in

L’UE va renforcer son code de désinformation pour empêcher les entreprises de publicité numérique de profiter des «  fausses nouvelles  »

Les responsables de l’Union européenne ont dévoilé mercredi des plans visant à renforcer le code de pratique du bloc sur la désinformation en ligne, dans le but d’empêcher les entreprises de publicité numérique de tirer profit des «fausses nouvelles». Les responsables de l’UE ont déclaré qu’ils renforçaient le code volontaire vieux de trois ans pour le rendre plus efficace dans la lutte contre les fausses plates-formes technologiques inondant les informations.

Le commissaire européen chargé du marché intérieur, Thierry Breton, s'adresse à une conférence de presse sur les orientations pour le renforcement du code de bonnes pratiques sur la désinformation au siège de l'UE à Bruxelles.  Image: AP

Le commissaire européen chargé du marché intérieur, Thierry Breton, s’adresse à une conférence de presse sur les orientations pour le renforcement du code de bonnes pratiques sur la désinformation au siège de l’UE à Bruxelles. Image: AP

«Nous voulons couper l’argent aux producteurs systémiques de désinformation», a déclaré à Bruxelles Vera Jourova, vice-présidente de la Commission européenne dont le dossier comprend les questions d’État de droit et la désinformation, lors d’une conférence de presse. «La désinformation est toujours quelque chose qui se vend bien, c’est pourquoi nous voulons également inciter le secteur de la publicité à ne pas placer d’annonces à côté de la désinformation.

Le plan de l’UE comprend l’encouragement des sociétés de publicité numérique à s’inscrire au code. Il appelle les plateformes numériques et les sociétés de publicité à partager des informations sur les publicités que l’une d’entre elles rejette pour promouvoir la désinformation. Il appelle également à une meilleure transparence des publicités et à interdire aux personnes ou aux groupes de diffuser systématiquement du contenu démystifié.

Google, Facebook, Twitter, Microsoft, TikTok et Mozilla font partie des plateformes technologiques et de médias sociaux qui ont jusqu’à présent adhéré au code de pratique, que la commission exécutive de l’UE a lancé en 2018 pour contrer la montée de la manipulation et de la désinformation en ligne avant Élections au Parlement européen l’année suivante.

.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂