in

L’OMS lance une utilisation mondiale du vaccin Oxford

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a inclus lundi (15) le vaccin contre Covid-19 d’AstraZeneca et de l’Université d’Oxford dans sa liste d’immunisateurs approuvés pour une utilisation d’urgence, élargissant l’accès au vaccin aux pays en développement grâce au programme Covax.

Dans une note, l’OMS a signalé que les doses du vaccin produit par AstraZeneca-SKBio en Corée du Sud et le Serum Institute en Inde ont été approuvées.

«Nous avons maintenant toutes les pièces en place pour la distribution rapide des vaccins. Mais nous devons encore augmenter la production », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

« Nous continuons de demander aux développeurs de vaccins Covid-19 d’envoyer leurs dossiers à l’OMS pour examen tout en les soumettant aux régulateurs des pays à revenu élevé », a-t-il ajouté.

L’inclusion du vaccin sur la liste des agences de l’OMS a été faite quelques jours après qu’un panel d’agences a fourni des recommandations provisoires sur le vaccin, disant que deux doses avec un intervalle d’environ 8 à 12 semaines devraient être administrées à tous les adultes et peuvent être utilisées dans les pays où la variante sud-africaine du coronavirus également.

L’examen de l’OMS a conclu que le vaccin Astrazeneca / Oxford répondait aux critères de sécurité obligatoires et que ses avantages et son efficacité l’emportaient sur ses risques.

Le vaccin AstraZeneca / Oxford a été bien accueilli dans le programme car il est moins cher et plus facile à distribuer que d’autres vaccins, comme celui de Pfizer / BioNTech, qui a été inclus dans cette même liste pour une utilisation d’urgence par l’OMS fin décembre.

Près de 109 millions de personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus dans le monde et plus de 2,5 millions sont décédées. Des infections ont été signalées dans plus de 210 pays et territoires depuis que les premiers cas ont été identifiés en Chine en décembre 2019.

Les doses du vaccin AstraZeneca / Oxford représentent la majorité qui sera utilisée dans le programme Covax pour partager les vaccins contre le coronavirus. Plus de 330 millions de doses du vaccin devraient commencer à être distribuées dans les pays les plus pauvres à partir de la fin du mois de février.

L’OMS a créé le mécanisme de liste des utilisations d’urgence (LUE) pour aider les pays les plus pauvres, sans leurs propres ressources réglementaires, à approuver rapidement des médicaments pour de nouvelles maladies comme Covid-19, ce qui pourrait entraîner des retards.

Le Covax Facility, qui est codirigé par GAVI, l’OMS, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies et l’Unicef, a déclaré que les doses devraient couvrir environ 3,3% de la population totale dans 145 pays participants.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂