dans

Les pirates informatiques frappent les écoles et les jardins d’enfants: la vie privée des enfants en danger

services google kids

Après avoir ciblé d’autres institutions publiques telles que les hôpitaux et les universités ces dernières années, le hackers spécialisés dans les ransomwares et le vol de données profitent de la pandémie de Covid-19 pour changer d’orientation: jardins d’enfants et écoles primaires et secondaires. C’est ce qu’a révélé la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency, l’agence gouvernementale américaine qui s’occupe de la cybersécurité sur le territoire national et qui ces derniers jours a sonné une alarme inquiétante: les attaques de ce type sont en augmentation en raison d’un changement qui en réalité il concerne la moitié de la planète, ou la transition vers Apprentissage à distance et l’utilisation croissante des ordinateurs qui en résulte dans les écoles.

Les attaques rencontrées sont de trois types: les ransomwares, le vol de données et la perturbation des services d’enseignement vidéo. Dans le premier cas, les pirates informatiques infectent les ordinateurs des écoles avec virus qui encodent leurs données et les garder en otage jusqu’à ce que les institutions envoient une rançon aux assaillants. Dans le deuxième type de menace, l’intrusion dans les systèmes scolaires en conduit à une réelle vol de données sensibles liés au personnel mais aussi aux étudiants inscrits – avec la menace de les publier en ligne. Dans l’interruption des services, la menace derrière les attaques est précisément celle de rendre les leçons impossibles pour des dizaines ou des centaines d’enfants et de jeunes pour chaque institution touchée.

Selon le rapport de la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency, l’augmentation des attaques constatée ces derniers mois est due à une combinaison de deux éléments. Le premier est précisément la pandémie de coronavirus, qui a augmenté de façon exponentielle l’adoption et l’importance des ordinateurs et autres appareils connectés à Internet, multipliant à la fois les opportunités de cyberattaques et la quantité de dégâts que ces actions peuvent causer. Le deuxième élément est le fait que les jardins d’enfants et les écoles sont généralement protégés par des mesures de cybersécurité moins robustes par rapport à ceux que les universités, instituts de recherche, entreprises et hôpitaux ont appris à mettre en place pour se protéger des menaces numériques.

A lire :  Apple demande des dommages-intérêts à Epic Games devant le tribunal: "Je ne suis pas Robin Hood"

Le rapport fait référence à ce qui a été observé aux États-Unis, mais aux conditions qui ont conduit à l’émergence du phénomène ils peuvent être trouvés dans tous les pays affecté par Covid-19. Avec la poursuite de l’enseignement à distance, et en général de plus en plus axé sur les outils numériques pour l’éducation des nouvelles générations, l’idéal serait que les écoles ne soient pas prises au dépourvu sur un front dangereux pour la vie privée des enfants.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Le guide de l'école autrement. Du jardin d'enfants au collège - Stephany Billuart - Livre
    Pédagogie - Occasion - Bon Etat - Jauni - Jeunes poches divers - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Notre vie d'enfant de Dieu - A Boyer - Livre
    Jeunesse - Occasion - Bon Etat - Jauni - Ecole - Grand Format - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.
  • Mon enfant a été agressé : à l'école, dans la rue, à la maison - Stéphane Gravillon - Livre
    Famille & Parents - Occasion - Bon Etat - C'est la vie aussi - Poche - Structure Coopérative d'insertion à but non lucratif.