dans

Les parents d’adolescents LGBT acceptent moins qu’il y a 20 ans

Les parents d’adolescents LGBT + acceptent moins leurs enfants qu’il y a 20 ans, selon une étude alarmante.

Recherche publiée dans le Journal d’études sur l’enfant et la famille ont constaté que les comportements parentaux envers les jeunes LGBT + se sont régulièrement aggravés pendant près de deux décennies, un résultat qui a «surpris» les meilleurs chercheurs du rapport compte tenu de l’augmentation globale de l’acceptation des personnes queer ces dernières années.

«Cette acceptation sociétale croissante ne se répercute vraiment pas sur les jeunes qui sont encore à l’école, qui sont toujours victimes de discrimination ou de victimisation de la part de leurs camarades de classe», a déclaré Hilary Rose, co-auteure du rapport, professeure agrégée au Département des sciences humaines appliquées. à Concordia, au Canada, a déclaré.

«Et cela ne se répercute pas sur les relations parents-enfants. Franchement, nous avons été surpris par cela.

Les jeunes LGB disent qu’ils se sentent «déconnectés» de leurs parents.

L’étude a révélé que les parents d’adolescents LBG en particulier soutenaient moins leurs enfants que ceux d’il y a 20 ans, par rapport aux parents d’adolescents hétérosexuels, dont le soutien a augmenté.

Les chercheurs ont examiné les données de la McCreary Centre Society, un organisme de santé des jeunes à but non lucratif qui mène des sondages anonymes auprès des élèves du secondaire en Colombie-Britannique tous les cinq ans.

Les auteurs de l’étude ont écrit que si «les garçons et les filles hétérosexuels ont signalé plus de liens familiaux et de soutien de la mère / du père au cours des quatre années d’enquête en général … il y a eu de nombreux cas où les jeunes bisexuels, gais et lesbiennes ont signalé des niveaux inférieurs de lien familial et mère / soutien du père ».

A lire :  Un militant trans noir en robe de bal et talons arrêté pour avoir porté un mégaphone

La co-auteure Rose a suggéré que, étant donné que les normes sociales entourant les minorités sexuelles se sont assouplies, les jeunes trouvent plus facile de sortir à un plus jeune âge – parfois même avant que les jeunes n’atteignent la puberté.

Expliquant ses conclusions plus en détail, Rose a suggéré que l’acceptation décroissante des parents pourrait être le symptôme d’une réaction plus large à l’assouplissement des normes sociales autour des minorités sexuelles. Lors de récents débats politiques, a déclaré Rose, l’égalité du mariage et les questions LGBT + ont été discutées, exposant ainsi les problèmes LGBT + dans les ménages.

Cela peut y avoir conduit à une intolérance accrue à la maison.

Un autre impact de moins de soutien à domicile pour les enfants queer, a averti Rose, était la perte d’un réseau de soutien pour les adolescents LGBT + victimes d’intimidation.

«Le soutien parental est un énorme facteur de protection pour les jeunes des minorités sexuelles», a déclaré Rose. «Cela les aide à faire face à la victimisation à l’école, par exemple.

«Mais s’ils ne peuvent même pas compter sur le soutien parental, vous devez vous demander ce que ces enfants vont faire?»

L’état de santé mentale des adolescents LGBT + a diminué pendant le confinement.

Les chercheurs ont exprimé leurs inquiétudes quant à l’impact des mesures de verrouillage pendant la pandémie de coronavirus sur les jeunes queer.

Les jeunes LGBT + connaissent déjà des taux élevés de problèmes de santé mentale. Pourtant, en lock-out, il semble que ces taux élevés aient augmenté.

Des recherches plus poussées du Stigma and Resilience Among Vulnerable Youth Centre de l’Université de la Colombie-Britannique ont révélé que 25% ont déclaré ressentir un sentiment de peur à la maison au milieu des affres du confinement, tandis qu’un tiers des jeunes trans et non binaires se sont sentis en danger à l’école.

A lire :  11 idées de costumes d'Halloween qui intègrent des masques faciaux

Les mesures de verrouillage pour réduire le virus déchaîné ont conduit de nombreuses personnes queer à se sentir à risque, en danger et exposées au danger à la maison, ont souligné les chercheurs.

Une étude distincte sur les expériences de confinement des personnes LGBT + a été menée par l’University College London et la Sussex University. Les résultats ont montré que 69% des personnes interrogées souffraient de symptômes dépressifs et qu’environ un répondant sur six a signalé une forme de discrimination depuis le début de la pandémie parce qu’ils étaient LGBT +.

Même avant la pandémie, les recherches ont montré que les jeunes LGBT + âgés de 18 à 25 ans étaient plus de quatre fois plus susceptibles de déclarer avoir planifié et tenté de se suicider au cours de la dernière année que les pairs hétérosexuels cisgenres.

L’Albert Kennedy Trust (AKT), une organisation caritative britannique qui s’occupe des jeunes sans-abri LGBT +, a averti les jeunes de «réfléchir sérieusement» avant de sortir pour le moment. Ce conseil est venu après que les lignes d’assistance LGBT + ont vu une augmentation des appels de personnes qui s’isolent ou qui sont coincées à la maison, avec des partenaires abusifs et des membres de leur famille.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Générique VERRE À VIN 23 CM + TEXTE TANT QU'IL Y A
    Véritable verre à vin en verre présenté dans un coffret transparent de 23,5cm par 9,5cm de diamètre. Ce verre est marqué d'un texte : Tant qu'il y a de la vigne il y a de l'espoir....
  • Oh qu'il est bio Lot de 6 Coussinets d'Allaitement Lavables Taille 1 - Sachet 6 coussinets d'allaitement lavables
    Oh qu'il est bio Lot de 6 Coussinets d'Allaitement Lavables Taille 1 permettent d'allaiter votre bébé sans craindre les fuites et les tâches sur votre soutien-gorge et votre petit haut.Caractéristiques des coussinets :intérieur (face contre le sein) :
  • Cuisine Sur Cours Atelier de cuisine pour adolescent ou enfant seul ou accompagné d'un parent avec Cuisine Sur Cours
    Des cours de cuisine à la portée de tous, dans une ambiance décontractée et conviviale