in

Microsoft xCloud pour le Web est sur le point d’arriver: des images du service apparaissent avant son lancement au printemps

En octobre 2020, nous avons appris que Microsoft préparait une version Web de son service de streaming de jeux vidéo. Project xCloud vous permet de jouer à des jeux vidéo sans avoir une console puissante et avec pratiquement n’importe quel téléphone mobile, ordinateur ou smart TV. Cependant, pour cela, il nécessite une application ou, à défaut, une version Web. La version Web est introuvable.


Comme The Verge l’a appris, Le xCloud de Microsoft est déjà testé dans les navigateurs pour atteindre prochainement les utilisateurs sous la forme d’une version bêta publique. Microsoft a promis l’arrivée de xCloud aux navigateurs au printemps de cette année, il ne serait donc pas étrange de le voir faire ses débuts dans les prochaines semaines.

Microsoft xCloud dans le navigateur. Via The Verge.

Comme nous pouvons le voir sur les captures d’écran, la version Web de xCloud de Microsoft affiche un écran d’accueil avec des recommandations de jeux vidéo ou la possibilité d’en reprendre une déjà joué. Le catalogue de jeux vidéo disponible est le catalogue de jeux vidéo Xox Game Pass Ultimate.

L’une des limites actuelles de la version Web de xCloud est le navigateur qui peut être utilisé. Apparemment c’est compatible avec les navigateurs basés sur Chromium comme Microsoft Edge ou Google Chrome. Par conséquent, il ne peut pas être utilisé pour le moment dans Safari d’Apple par exemple.

Une version conçue pour les utilisateurs Apple

Grâce à la version Web, le service peut également être utilisé par les utilisateurs d’iPhone et d’iPad, où Apple n’autorise pas l’installation de ce type d’applications. Cette stratégie est celle que Google a également suivie avec Stadia et Amazon avec Luna.

Capture d'écran 1 Microsoft xCloud dans le navigateur. Via The Verge.

La position d’Apple sur ces types de services est qu’elle ne peut pas contrôler le contenu que les utilisateurs téléchargent et lisent sur l’appareil. Autrement dit, vous ne pouvez pas contrôler que le contenu est adapté comme s’il s’agissait de jeux de l’App Store. Sa proposition est que Microsoft et Google ou d’autres sociétés soumettent ces jeux séparément à l’App Store. Mais fait la loi fait le piège. Étant donné que ces services ne nécessitent pas une grande consommation de ressources, ils sont accessibles via un navigateur, sur lequel Apple n’a plus le contrôle.

Via | Le bord

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂