dans

Les cas Warren : 6 affaires paranormaux tirés de faits réels

Ed et Lorraine Warren. Deux noms qui vous sont familiers si vous aimez voir des films d’horreurs. Ce que vous ne savez peut être pas, c’est que ces deux personnages ont réellement existés. Et au cours de leurs carrières de « chasseurs de fantômes » ou « spécialistes des sciences occultes » c’est selon, ils sont impliqués dans plusieurs affaires de possessions, d’exorcismes et de Poltergheist.

Ed et Lorraine Warren sont deux des plus célèbres enquêteurs sur le paranormal au monde. À la fois démonologues, auteurs, conférenciers et propriétaires de musées occultes. Leur travail, en grande partie réalisé par l’intermédiaire de leur Société de recherche psychique de la Nouvelle-Angleterre, comprenait tout, des exorcismes aux côtés de prêtres, des séances de spiritisme et des nettoyages d’esprits à la documentation photographique d’événements surnaturels. Ils ont également été amenés à visiter des personnes et des lieux dans tout le pays, ce qui a donné lieu à des récits surnaturels si dérangeants qu’ils ont inspiré de nombreuses adaptations au box-office. Nombreux sont les affaires qui ont impliqué le couple Warren, mais ici à la rédaction de 45secondes, nous en avons retenu 6 pour vous.

Le cas de la famille Perron

Lorsque Roger et Carolyn Perron ont déménagé leur famille, y compris leurs cinq jeunes filles, dans leur nouvelle maison de 200 acres à Harrisville, dans le Rhode Island, ils n’avaient pas connaissance de l’ancien résident, prétendument insidieux.

Construite à l’origine en 1736, la maison de campagne était autrefois habitée par Bathsheba Thayer et ses quatre enfants, dont trois sont morts jeunes. Malgré le taux élevé de mortalité infantile de l’époque, ces décès et les circonstances qui les ont entourés ont éveillé les soupçons au sein de la ville, ce qui a entraîné l’ostracisme de Thayer. Qualifiée de sataniste par les membres de sa communauté, elle se serait pendue dans son jardin. Alors que la famille Perron vivait dans la maison, de nombreuses interactions fantomatiques agréables, comme des esprits jouant avec les enfants ou aidant à faire des tâches ménagères, ont été signalées. Mais il y avait aussi des interactions plus sombres de la part de fantômes comme celui de Thayer, qui a pris une présence plus menaçante dans la maison.

Des voix désincarnées, des meubles qui bougent tout seuls et des apparitions spectrales complètes sont autant d’expériences fantomatiques partagées par la famille Perron. La matriarche Carolyn était l’une des cibles les plus constantes de Thayer, soi-disant jalouse du rôle de mère et d’épouse de la femme vivante. Le fantôme aurait pincé et giflé Carolyn de manière assez importante, et aurait même touché Roger de manière inappropriée à plusieurs reprises.

Les Warren sont arrivés pour aider en 1974, mais leur présence a aggravé les conditions, et le supposé fantôme de Thayer, à tel point que la famille leur a finalement demandé de partir. L’icône de l’horreur James Wan a utilisé l’expérience de la famille Perron dans son succès au box-office The Conjuring en 2013.

Amityville

Sans doute la plus célèbre des enquêtes paranormales d’Ed et Lorraine Warren, cette enquête a été adaptée en une franchise de film effrayante et apparemment sans fin. Cette affaire Warren impliquait la famille Lutz. Les Lutz se sont installés dans une maison coloniale néerlandaise de banlieue à Amityville, Long Island, en 1975.

Un an seulement avant leur emménagement, la résidence avait été le théâtre d’un meurtre de masse lorsque Ronald DeFeo, Jr. a brutalement tué six membres de sa famille. Pendant 28 jours, les Lutz et leurs trois enfants ont vécu dans cette même maison.  Pendant ce temps, la famille a rapporté des voix antagonistes, des essaims de mouches, des zébrures, des membres de la famille en lévitation, des bruits de coups et des entités invisibles.

A lire :  10 façons étonnantes qu'on les chats pour dire "Je t'aime"

Ed et Lorraine Warren ont finalement été appelés pour nettoyer la maison et ont amené une équipe de télévision locale avec eux. Après avoir pris des photos, dont une montrant un garçon aux yeux brillants, les Warren ont déterminé que la terre était maudite. Dans une interview accordée à Yahoo! en 2013, Lorraine Warren a déclaré que la maison d’Amityville était le cas qui la hantait le plus.

« Amityville était horrible », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse pour The Conjuring. « C’était absolument horrible. Elle nous a suivis à travers tout le pays … Je n’irai plus jamais dans la maison d’Amityville. »

Annabelle

Cette enquête a conduit les Warren à une chose plutôt qu’à un endroit. Plus précisément, à une poupée Raggedy Ann qui a été achetée dans un magasin d’antiquités – une imagination beaucoup moins sinistre que celle de son homologue du film Annabelle de 2014. Remise à la fille de l’acheteur, l’étudiante en soins infirmiers et sa colocataire ont rapidement commencé à remarquer des événements étranges impliquant la poupée, comme le changement de position ou de pièce. Cela a fini par se transformer en messages sur le papier et en sang sur la robe de la poupée, et à un moment donné en violence.

Annabelle a particulièrement visé le fiancé d’une colocataire, qui prétend s’être réveillé gelé au lit alors que la poupée rampait sur son corps et l’étranglait. Il aurait également affirmé qu’en entrant dans une pièce sombre où la poupée se reposait, il avait senti que quelque chose l’attaquait. Lorsqu’il a actionné l’interrupteur, il a vu son ventre couvert d’égratignures sanglantes et la poupée sur le sol.

Ce comportement a tellement effrayé les colocataires qu’ils ont fait appel à un médium, qui leur a expliqué qu’elle croyait la poupée possédée par l’esprit d’une fillette de 7 ans décédée, Annabelle Higgins. Higgins était censée être morte sur le terrain où se trouvait l’appartement. La famille Warren s’est également impliquée, déterminant qu’une présence démoniaque était en fait derrière la poupée. Ils ont procédé à une bénédiction dans la résidence avant de retirer Annabelle des mains des jeunes femmes. Depuis, Annabelle est devenu un élément permanent et important du musée occulte des Warren dans le Connecticut.

L’affaire Snedeker- Connecticut

En 1986, Carmen et Al Snedeker ont loué une maison à Southington, dans le Connecticut, pour se rapprocher de l’hôpital où leur fils était soigné. Malheureusement, la famille n’avait que peu de connaissances sur le passé étrange et macabre de la résidence. L’ancien funérarium était complet, avec les restes d’une morgue au sous-sol et un cimetière à l’extérieur.

En emménageant, leur fils aîné a commencé à voir des visions terrifiantes de fantômes. La famille découvrait régulièrement l’existence d’étiquettes d’orteils dans la maison. Les lumières vacillaient souvent, les plats tremblaient, l’odeur de chair en décomposition planait et, à l’occasion, l’eau devenait rouge sang. Carmen et Al ont même affirmé que les démons les avaient sodomisés pendant les deux années qu’ils y ont passées.

 

A lire :  5 vraies horreurs et cauchemars des dentistes au fil des ans

Les Snedekers ont demandé l’aide d’Ed et de Lorraine Warren, et les enquêteurs ont attribué les hantises aux fantômes de ceux qui ont été amenés au funérarium. Selon les Warren, les pompes funèbres ont participé à des activités douteuses avec les cadavres. Après un séjour de deux ans, les Snedekers ont finalement déménagé. Comme l’histoire des Perron, la hantise des Snedekers a été immortalisée dans un film : the haunting of Connecticut.

Le Loup-Garou de Southend

Peut-être l’un des cas les plus inhabituels de la liste des affaires d’Ed et Lorraine Warren.  Cette enquête a conduit les Warren hors des États-Unis dans une ville côtière de l’Essex, en Angleterre. Là, un homme du nom de Bill Ramsey aurait été possédé par un démon qui se serait manifesté sous la forme d’un loup. En grandissant, Ramsey était un garçon normal et heureux. Mais un jour, à l’âge de neuf ans, il a soudainement commencé à montrer des qualités inhumaines.

On raconte que, alors qu’il jouait dehors dans son jardin, Ramsey sentit un froid glacial l’envahir et ses narines furent envahies par une terrible puanteur avant qu’il ne se lance dans une rage folle, déracinant un poteau de clôture (clôture encore attachée) et rongeant son grillage. Ramsey a fini par grandir, est devenu un mari aimant et père de trois enfants et n’a connu aucun incident jusque dans les années 1960.

Les premières années de son mariage ont été marquées par des cauchemars, des sueurs froides et le réveil dans la peau et l’odeur d’un animal sauvage – dont il s’est vite rendu compte que cela venait de lui. Dans les années 1980, Bill se sentira à plusieurs reprises dépassé par les sensations qu’il a éprouvées dans son enfance en traînant avec ses amis et même une fois en procédant à une arrestation citoyenne. À un moment donné, il a attaqué un ami dans une voiture en revenant d’un pub et a malmené la police lors d’intenses altercations à plusieurs reprises.

Au milieu de tout cela, Ramsey a passé plusieurs séjours à l’hôpital, tous caractérisés par les mêmes symptômes de rage : force inhumaine, dents dénudées, grognements, épaules bombées et mains enroulées comme des griffes. Dans une interview avec les Warren sur leur expérience avec Ramsey, Ed Warren a déclaré que Ramsey « demandait à être enfermé dans une cellule de prison pour sa protection et celle du public ». Lorsque les Warren ont eu vent de la situation de Ramsey, ils l’ont invité chez eux, dans le Connecticut, où l’évêque Robert McKenna allait pratiquer un exorcisme enregistré sur Ramsey.

Le cas Arne Cheyenne Johnson

Dans ce procès historique, les enquêteurs paranormaux Ed et Lorraine Warren ont été appelés à témoigner contre Arne Cheyenne Johnson, la première affaire connue aux États-Unis pour avoir utiliser la défense de « The Devil Made Me Do It » (Le diable m’a poussé à le faire). Le soir du 16 février 1981, Arne Cheyenne Johnson, 19 ans, fiancé à Debbie Glatzel est sorti dîner avec elle et leur propriétaire Alan Bono et d’autres personnes. Il a poignardé Bono à plusieurs reprises à l’aide d’un couteau de poche. Johnson plaidera non coupable invoquant une possession, une défense fondée autour de la relation de Johnson avec le frère cadet de sa future épouse, David.

A lire :  10 curiosités sur les baleines et les dauphins à leur époque

Au cours de l’été 1980, David s’est réveillé avec ce qu’il a décrit comme « un homme avec de grands yeux noirs, un visage mince avec des traits d’animaux et des dents déchiquetées, des oreilles pointues, des cornes et des sabots ». La description du démon reflète la créature du film d’horreur Insidious et a apparemment tellement effrayé David que Debbie s’est tournée vers Arne pour lui demander de l’aide. Johnson ne trouvant pas d’explication raisonnable aux bleus et égratignures de David, la famille s’est tournée vers un prêtre. Cela n’a prétendument fait que mettre davantage en colère l’entité, l’amenant à faire siffler David, à parler à plusieurs voix et à citer Paradise Lost.

Les Warren ont donc été amenés pour enquêter. Dans une interview avec People Magazine, Lorraine a déclaré : « Pendant que Ed interrogeait le garçon, j’ai vu une forme noire et brumeuse à côté de lui, ce qui m’a fait comprendre que nous avions affaire à quelque chose de nature négative. Bientôt, l’enfant s’est plaint que des mains invisibles l’étouffaient et qu’il avait des marques rouges sur lui. Il a dit qu’il avait le sentiment d’être frappé ».

Les Warren auraient travaillé avec le diocèse de Bridgeport et quatre prêtres qui ont été amenés pour exorciser plus de 40 démons qui tournaient autour de David. Le diocèse a seulement admis avoir enquêté sur l’affaire Glatzel, mais l’événement aurait permis à David de revenir à la normale. Arne, cependant, est devenu leur nouvelle cible présumée. Après avoir emménagé avec Debbie et être allé dîner dans un bar avec Bono, une bagarre entre les deux hommes âgés a éclaté, et Johnson a poignardé Bono. La défense de Johnson n’a pas tenu la route au tribunal, et il a été reconnu coupable d’homicide involontaire coupable au premier degré, ne purgeant que cinq ans de sa peine initialement plus longue.

  • Coffret Conjuring Universe 6 Films Blu-ray - Blu-ray
    De James Wan avec Vera Farmiga Patrick Wilson Lili Taylor Ron Livingston Shanley Caswell - film - Conjuring : les dossiers Warren + Conjuring 2 : le cas Enfield + Annabelle + Annabelle 2 : la création du mal + Annabelle : la maison du mal + La Nonne - Parution : 23/09/2020
  • Coffret Conjuring Universe 6 Films DVD - DVD Zone 2
    De James Wan avec Vera Farmiga Patrick Wilson Lili Taylor Ron Livingston Shanley Caswell - film - Conjuring : les dossiers Warren + Conjuring 2 : le cas Enfield + Annabelle + Annabelle 2 : la création du mal + Annabelle : la maison du mal + La Nonne - Parution : 23/09/2020
  • Wbs Coffret Conjuring Universe 6 Films Blu-ray - Blu-ray
    De James Wan avec Vera Farmiga Patrick Wilson Lili Taylor Ron Livingston Shanley Caswell - film - Conjuring : les dossiers Warren + Conjuring 2 : le cas Enfield + Annabelle + Annabelle 2 : la création du mal + Annabelle : la maison du mal + La Nonne - Parution : 23/09/2020

Young Justice Saison 4: Date de sortie, distribution, intrigue et toutes les dernières mises à jour ici !!

ID.1. Successeur de la Volkswagen e-up! devrait entrer en production en 2025