Contrairement au passé, pour utiliser Quest 2, il est essentiel d’associer votre profil Facebook, sinon vous ne pourrez pas accéder à l’appareil. Cela entraîne deux problèmes: si le profil est banni, vous ne pourrez pas accéder au visualiseur et si vous décidez de supprimer le compte, l’historique des jeux achetés sera également supprimé. Un petit / gros compromis donc pour ce qui est le dispositif de réalité virtuelle le plus intéressant du marché.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

Voir La Publicité Nissan 300zx Qui A été Interdite En

Voir la publicité Nissan 300ZX qui a été interdite en 1990

Iphone 12: Chargement Inductif Des Airpods, Apple Watch Et Co

iPhone 12: chargement inductif des AirPods, Apple Watch et Co apparemment possible