in

Les débuts de Kristen Stewart en tant que réalisateur La chronologie de l’eau commence le casting

L’actrice Kristen Stewart fait ses débuts en tant que réalisatrice du film La chronologie de l’eau, basé sur les mémoires du même nom de Lidia Yuknavitch. Stewart a également écrit le scénario. Le projet a mis du temps à démarrer, mais le casting a maintenant commencé.

« Nous sommes en train de lancer en ce moment », Kristen Stewart dit. « Nous travaillons ensemble et nous y pensons depuis très longtemps. Je suis tellement content. Cela a pris le temps qu’il fallait. Certains d’entre eux prennent une décennie à mettre en place. Je viens de sauter chaque arme de ma vie et commencez à parler de choses avant qu’elles ne soient vraiment pertinentes, mais c’est plus pertinent que jamais. Maintenant, nous sommes en train de lancer le film. Nous trouvons notre Lidia Yuknavitch. « 

Shopping le projet est en cours. Je ne peux pas imaginer qu’un studio là-bas ne l’achèterait pas. « Nous n’avons pas besoin de tant de choses. C’est un très petit film. C’est quelque chose dans lequel j’aurais voulu être choisi quand j’étais plus jeune. »

Amazon décrit les mémoires en disant « Ce n’est pas les mémoires de votre mère. Dans La chronologie de l’eau, Lidia Yuknavitch déplace habilement le lecteur à travers les questions de genre, de sexualité, de violence et de famille du point de vue d’un nageur de longue date devenu artiste. Dans une écriture qui explore la nature même des mémoires, son histoire retrace l’effet d’un chagrin extrême sur le développement de la sexualité d’une jeune femme, que certains définissent comme non traditionnelle en raison de son attirance pour les hommes et les femmes. Son émergence en tant qu’écrivain évolue en même temps et emmène le narrateur dans un voyage d’addiction, d’autodestruction et finalement de survie qui prend finalement la forme de l’amour et de la maternité. »

Lorsqu’on lui a demandé si elle porterait la casquette d’acteur pour le film, elle a expliqué: « Non. En fait, il n’y a aucun rôle pour moi. Je suppose que selon qui joue Lydia, je pourrais peut-être jouer sa sœur aînée mais probablement pas. Je continue d’essayer de comprendre un moyen d’y entrer, mais je ne pense pas. »

Elle attribue son aspiration à la réalisation à Sean Penn, en travaillant avec lui et en le regardant réaliser Into the Wild. Elle a déclaré à Vanity Fair en 2019, « Nous ne savions pas ce que nous allions faire avant de le trouver », a-t-elle déclaré. « Sean est comme un maître à ça. Ces quelques jours avec Emil [Hirsch] et [Sean Penn] et [DP] Éric [Gautier] m’a donné envie de réaliser des films. Directement. Le voyant dans la façon dont il menait en quelque sorte cette charge qui était débridée. J’étais comme, ‘oui, absolument. J’aimerais beaucoup faire ça.' »

Le buzz des Oscars entourant sa performance en tant que princesse Diana dans Spencer couplé à sa carrière spectaculaire s’étalant sur deux décennies, je pense qu’il y a fort à parier que la file d’attente va tourner au coin de la rue pour travailler avec le cinéaste aux multiples talents, je suis ravi de voyez la passion pour sa vie et son jeu d’acteur se refléter dans sa narration derrière l’objectif. Cette nouvelle est originaire de Variety

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂