dans

Let Him Go Review: Affrontement de grands-mères rivales dans un thriller néo-occidental

Les grands-mères rivales se battent pour la garde de leur petit-fils dans un thriller néo-occidental à combustion lente. Laisse le partir construit une tension frémissante jusqu’à une explosion de violence graphique. Le film prend le temps d’établir une profondeur de personnage sérieuse avant de jeter ses pistes dans les profondeurs. Le rythme devient un peu lent, mais augmente pour le point culminant brutal. Les paysages désolés du décor d’époque s’ajoutent au récit inquiétant.

Laisse le partir ouvre dans un ranch au début des années 60 dans le Montana. George Blackledge (Kevin Costner), un shérif à la retraite, et sa femme, Margaret (Diane Lane), regardent leur fils (Ryan Bruce) monter un nouveau cheval sur un sentier local. Le cheval revient, mais il ne le fait pas. George et Margaret s’occupent de sa veuve, Lorna (Kayli Carter), et de leur petit-fils.

Trois ans plus tard, Lorna épouse l’arrogant et irrespectueux Donnie Weboy (Will Brittain). Margaret ne l’aime pas énormément, mais le George réservé veut lui donner une chance. Margaret est témoin du comportement méprisable de Donnie dans la rue. Elle visite leur appartement pour parler à Lorna, mais ils sont partis précipitamment.

Margaret décide de les retrouver et de ramener son petit-fils. George est réticent, mais soutient toujours sa femme. Leur enquête sur les allées et venues de Donnie révèle des informations surprenantes. Sa famille, les Weboy, a une réputation notoire. Ils sont dirigés vers la maison de la famille dans le Dakota du Nord, mais sont avertis d’être prudents. La matriarche Weboy, Blanche (Lesley Manville), est également farouchement protectrice envers sa famille.

A lire :  Skydance Rebooting Spy Kids avec Robert Rodriguez

Laisse le partir est adapté du roman de Larry Watson. Scénariste / réalisateur Thomas Bezucha (Grand Eden, La pierre de la famille) préserve le conflit acharné entre deux familles très différentes. George et Margaret sont ébranlés après leur première rencontre avec Blanche. Ils comprennent enfin la source du comportement épouvantable de Donnie. A l’inverse, Blanche est également offensée par le nerf des Blackledges. Comment osent-ils entrer chez elle et réclamer un enfant qu’elle considère comme une famille? La bataille entre les clans fait rage contre le paysage grand ouvert. Il y a une poésie envoûtante sur les longues routes et les collines. Bezucha fait un bon travail en créant une atmosphère avec ses personnages et ses lieux.

Diane Lane et Lesley Manville sont des adversaires fantastiques. Les deux sont têtus et résilients, mais Manville est terrifiant. Elle mâche ses scènes comme un tigre à un buffet de steaks. Les personnages féminins dominent ce film. Kevin Costner en dit peu partout. Sa formidable présence à l’écran ajoute du poids sans dialogue inutile. Il représente le héros stoïque classique calme mais mortel du genre occidental. Le tour de Costner en tant que George Blackledge est complètement différent de son rôle dans la série à succès du câble, Yellowstone.

Laisse le partirL’acte final aura des détracteurs. Une approche méthodique de l’intrigue de Thomas Bezucha vire brusquement au sang et aux balles. J’ai apprécié la résolution succincte. Un bon western doit avoir une fusillade. Le film a sa dimension dramatique et délivre l’action nécessaire. La fin a quelques surprises. Laisse le partir est une production de la société Mazur / Kaplan. Il sortira en salles par Focus Features le 6 novembre.

A lire :  Wedding Crashers 2 Les prospects se sentent vraiment bien, dit Vince Vaughn

Sujets: laissez-le partir

Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Movieweb.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Villeroy & Boch villeroy boch To Go Grand bol verrouillable 20 cm - Bleu
    Le bol To Go Indigo de Villeroy & Boch est en porcelaine et est livré avec un couvercle étanche avec une rondelle et des sangles en silicone. Le couvercle a une impression colorée et peut également être utilisé comme assiette. Pratique si vous souhaitez emporter quelque chose avec vous pour la route ou au
  • Villeroy & Boch villeroy boch To Go Grand bol verrouillable 20 cm - Rose
    Le bol To Go Rose de Villeroy & Boch est en porcelaine et est livré avec un couvercle avec rondelle et sangles en silicone. Le couvercle a une impression colorée et peut également être utilisé comme assiette. Pratique si vous souhaitez emporter quelque chose avec vous pour la route ou au travail. Le bol va au
  • SM Europe Orthèse de Poignet Neo Soft Noir Gauche Taille Unique
    Orthèse de Poignet Neo Soft Noir Gauche Taille Unique permet de mettre le poignet au repos. Orthèse très légère, au design anatomique permettant une grande liberté de mouvement des doigts, libérant totalement le pouce, composée de matière élastique favorisant la contention au niveau du poignet et apportant un