mardi, juillet 16, 2024
AccueilTechL'IoT est capable de saturer les réseaux Wi-Fi actuels, mais il existe...

L’IoT est capable de saturer les réseaux Wi-Fi actuels, mais il existe une solution: le Wi-Fi 6 vient à la rescousse

« Mes voisins ont tellement d’appareils IoT qu’ils ont en gros chargé l’intégralité du spectre 2,4 GHz. » La plainte est réelle: un utilisateur l’a fait récemment et a dit comment il manquait de couverture sur ce groupe, qui est utilisé par les connexions 802.11n toujours populaires.

Bien que les réseaux 802.11ac (Wi-Fi 5) constituent une alternative pour profiter de la bande 5 GHz, mais le problème est que bien que la vitesse de transfert soit plus élevée, sa portée et sa couverture sont moindres. Heureusement Les appareils IoT ont un avenir prometteur grâce aux réseaux Wi-Fi 6 qui peu à peu caillent sur le marché.

L’IoT face à la saturation de la bande 2,4 GHz

L’Internet des objets (IoT) promet un avenir où tout sera connecté, mais cela pose un problème: les réseaux Wi-Fi d’aujourd’hui ne sont pas prêts pour un monde où des dizaines d’appareils partagent le même réseau Wi-Fi.

Le problème, comme cet utilisateur l’a commenté, est que les appareils IoT actuels utiliser la bande de fréquences 2,4 GHz, également utilisé pour les ordinateurs qui se connectent aux réseaux 802.11n dans cette même bande.

Les voisins de cet utilisateur semblaient utiliser plusieurs réseaux via un système Wi-Fi Mesh, et les canaux 1 et 6 étaient complètement saturés, ce qui les faisait le rapport signal sur bruit sera très négativement affecté à votre connexion à la maison.

Même en essayant d’utiliser les réseaux Wi-Fi dans la bande 5 GHz, j’ai eu un autre problème: la couverture de ces réseaux n’était pas optimale à la maison et il y avait des zones où seul un bon signal atteignait les réseaux 2,4 GHz, mais cela a été saturé par les appareils IoT de ses voisins.

De nombreuses armes pour un futur surchargé d’appareils connectés

Il existe des solutions potentielles à ce problème: l’utilisateur concerné peut toujours utilisez un répéteur pour votre Wi-Fi dans la bande 5 GHz, mais vous pouvez également vous connecter par câble et oublier les problèmes d’un réseau Wi-Fi saturé.

L’autre option est utiliser les réseaux Wi-Fi 6 (802.11ax), qui ont diverses améliorations techniques qui aident précisément à traiter ces problèmes. Parmi eux se trouvent les suivants:

  • OFDMA– Un système de multiplexage qui permet d’attribuer des ensembles de sous-porteuses à des utilisateurs individuels. Cette solution permet d’augmenter l’efficacité de la connexion dans des scénarios à forte densité d’appareils tels que ceux posés par l’avenir de l’IoT.
  • MU-MIMOUn autre composant clé pour la transmission et la réception de données vers et depuis plusieurs appareils, et qui fonctionne en conjonction avec l’OFDMA pour cette efficacité dans des situations de saturation.
  • Réutilisation des fréquences spatiales: Ce mécanisme permet aux points d’accès et aux clients d’ignorer les transmissions provenant d’autres canaux, qui sont identifiés par des « couleurs » (pas de vraies couleurs) et qui aident à nouveau les signaux à ne pas interférer les uns avec les autres.

La promesse du Wi-Fi 6 est donc remarquable, d’autant plus qu’il peut aussi travailler simultanément sur les deux bandes de fréquences (2,4 et 5 GHz), et comme on le sait, elle a reçu une version complémentaire, le Wi-Fi 6E, qui va plus loin grâce à l’utilisation de la bande 6 GHz.

Ces nouvelles normes sans fil sont donc une bonne réponse à ces besoins posés par l’Internet des objets prometteur. Compte tenu de l’essor de la domotique et de toutes sortes d’appareils connectés, il semble que le Wi-Fi 6 sera un pilier fondamental de cet avenir.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. ?

Top Infos

Coups de cœur