in

Les cinémas louent désormais des salles pour jouer à des jeux vidéo

Le cinéma est en grande difficulté. Il est entendu et lu de plus en plus souvent. La pandémie mondiale de SRAS-Cov-2 a également causé d’importants dommages à l’industrie cinématographique. Ceci est démontré par la baisse significative du chiffre d’affaires; cela est démontré par les reports constants des films programmés pour 2021; c’est ce que démontrent les cinémas vides qui ne sont plus accessibles depuis près d’un an, à l’exception de quelques brèves parenthèses. Cependant, comme on dit, la nécessité aiguise les esprits. En Corée du Sud et aux États-Unis, une tendance particulière s’installe: celle de location de cinémas aux passionnés et passionnés de jeux vidéo.

En ce qui concerne la Corée du Sud, l’expérience a été menée par Chaîne de cinéma CGV, parmi les plus grandes du pays. L’idée est venue à un employé du CGV, Seung Woo Han, surpris par les similitudes entre les films et les jeux vidéo. «J’ai remarqué que les jeux offrent aujourd’hui d’excellents graphismes et des histoires bien structurées, tout comme les films», déclare l’homme à la BBC, ajoutant: «Les deux [i media] ils ont une composante narrative, donc si quelqu’un pouvait aimer regarder un film au cinéma, je pensais qu’il aimerait aussi jouer à des jeux vidéo. « 

Voici en détail comment fonctionne la location d’une salle pour ceux qui ont l’intention de l’utiliser pour jouer à des jeux vidéo dans les cinémas CGV: avant 18h une ou plusieurs personnes (pour un maximum de quatre) peuvent louer un écran pendant deux heures pour environ 90 dollars . Prix ​​qui monte à 135 dollars si vous souhaitez occuper la chambre toute la soirée. Les utilisateurs doivent apporter leurs consoles, jeux et contrôleurs avec eux. Depuis le lancement de l’initiative début 2021, les salles CGV ont été réservées plus de 130 fois. Les clients les plus courants sont les hommes entre 30 et 40 ans, mais la tendance s’étend également aux couples et aux familles. Comme le rapporte la BBC précitée, l’initiative ne parvient pas à reproduire – même à distance – les revenus d’un cinéma de l’ère pré-Covid, mais elle s’avère néanmoins être une nouvelle source de revenus expérimentale et intéressante.

Même aux États-Unis, l’idée a fait son chemin: le groupe Théâtres Malco fait de même depuis novembre 2020, mettant à la disposition des utilisateurs les 36 cinémas de l’Arkansas, du Kentucky, de la Louisiane, du Mississippi, du Missouri et du Tennessee. Dans ce cas, 20 personnes sont autorisées à l’intérieur de la salle, et les prix varient de 100 € pour deux heures à 150 € pour trois. Vice-président et directeur du marketing de Malco, Karen Melton, cependant, doute de l’initiative: « Elle gagne du terrain et devient populaire, mais elle n’ajoute rien à notre rentabilité ».

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂