dans

Natifs électriques : naître à l’ère du numérique ne suffira plus à la prochaine génération

La voiture connectée a été, pour l’instant, le grand jalon du digital native. A supposé une nouvelle façon de communiquer la voiture avec son environnement, aussi bien avec les autres véhicules (communication Voiture à voiture), avec les services d’urgence (Voiture à l’infrastructure) et même avec nous-mêmes (Voiture au conducteur). La gamme Volvo XC40 Recharge en est un bon exemple : de l’application Volvo Cars, ce qui nous permet de le contrôler à distance, jusqu’à Technologie d’état de la route, grâce auquel les informations peuvent être partagées avec d’autres véhicules et autorités pour une meilleure gestion du trafic.

Dans cette étape, un élément déterminant a été l’adoption massive de téléphone intelligent comme outil de communication et de loisirs. Son omniprésence a fait des systèmes d’exploitation les plus populaires (Android, iOS, etc.) un standard pour ce qu’on appelle le Interface Homme-machine (IHM), c’est-à-dire la façon dont nous communiquons et interagissons avec les machines.

Ainsi, le digital native a fini par intégrer le mobile dans votre propre véhicule, avec des systèmes à bord comme Android Auto ou Apple Carplay (disponible dans la gamme Volvo à partir de 2018 et sans fil à partir de 2020). La mesure la plus récente a été prise par Volvo, y compris les applications et services Google dans le propre système de la voiture dont nous pouvons profiter sans notre smartphone. Le Volvo XC40 Pure Electric Recharge a été le premier modèle à l’inclure, mais d’autres comme les XC60, S90, V90, V90 Cross Country et C40 Recharge ont déjà suivi.

De la génération « tactile » à celle de la commande vocale

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂