dans

Mûrir, car plus il y a de totem, plus il y a de tabou

«Totem signifie le symbole sacré adopté comme emblème par les tribus ou les clans pour les considérer comme leurs ancêtres et leurs protecteurs. Le totem est généralement un poteau ou une colonne et peut être représenté par un animal, une plante ou un autre objet. »

Il n’est pas surprenant que nous soyons comme ça, pleins de dogmes, de rituels et de bizarreries. Chacun de nous a la capacité de créer et d’inventer des «totems». Nous faisons cela collectivement, en cherchant à être accepté par le groupe dans lequel nous vivons ou souhaitons rejoindre. Individuellement, nous créons des totems pour nous rapporter aux personnes que nous «pensons» aimer.

«Totem est un mot dérivé de« odoodem »qui signifie« marque familiale », dans la langue indigène ojibwe des Indiens d’Amérique du Nord. Les totems sont considérés comme des talismans, des objets de vénération et de culte au sein du groupe.

Les totems existent en nous, car c’est une «marque de famille», c’est-à-dire la famille au sens du groupe dans lequel nous vivons et pas seulement celui du sang. En ce sens, la «famille» est plus complète, car c’est la façon dont nous nous habillons pour plaire au groupe auquel nous assistons, par exemple, si nous sommes des motards, nous portons des vêtements similaires, si nous sommes d’une religion, nous nous habillons afin d’obtenir pour se connaître avec un seul regard ou une longueur, ou en agitant la main, si nous sommes d’une secte ou d’un groupe «fermé», nous créons les totems pour une meilleure communication et sans nous en rendre compte nous créons les règles exactes et les manières logiques de communiquer et de comprendre L’une et l’autre. Les totems sont nés en nous.

«Dans certaines tribus, le totem peut être symbolisé par un dessin des armoiries du groupe, utilisé sur divers objets comme identité de la famille à laquelle il appartient. Un totem peut être un animal, une plante, un objet ou un phénomène considéré comme sacré par une société donnée. Il consiste en un symbole familier avec des pouvoirs surnaturels et des caractéristiques de protection. (Dictionnaire).

A lire :  Cactus tourne une nouvelle fièvre dans tous les environnements

Nous sommes totémiques et inconsciemment nous créons pour chaque groupe que nous vivons nos totems et cela domine nos vies et nos actions. Même quand on s’enfuit, on est amené à former des totems. Nous sommes gouvernés par des totems, nous sommes totémiques par manque de connaissance pure et de compréhension de nous-mêmes. Nous pensons que nous «agissons» à travers notre conscience, mais en réalité, nous «réagissons» en fonction de notre inconscient. Cela nous transforme en «zombies», oui, les morts-vivants, pensant que nous comprenons les choses, mais nous ne réagissons qu’à ce que nos totems internes commandent dans nos vies.

Savons-nous vraiment ce que nous sommes? Notre recherche de la vérité sur qui nous sommes nous atteint-elle vraiment? Ne bloquons-nous pas nos apprentissages par peur de fuir nos totems intériorisés? Sommes-nous vraiment prêts à démystifier les totems internes qui nous câlinent et parfois nous noient?

Afin de survivre aux totems internes qui se manifestent à notre insu, nous sommes amenés à apprendre des anciens un problème très indigeste, mais que depuis l’enfance nous sommes obligés d’avaler, oui, je parle des «tabous».

«Le tabou est une institution de fondation religieuse qui attribue un caractère sacré à certains êtres, objets ou lieux, interdisant tout contact avec eux. Selon Freud, c’est la base de «l’idolâtrie». Le tabou, en linguistique, est l’imposition d’une interdiction: «Malédiction», «Préjugé d’individus et / ou de groupes politiques» de dire le nom de certaines choses ou personnes telles que les persécutions religieuses et politiques. Le mot est d’origine germanique et polynésienne, ou vice versa, puisque cette région faisait autrefois partie de la Germanie. Dérivant du tabou tongan et du tapu maori, termes faisant référence à l’interdiction d’un certain acte, basés sur la croyance qu’un tel acte envahirait le champ du sacré, impliquant danger ou malédiction pour les individus ordinaires, de la politique, passé à la religion ou au vice versa. » (Dictionnaire).

A lire :  Faites de votre année entière (et nouvelle) une cause de joie

Ainsi, le tabou est un format humain pour idolâtrer quelque chose ou quelqu’un et est ancré en nous dans la plus petite enfance, de sorte que le tabou est imprégné dans nos actions et nos pensées. Quelques exemples que je vais citer maintenant susciteront différentes réactions de peur, de terreur, de colère, de dégoût, de satisfaction, de plaisir et de mécontentement chez chaque lecteur.

Ressentez chaque mot maintenant et voyez ce que le tabou peut générer dans nos vies. Lisez chaque mot et essayez de vous référer à leur enseignement, remarquez quand vous avez été en contact avec le mot? Comment cela a-t-il été enseigné? Comment avez-vous appris le sujet? Quelles personnes ou quels groupes ont participé à cet apprentissage? Essayez de vous en tenir à l’endroit, remarquez si l’odeur ou le goût vous vient à l’esprit.

Faites cet exercice maintenant en lisant les mots qui nous ont appris et qui sont devenus des «tabous». Je n’ai séparé que 10 mots qui refléteront un peu ce que le tabou nous fait:

Premier mot: INCESTO;
Deuxième mot: SEXE;
Troisième mot: MORT;
Quatrième mot: TREASON;
Combien de mot: LIE;
Cinquième mot: CHURCH;
Sixième mot: HONNÊTETÉ;
Septième mot: FAMILLE;
Huitième mot: GOUVERNEMENT;
Nouveau mot: PENIS;
Dixième mot: VAGINA.

Les mots ci-dessus sont tabous en fonction de la création de chacun de nous. Je suis sûr que chaque personne sera prise, si elle fait l’exercice proposé, par des sensations, des réactions, des distorsions, des notions et même des actions envers elle-même et l’autre. Eh bien, je crois que vous vous rendrez compte que nous sommes gouvernés par des tabous et qu’ils déterminent encore une grande partie de nos actions quotidiennes aujourd’hui. La plupart de nos jugements sur nous-mêmes et sur les autres sont basés sur nos tabous. Nous faisons cela tout le temps. Nous sommes régis par les tabous qui nous sont imposés.

A lire :  Horoscope d'aujourd'hui, samedi 2 janvier: prédictions sur l'amour, le travail et l'argent

Conclusion
Les totems et les tabous sont des introjections qui ont été faites par d’autres personnes dans nos vies. Plus nous connaîtrons les totems et les tabous qui nous gouvernent, plus nous pourrons interpréter la vie avec plus d’équilibre. Plus nous comprenons que nous sommes régis par des totems et des tabous, plus nous créerons de créativité pour des situations quotidiennes. Face à nous-mêmes (totems et tabous), nous créerons des situations plus agréables et plus légères avec des processus qui nous entourent à chaque instant.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Générique VERRE À VIN 23 CM + TEXTE TANT QU'IL Y A
    Véritable verre à vin en verre présenté dans un coffret transparent de 23,5cm par 9,5cm de diamètre. Ce verre est marqué d'un texte : Tant qu'il y a de la vigne il y a de l'espoir....
  • Airfix A19003A : Hawker Typhoon 1B-Car Door (plus extra Luftwaffe scheme) 1:24
    Airfix A19003A : Hawker Typhoon 1B-Car Door (plus extra Luftwaffe scheme) 1:24 Ean:5055286663925
  • Sac à dos bébé moto Side-car (personnalisable)
    Le sac à dos bébé moto Side-car de la marque L'oiseau bateau accompagnera votre enfant à l'école avec style ! Pratique et ludique, il peut être personnalisé avec le prénom de l'enfant. Caractéristiques techniques : - Fermeture par velcro et cordon de serrage.- Bretelles réglables par boucles en métal.