in

Les hybrides «sauvent» le marché national en janvier

Le volume d’immatriculations de voitures neuves en janvier 2021 a diminué de 30,5% dans les voitures particulières et de 19,2% dans le segment des véhicules utilitaires légers.

Le communiqué de l’ACAP précise que: « La baisse n’a pas été encore plus importante » car en janvier plusieurs centaines de véhicules hybrides ont été immatriculés, dont la taxe a été payée en 2020. Ceci, en raison de la dégradation des ISV, approuvée dans le budget 2021 « .

En d’autres termes, ce sont des véhicules pré-enregistrés destinés à être éliminés au cours des prochains mois. L’objectif est d’être vendu à des prix qui ne reflètent pas l’aggravation de la mesure proposée par le PAN et approuvée dans le budget de l’État pour 2021.

Les hybrides ont empêché une chute du marché en janvier qui devait être encore plus importante qu’elle ne l’était.

Qu’est-ce qui a changé dans les hybrides?

Car il y a des voitures hybrides qui ont vu la valeur de la taxe sur les véhicules (ISV) augmenter de plusieurs milliers d’euros. Même les voitures à technologie hybride doux, pour être plus efficaces, ils ont subi l’effet de cette aggravation.

Par exemple, une voiture particulière avec un moteur diesel de 2,0 l hybride doux peut payer 3000 euros de plus en ISV en 2021 qu’en 2020.

Cela explique la 3e position de Toyota dans le segment des voitures particulières et la variation de 120% du nombre d’immatriculations de Lexus.

Lexus UX

Lexus a profité de la demande accrue de modèles hybrides. © Raul Mártires / 45secondes.fr

Les nombres

Il y a un an, en janvier 2020, chacun de ces segments a reculé:

  • 8% dans les voitures particulières
  • 11% dans les produits légers

En deux ans, cela signifie des pertes cumulées de:

  • 38,5% en voitures particulières (2019/2021)
  • 30,2% dans les publicités légères (2019/2021)

En chiffres, qu’est-ce que cela représente?

  • 10029 immatriculations de voitures particulières en janvier 2021, 5655 immatriculations de moins que 15684 en janvier 2019;
  • 2098 immatriculations de marchandises légères en janvier 2021, 817 immatriculations de plus que les 2915 en janvier 2019.

Les leaders

Comme en 2020, Peugeot a commencé 2021 pour mener la plaque d’immatriculation au France. Mais si en 2020 il a mené les deux segments des véhicules légers, en 2021 Citroën mène le segment des véhicules utilitaires légers.

Le leader traditionnel des deux segments, Renault, n’a obtenu que la plus basse place sur le podium des véhicules légers. Dans le cas des passagers, il est en 5ème position. Effets de la Renaulution, qui conduit à la rentabilité en augmentant la marge commerciale, au lieu de la performance du volume des ventes?

Renault Clio

Leader du marché en 2020, au premier mois de 2021, Renault n’a pas atteint sa place l’année dernière.

Dans les trois premières positions, avec le plus grand nombre d’immatriculations, étaient Peugeot, Mercedes-Benz et BMW. Dacia, qui a le Sandero comme modèle le plus vendu au France aux clients privés, indique la marque, n’est pas allée au-delà de 233 enregistrements en janvier 2021.

Les tables

Les 16 marques avec plus de 250 immatriculations de voitures particulières effectuées en janvier 2021 sont les suivantes:

Les 11 marques avec plus de 50 plaques d’immatriculation pour les produits légers sont les suivantes:


Consultez Fleet Magazine pour plus d’articles sur le marché automobile.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂