linkedin rupture

LinkedIn, un item à rajouter dans ‘les remèdes à l’Amour’ d’Ovide ?

Lecture 4 min. Rompre n’est pas évident (au delà de la douleur). Il faut défaire les fils, les nœuds et les relations des réseaux sociaux. Mais quid de LinkedIn ?

linkedin rupture

Un peu de culture pour commencer. Car qui connait Ovide ? Publius Ovidius Naso, né en 43 avant JC, mort en 17 ou 18, est le parfait contemporain de la transformation de la République Romaine en un Empire. Transformation réalisée par Auguste à la suite de l’assassinat de l’autre JC, Jules César.

Redécouvert au Moyen Âge, ses œuvres les plus connues sont ‘l’Art d’aimer’ et ‘Les Métamorphoses’.

C’est pourtant son autre livre ‘Les remèdes à l’Amour’ qui ici nous intéresse. Car après l’union vient la désunion, après la consommation des plaisirs vient le moment de la séparation.

Quelques leçons à retenir de ce livre, elles sont toujours efficaces, nous vous laissons en juger ou les retenir.

Rompre, les leçons d’un poète

A. Avant tout, couper le mal à la racine.

Pendant que la chose est possible et que légers sont les mouvements qui agitent ton cœur, si tu sens quelque regret, arrête tes pas dès le seuil. Le temps fortifie tout.

B. S’il est trop tard pour couper le mal dans sa racine, attendre, avant d’agir, le moment favorable.

C. Aussitôt que des remèdes pourront être appliqués :

1. Rechercher une vie active

2. Prendre une occupation à Rome

3. S’adonner à l’agriculture

4. Chasser ou pêcher

5. D’une façon générale, il est bon de quitter le lieu où se trouve l’objet aimé

Par contre la magie est absolument inutile.

D. Si l’on est obligé de rester à Rome, différents remèdes peuvent agir :

1. Penser continuellement aux défauts de son amie

2. Conduite à tenir dans les relations intimes

Lorsque ta maîtresse te demandera de partager son lit et de prouver ta vigueur, et que la nuit promise sera presque arrivée, pour éviter que tu ne te laisses séduire au plaisir que te donnera ton amie, si tes forces sont intactes, je voudrais que tu aies auparavant des relations avec une autre femme. Trouve une femme quelconque avec laquelle tu passes ta première volupté : la volupté qui viendra ensuite sera languissante. Je rougis de le dire, mais je le dirai. Autre conseil : pour faire l’amour avec ton amie, prends la position que tu crois le moins l’avantager.

3. Ne pas se contenter d’un amour

Quand le cœur se partage et court d’une amie à l’autre, l’amour pour l’une affaiblit l’amour pour l’autre

4. Feindre la froideur

5. Si l’on n’y peut réussir, chercher la fin de l’amour par la satiété

6. Eviter la jalousie

7. Pour oublier, penser aux tourments que l’on a éprouvés

8. Fuir la solitude

9. Éviter la société des couples amoureux

10. Éviter tout ce qui peut raviver l’amour

11. Pas de plaintes non plus

J’aimerais mieux te voir garder le silence plutôt que de dire que tu as cessé d’aimer : quand on dit à tout le monde « Je n’aime pas », on aime.

12. Pas de haine

C’est un crime de haïr une femme qu’on chérissait la veille ; ce dénouement convient à des âmes féroces. Ne plus s’occuper d’elle suffit

13. Se défier des rencontres directes

N’arrange pas tes cheveux parce que tu dois te trouver en sa présence. Ne t’occupe pas le moins du monde de plaire à une personne qui désormais est une étrangère pour toi.

14. Savoir pratiquer l’art de la rupture

Aussi bien quel est le principal obstacle au succès de nos efforts ? Je vais le dire ; mais chacun n’a qu’à consulter sa propre expérience. Nous rompons trop tard parce que nous espérons être aimés ; notre vanité fait de nous une troupe crédule.

15. Compare ton amie à des femmes plus belles

16. Éviter ce qui peut rappeler le souvenir

17. Éviter spectacles et lectures

18. Ne pas s’imaginer que l’on a un rival

19. Choisir ses aliments

Pour remplir tous les devoirs d’un médecin je vais aller jusqu’à t’indiquer les mets à éviter et à rechercher.

L’oignon est toujours mauvais pour toi. De même, il est bon d’éviter les roquettes, cet aphrodisiaque et tout ce qui porte nos sens au plaisir de l’amour.

Tu demandes mes conseils touchant les dons de Bacchus : en moins de mots que tu ne l’espérais, mes avis vont te satisfaire. Le vin dispose notre âme à l’amour, si l’on n’en prend pas beaucoup et que nos sens noyés par d’abondantes libations ne soient pas engourdis.

Pas d’ivresse ou une ivresse telle qu’elle emporte tous tes soucis amoureux ; un état intermédiaire est nuisible.

Rupture 2.0 ou Ovide et les réseaux sociaux

“Voilà, c’est fini”. De votre faute, de la sienne, de celle à pas de chance, à cette “rouille contre laquelle il n’y a rien à faire”.

Premier réflexe, en pesant à la première leçon d’Ovide : Avant tout couper le mal à la racine ou dit en langage d’aujourd’hui, le/la bloquer sur les réseaux sociaux.

Adieu Facebook et les billets communs likés dans l’émotion des sentiments, au revoir Insta et ces photos d’un temps heureux dans ces paysages sublimes (forcément sublimes). Nous ne ferons plus tweet et retweet commun. Et entre gens civilisés nous éviterons la pornodivulgation ou revenge porn.

Mais quid de LinkedIn ? S’il est bien un lieu où la politique de la terre brulée est à manier avec des pincettes, c’est bien celui du réseau social professionnel. Bloquer, ne pas bloquer, cela engage, signifie, implique.

Sans qu’il soit possible de trouver des data pertinentes, il semblerait que sur ce réseau spécifique, les ruptures ne se consomment pas.

Tout d’abord parce qu’en ce lieu les échanges sont professionnels. Pas de photos de vacances, de partage des plats mangés dans ce merveilleux-restaurant-tu-te-rappelles-chéri.e.

Ensuite, psychologiquement, ne pas ‘bloquer’ un/une ex sur LinkedIn c’est lui signifier que la rupture ne fait pas mal. J’existe, tu existes et nous pouvons très bien co-exister dans l’univers du business qui n’a rien à voir avec un univers intime, personnel. Tu n’es finalement qu’un.e parmi les autres. En toute objectivité professionnelle. “Nothing personal, chéri.e. I’ts just business.”

Il est d’ailleurs significatif que LinkedIn n’ait introduit la fonction ‘blocage’ qu’en 2014 soit relativement tard par rapport aux autres réseaux. Après tout pourquoi bloquer une personne sur LinkedIn ? Sauf harassement bien sûr.

Enfin, il ne faut jamais insulter l’avenir. Non pas avec l’arrière pensée d’un ne jamais se dire plus jamais, qu’un come-back est toujours possible. Ce n’est pas, a priori, sur LinkedIn que vous pourrez reconquérir, en jurant que vous avez changé…

C’est qu’ici, là où le business parle au business et indépendamment des sentiments, s’il faut un contact, une mise en relation, une recommandation pour obtenir un nouveau job, vendre un nouveau service, un petit message nostalgique et objectif, cela peut toujours être utile.

0

Nous rejoindre