in

Mini Review: King’s Bounty II (PS4) – Le combattant au tour par tour n’est pas digne d’un roi

King’s Bounty II de 1C Entertainment est la suite tant attendue du jeu de rôle fantastique de 2008 King’s Bounty La Légende. Vous prenez le contrôle de l’un des trois personnages destinés chacun à être le héros du royaume de Nostria. Guerrier Aivar, descendant d’une famille noble et chevalier de la garde du roi, Mage Katherine, comtesse des souverains de la région montagneuse accidentée de Nostria, ou Paladin Elisa, une paysanne de Lorian. Votre choix modifie vos capacités disponibles et l’accessibilité de diverses zones tout au long du jeu.

Le gameplay principal prend la forme de batailles au tour par tour contre diverses créatures errant sur les terres de Nostria; ceux-ci peuvent varier n’importe où, des nains barbus aux golems de pierre colossaux. Une fois que vous rencontrez un ennemi, la bataille se déroulera ensuite sur une grille hexagonale et vous prendrez la tête des unités que vous avez acquises au cours de votre voyage jusqu’à présent, à la fois se déplaçant et attaquant stratégiquement à travers les différents espaces, dans un style similaire à XCOM. Chaque unité ayant diverses statistiques pour déterminer jusqu’où elle peut se déplacer, la force avec laquelle elle frappe et la portée de ses attaques, ces batailles peuvent être très stratégiques et agréables.

Cependant, mettre un pied de travers peut être très coûteux car la mort d’une unité est permanente et il n’y a aucun moyen pour elle de revenir. De plus, si toutes vos unités tombent au combat, vous devez soit recharger une sauvegarde précédente pour réessayer, soit explorer le royaume pendant de longues périodes pour acquérir une nouvelle armée afin de poursuivre l’histoire.

Entre les batailles, vous découvrirez une expérience cinématographique en monde ouvert à la troisième personne, dans laquelle vous êtes libre d’explorer le royaume de Nostria, de trouver des coffres et des caisses à piller, d’accomplir diverses missions secondaires pour les habitants de Nostria et d’acheter de nouvelles unités auprès des recruteurs. qui peuvent être trouvés dans les villes parsemées sur la carte. Bien qu’il existe des activités à faire en dehors des batailles au tour par tour, le monde semble très stérile, et cela n’est pas aidé par le fait qu’il faut un âge pour le parcourir. La vitesse de déplacement lente fournie au joueur et le cheval étant fortement limité à certaines zones vous laisse souhaiter une bien meilleure façon de déplacer votre cul à travers Nostria.

Si vous êtes prêt à investir votre temps à apprendre le système de combat et les stratégies pour réussir dans King’s Bounty II, vous y trouverez du plaisir. Cependant, le jeu est très impitoyable avec votre temps, vous obligeant à passer des heures à accomplir des missions secondaires ennuyeuses et à piller divers endroits pour améliorer vos unités, seulement pour qu’elles soient tuées lors de la prochaine bataille de mission principale que vous combattez. De plus, devoir constamment recharger des sauvegardes juste pour progresser dans l’histoire semble très obsolète.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂