dans

McLaren Artura révélée comme la première supercar hybride rechargeable de la marque, développe une puissance combinée de 680 chevaux

Les apparences peuvent être trompeuses, et sous la peau «  enveloppée  », certes familière, de la McLaren Artura, c’est vraiment une toute nouvelle supercar. McLaren, en fait, entre de manière assez catégorique dans une nouvelle ère, avec l’Artura à la tête d’une nouvelle gamme de supercars qui seront propulsées par un V6 biturbo de 3,0 litres nouvellement développé, en plus d’être soutenues par une nouvelle plate-forme, la McLaren Carbon Lightweight Architecture (MCLA) et une suspension arrière inspirée du sport automobile, composée d’un triangle supérieur et d’un système multibras inférieur.

Mais revenons aux bases de l’Artura – les puissances combinées sont de 680 ch et 720 Nm de couple, le tout allant aux roues arrière via une nouvelle boîte automatique à huit rapports et, pour la première fois dans une McLaren, un différentiel électronique au lieu d’un ouvert. diff pour améliorer la conduite en sortie de virage et réduire le sous-virage.

Les chiffres à la une sont assez impressionnants – 0-100 km / h en trois secondes, 0-200 km / h en 8,3 secondes, 0-300 km / h en 21,5 secondes et une vitesse de pointe limitée à 330 km / h. Malgré le groupe motopropulseur hybride, l’Artura pèse 1498 kg à vide, comparable aux supercars ICE comme la Ferrari F8 Tributo et la Lamborghini Huracan. La McLaren Artura sera mise en vente sur les marchés mondiaux au troisième trimestre 2021 et au prix de 185500 € au Royaume-Uni.

  McLaren Artura révélée comme la première supercar hybride rechargeable de la marque, développe une puissance combinée de 680 chevaux

La vitesse de pointe de la McLaren Artura est de 330 km / h. Image: McLaren

Plongeant dans les spécificités du groupe motopropulseur, le nouveau V6 de 2993 cm3 a les deux turbos nichés dans les bancs de 120 degrés des cylindres, dans le «  vé  » chaud, pour une meilleure réponse de l’accélérateur, moins de décalage et un centre de gravité plus bas. C’est également le premier moteur McLaren à utiliser l’injection directe, et a été moulé à l’aide de noyaux imprimés en 3D, un processus qui a coulé de la Formule 1. Le nouveau moteur ne pèse également que 160 kg, soit 50 kilos de moins que le McLaren V8 qui a été utilisé dans chaque supercar McLaren jusqu’à présent. La puissance de combustion interne fournit un couple de 585 ch et 585 Nm, jusqu’à une ligne rouge de 8500 tr / min, tandis que le moteur électrique lance avec 95 ch et jusqu’à 225 Nm, y compris le remplissage de couple. Fait intéressant, le moteur n’est pas un type à flux radial utilisé dans la plupart des applications de véhicules, c’est un moteur à flux axial intégré entièrement dans le carter de transmission, ce qui donne un ensemble plus dense en couple. En fait, il est 33% plus dense en couple que le moteur utilisé dans la McLaren P1, la première supercar hybride de la société, mais de la variété non enfichable.

A lire :  Les arbres qui poussent rapidement meurent plus vite en libérant du CO2, remet en question l'idée que les forêts sont des puits d'émissions de carbone

La transmission à double embrayage à 8 rapports est nouvelle et est 40 mm plus courte que la boîte de vitesses à 7 rapports utilisée par McLaren. Il laisse également tomber la marche arrière, reposant plutôt sur le moteur électrique fonctionnant en marche arrière – la batterie de 7,4 kWh maintient une charge minimale afin que le conducteur ne soit jamais bloqué sans marche arrière. Sur la seule énergie électrique, l’Artura peut parcourir 30 km à des vitesses allant jusqu’à 120 km / h. Il s’agit du premier hybride rechargeable McLaren, qui se recharge jusqu’à 80% en 2,5 heures, en plus de puiser l’énergie de l’ICE en conduite normale, en fonction du mode de conduite sélectionné. Les modes couvrent un mode uniquement électrique, Confort où le moteur est coupé en dessous de 40 km / h, et Sport et Piste où le moteur contribue avec le remplissage de couple.

Rendu possible avec la nouvelle plate-forme MCLA, McLaren passe également à une architecture électrique Ethernet basée sur le domaine, qui réduit le câblage de 25%, accélérant également la transmission de données. L’Artura comprend également des ADAS (Advanced Driver Assistance Systems) tels que le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertissement de sortie de voie, les mises à jour OTA, ainsi que des analyses avancées des données de pneus rendues possibles par la technologie Cyber ​​Tire de Pirelli, qui regroupe une puce à l’intérieur de chaque pneu pour fournir des informations sur températures aux systèmes de contrôle de stabilité de la voiture. Les Pirelli P-Zeros disposent également de PNCS, un système de suppression du bruit qui utilise un dispositif d’insonorisation monté sur la paroi intérieure du pneu pour réduire les vibrations et le bruit.

A lire :  Le président américain Joe Biden a battu sa petite-fille dans un défi Mario Kart

McLaren a également rendu l’Artura plus facile à vivre, en incluant enfin les phares automatiques et en améliorant la disposition de l’habitacle, en déplaçant les commutateurs de mode de conduite sur la colonne de direction, par exemple. Même les sièges ont été brevetés, le nouveau siège Clubsport contenant un nouveau mécanisme de réglage qui déplace l’ensemble du siège pour le soutien des cuisses, la hauteur et les mouvements du dossier. Enfin, pour revenir au look de l’Artura, qui mesure environ 570S, avec des douilles de phare profondes inspirées du 720S, il suit le look McLaren épuré et minimaliste (avec des portes dièdres emblématiques, bien sûr), mais ajoute des touches comme les auvents ventilés sur les ailes pour soulager la pression d’air dans les passages de roue, et emballe un aileron arrière intégré qui aide à optimiser l’aérodynamisme.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Dynastar M-PRO 99 - Skis freeride
    Le modèle M-PRO 99 sont des nouveautés de la marque DYNASTAR , un ski typé freeride qui développe de la puissance pour les skieurs engagés. L'ESSENTIEL : Discipline : Freeride Cambre : Classique Niveau : Confirmé / Expert Année : 2020 Skis vendus nus sans fixations COMPOSITION :  Noyau hybrid poplar pu
  • Dynastar M-PRO 90 - Skis freeride
    Le modèle M-PRO 90  sont des nouveautés de la marque DYNASTAR , un ski typé freeride qui développe de la puissance pour les skieurs engagés. L'ESSENTIEL : Discipline : Freeride Cambre : Classique Niveau : Confirmé / Expert Année : 2020 Skis vendus nus sans fixations COMPOSITION :  Noyau hybrid poplar pu