dans

No Man’s Land Review: Une frontière occidentale bien intentionnée mais imparfaite

No Man’s Land est un drame occidental bien intentionné, mais intrinsèquement imparfait. Le fils d’un éleveur de la frontière du Texas s’enfuit au Mexique après avoir tué accidentellement un garçon immigré. Le film tente d’humaniser l’épineuse question de l’immigration clandestine à partir de multiples points de vue. Ses buts sont admirables, mais le récit succombe à des artifices et à une exposition simpliste. L’inversion de l’histoire de la fortune devient clichée à travers des développements d’intrigue irréalistes. Cela dit, No Man’s Land peut être apprécié pour ses nobles efforts.

No Man’s Land s’ouvre avec la famille Greer qui travaille avec diligence pour conserver son bétail. Bill Greer (Frank Grillo) a formé ses deux fils, Lucas (Alex MacNicoll) et Jackson (Jake Allyn), à être plus que des cavaliers compétents. Lui et sa femme (Andie MacDowell) sont particulièrement enthousiasmés par les perspectives d’avenir de Jackson. Il a été invité à essayer pour l’équipe de baseball de la ligue mineure des Yankees de New York. Les Greers font face à une lutte constante dans le ranch. Les immigrants mexicains ont pénétré sur leurs terres pour tenter de traverser la frontière.

Gustavo (Jorge A. Jiménez) conduit un petit groupe d’immigrants à travers le dangereux «no man’s land» entre le Texas et le Mexique. Il est accompagné de ses fils et de sa mère. Chrétien à la foi profonde, Gustavo est appelé affectueusement «le berger». Par une nuit noire, ils rencontrent Bill et ses fils alors qu’ils recherchent du bétail dispersé. Une escarmouche mène à un résultat dévastateur. Jackson s’échappe au Mexique rongé par la culpabilité. Il est poursuivi par un Texas Ranger (George Lopez) à la recherche de la vérité sur l’incident meurtrier.

A lire :  Quand la dernière saison de Keeping Up With the Kardashians sortira

Jake Allyn, qui joue le rôle de Jackson, a co-écrit le scénario. Son frère, Conor Allyn, dirige. Leur objectif est d’établir de l’empathie pour les personnages souffrant de chaque côté de la frontière. Les difficultés financières ont conduit à une tragédie pour deux familles. Jackson apprend également la gentillesse des Mexicains car il est aidé à plusieurs reprises en fuite. Il devient l’extraterrestre illégal, désespéré de l’aide dans un environnement étrange et inconnu. Les Alliés ont des intentions admirables avec leur récit. Le problème est que No Man’s Land s’égare dans un territoire incroyable et franchement condescendant. L’ensemble du deuxième acte est trop fantastique. Le film perd de la gravité en mettant à plusieurs reprises le protagoniste dans des situations invraisemblables qui lui sont bénéfiques.

J’ai un problème majeur avec un personnage de soutien clé. George Lopez joue le rôle de Ramirez, un Texas Ranger qui ne parle pas espagnol. L’idée qu’il serait envoyé au Mexique pour récupérer Jackson est ridicule. Il a de grandes difficultés à communiquer avec ses homologues mexicains et les habitants qu’il souhaite interroger. Cette intrigue secondaire n’a aucun sens. Je ne peux que deviner que Jake Allyn ne voulait pas peindre tous les personnages hispaniques avec le même pinceau éthique. Il s’agit d’un faux pas particulièrement important qui nuit également à la gravité de l’arc principal de l’histoire.

L’immigration illégale à la frontière sud est une tempête de division dans ce pays. Les Greers ne sont pas des milices ou des « Minutemen », mais ils ont le droit de protéger leurs biens et leurs moyens de subsistance. Les Latino-américains fuyant la pauvreté et la violence ont désespérément besoin d’une vie meilleure. No Man’s Land embrasse les deux points de vue tout en essayant d’être réfléchi et enseignable. Le film, dans l’ensemble, n’est pas un succès; mais transmet son message de compréhension. No Man’s Land aurait bénéficié d’une réécriture pour réduire plusieurs personnages. No Man’s Land est une production de Margate House Films. Il sera diffusé simultanément en salles et en vidéo à la demande par IFC Films le 22 janvier.

A lire :  MBBS en Allemagne à faible coût pour les étudiants indiens

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de 45secondes.fr.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Blauer H.T. Blauer Spring Pull Man veste textile pour Moto Bleu H.T. - S
    Taillée comme un pull zippé mais bien veste de moto avant tout. Voici la veste textile *Spring Pull Man* de Blauer. En 100 % nylon, respirante et déperlante. Finition de grande qualité, avec coudières (préparation pour épaulières et protections dorsales), avec poche centrale (aussi utilisée comme ouverture de
  • Blauer H.T. Blauer Spring Pull Man veste textile pour Moto Olive Bleu H.T. - S
    S - 21248902 - Taillée comme un pull zippé mais bien veste de moto avant tout. Voici la veste textile *Spring Pull Man* de Blauer. En 100 % nylon, respirante et déperlante. Finition de grande qualité, avec coudières (préparation pour épaulières et protections dorsales), avec poche centrale (aussi utilisée comme ouverture de
  • Blauer H.T. Blauer Spring Pull Man veste textile pour Moto Rouge Bleu H.T. - S
    Taillée comme un pull zippé mais bien veste de moto avant tout. Voici la veste textile *Spring Pull Man* de Blauer. En 100 % nylon, respirante et déperlante. Finition de grande qualité, avec coudières (préparation pour épaulières et protections dorsales), avec poche centrale (aussi utilisée comme ouverture de