blockchain

Mais d’où vient mon lait ? Demandez à votre téléphone….

Carrefour innove dans la traçabilité de ses produits grâce à une nouvelle Baas d’IBM.

Tout d’abord une précision : BaaS : Blockchain as-a-Service (à ne pas confondre avec le Parti Socialiste de la Résurrection Arabe – Baas, parti du président ( ?) de l’actuel Syrie).

L’innovation consiste à permettre aux acheteurs de son lait-de-marque-distributeur de tout savoir sur l’origine de son précieux breuvage : date de collecte et d’emballage, coordonnées GPS de la ferme laitière et, selon la saison, nourriture des vaches.

Vous consommateur trouverez prochainement, dans les magasins Carrefour, des bouteilles de lait spéciales avec un QR code. Placez ce QR code devant une application de votre téléphone (que vous aurez préalablement téléchargée) et hop, vous saurez tout sur votre lait (sauf l’âge de la fermière mais ça c’est de l’élégance…).

La technologie sous-jacente repose sur une BaaS d’IBM appelée IBM Food Trust Platform (comptez de 100 à 10.000€/mois).

Au-delà du côté techno-trendy, l’objectif de Carrefour est de renforcer la confiance de ses clients en offrant une totale transparence sur son approvisionnement (oui, mon lait est bien français…regarde la ferme sur Google Map !).

Auchan devrait répondre à Carrefour en permettant prochainement d’offrir la même faculté à ses clients pour ses carottes bio ainsi que certains de ses poulets. La blockchain utilisée sera celle proposée par FoodChain.

Pas d’information à ce jour pour savoir quand nos distributeurs accepteront les crypto-monnaies en règlement de notre caddie aux caisses devenues automatiques.

0