in

Mini critique : Omno (PS4) – Une aventure conçue avec amour que les fans de Journey ne voudront pas manquer

Omno est un petit jeu enchanteur où vous traversez une série d’environnements assez grands, en résolvant des énigmes agréables en cours de route. Vous incarnez une sorte de pèlerin – un être porteur de bâton qui est chargé de suivre la lumière. La lumière, dans ce cas, est une sorte de source d’énergie, dispersée dans les environnements susmentionnés. Se manifestant sous la forme d’orbes très visibles, chaque niveau vous permet de collecter au moins trois sphères lumineuses afin de progresser, et accéder à chacune d’entre elles implique généralement un peu de plate-forme ou un passage à résoudre des énigmes légères.

Il n’y a pas de combat et pas de réel sentiment d’urgence. La narration est muette et vague, mais cela fait partie du charme. Vous pouvez parcourir Omno en quelques heures seulement (un peu plus longtemps si vous visez 100 % à chaque niveau), mais cela vaut la peine de prendre votre temps pour mieux apprécier l’atmosphère relaxante du jeu, son style artistique accrocheur, et une bande-son apaisante. Omno est juste une expérience très agréable à vivre.

Omno s’inspire clairement beaucoup de Journey, et se sent souvent très similaire en termes de rythme de jeu et de ton général. Omno n’atteint jamais les mêmes sommets émotionnels que Journey, mais à certains égards, il s’appuie en fait sur les bases de son prédécesseur, offrant plus d’opportunités d’exploration et de liberté pour le joueur. Même si vous ne faites que ruminer une zone, interagir avec des créatures étranges et vous imprégner de l’ambiance, il y a beaucoup à aimer dans ce titre conçu avec amour.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂