in

Les cérémonies de remise des médailles des Jeux olympiques de Tokyo seront très différentes – voici les détails

C’est une tradition de longue date pour les meilleurs des meilleurs athlètes aux Jeux olympiques : après avoir remporté l’une des premières places dans un sport, ils prennent chacun leur place sur un podium à trois niveaux et attendent le moment glorieux où quelqu’un place une médaille autour de leur cou.

Mais aux Jeux olympiques de Tokyo, qui débutent la semaine prochaine, la vieille tradition fait place à une nouvelle réalité en raison de la pandémie. Cette fois-ci, chaque athlète devra récupérer sa médaille sur un plateau et se parer de l’or, de l’argent ou du bronze.

Et ce n’est pas tout. Lorsque Tom Llamas de NBC a parlé du nouveau développement aujourd’hui jeudi, il a dit s’attendre à d’autres changements autour de cette expérience convoitée.

« Nous comprenons qu’ils vont porter des masques », a-t-il déclaré à propos des nouvelles directives de la cérémonie. «Il n’y a pas de high-five, pas de câlins. C’est donc une sorte de cérémonie de remise des médailles DIY.

La nouvelle des changements est arrivée mercredi, le même jour où Tokyo a signalé plus de 1 100 nouveaux cas de COVID-19, son plus haut niveau depuis janvier.

« Gagner une médaille est un moment incroyable, et cela ne va pas être perdu dans la façon dont ils ont mis cette médaille », a ajouté Llamas.

La médaillée d’or aux exercices au sol olympiques Simone Biles avec sa coéquipière et médaillée d’argent Alexandra Raisman et la médaillée de bronze Amy Tinkler de Grande-Bretagne aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro au Brésil en 2016.Mark Reis / Colorado Springs Gazette / Tribune News Service via Getty Images

Et il semble que Simone Biles, la gymnaste américaine la plus décorée de l’histoire, serait d’accord.

« Ce sera différent, mais cela en vaudra la peine », a-t-elle déclaré AUJOURD’HUI. « Au moins, nous avons la possibilité de continuer à participer à des Jeux olympiques. »

Les changements de cérémonie de remise des médailles font suite à une autre grande annonce. La semaine dernière, les organisateurs des Jeux olympiques ont révélé que les spectateurs avaient été interdits après que le Japon a déclaré l’état d’urgence du coronavirus dans sa capitale, et qu’il devrait rester en place tout au long des jeux.

Lorsque Llamas a demandé au président des Jeux olympiques Thomas Bach s’il faisait pression contre l’interdiction, il a dit non.

« Nous avons dit dès le début un principe. C’est que oui, nous voulons organiser ces Jeux Olympiques, mais nous voulons les organiser de manière sûre et sécurisée pour tout le monde. »

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Les Délices de Tokyo - Prix des Lecteurs 2017