dans

Les assureurs maladie durcissent les règles pour les chirurgies d’affirmation de genre

Des gens manifestent contre l’homophobie et la transphobie en Allemagne en 2018 (Photo par Emmanuele Contini / NurPhoto via )

Un rapport divulgué suggère que les assureurs-maladie allemands exigeront bientôt des personnes transgenres de démontrer les «expériences quotidiennes» de leur sexe pendant un an afin de recevoir le remboursement des chirurgies d’affirmation de genre.

De nouvelles lignes directrices de la MDS, l’association qui décide des traitements médicaux éligibles au remboursement, ont été divulguées dans un rapport vendredi 27 novembre.

Le document de 50 pages indique que les remboursements pour les chirurgies devraient être accordés «uniquement si des moyens psychiatriques et psychothérapeutiques» ne soulagent pas la dysphorie de genre.

Il ajoute que «des interventions chirurgicales sur – du point de vue de l’assurance maladie – un corps sain» ne devraient être proposées que dans le cas d’une «forme particulièrement profonde de transsexualisme».

Le document ne contient qu’un seul paragraphe faisant référence aux personnes non binaires, qui sont définies comme n’étant pas trans, ce qui signifie qu’elles ne seraient pas éligibles au remboursement des assureurs maladie.

Une copie du rapport, une collaboration entre le MDS et GKV-Spitzenverband, l’Association nationale des caisses légales d’assurance maladie, a été divulguée sur un forum trans allemand.

Un utilisateur a prédit que les lignes directrices augmenteraient la paperasserie pour les médecins et «entraîneraient davantage de refus».

« Cette nouvelle directive n’améliorera rien pour nous dans la pratique, mais ne fera qu’empirer les choses », ont-ils ajouté.

Beaucoup craignent que les directives ne soient utilisées comme directives de traitement de facto pour les chirurgies d’affirmation de genre

En vertu de ses exigences sociales et médicales en matière de traitement, le rapport indique que les personnes trans doivent avoir au moins 12 séances psychiatriques ou psychothérapeutiques d’une durée de 50 minutes chacune.

A lire :  Netflix partage la bande-annonce de 'Fate: The Winx Saga'

Cela oblige les personnes trans à avoir une «expérience quotidienne du rôle de genre souhaité en continu» pendant au moins 12 mois. Il fait valoir que cette condition préalable est de «minimiser le risque de regrets et de transitions».

Beaucoup ont exprimé leurs inquiétudes sur Twitter quant à la manière dont cela sera testé ou prouvé dans les réclamations d’assurance.

L’un d’eux a tweeté: « [It’s] pas beaucoup de changement parce que les Allemands non binaires doivent déjà mentir sur leur sexe ici pour obtenir toute sorte de transition médicale, mais je ne peux pas croire qu’ils ont décidé de doubler cela au lieu de … rendre les soins de santé inclusifs pour tous ceux qui en ont besoin il. »

Le rapport prétend adopter une «vision holistique» de la santé des transgenres et des chirurgies d’affirmation de genre.

Cela nécessitera un «diagnostic complet» comprenant «l’enregistrement du développement psychosexuel» et «un examen psychiatrique ou psychosomatique spécialisé». Les nouvelles directives exigent également un examen physique «avec une enquête urologique ou gynécologique ainsi que des résultats endocrinologiques».

Il dit que toute maladie mentale préexistante doit être «exclue ou être correctement traitée et stabilisée» avant que la dysphorie de genre ne puisse être diagnostiquée.

Le document divulgué est une mise à jour d’un rapport publié en 2009. Il déclare qu’il vise à inclure des découvertes scientifiques plus récentes sur la dysphorie de genre et l’affirmation de genre.

Jusqu’en 2011, les personnes trans en Allemagne devaient subir une stérilisation forcée ou être «infertiles en permanence» afin d’obtenir la reconnaissance légale de leur sexe. Des lois similaires sont toujours en vigueur en Finlande parmi d’autres pays.

A lire :  "Une telle histoire d'homme / femme": ce que mérite Jan Josef Liefers chez "Tatort"

Le rapport utilise le terme «transsexualisme» conformément à la CIM-10, qui classe les maladies et les problèmes de santé en Allemagne. Elle a depuis été supprimée de la section sur les «troubles mentaux», mais cette classification diagnostique est encore utilisée dans certains cas juridiques.

Une mise à jour du rapport est prévue lorsque la CIM-11 entrera en vigueur.

Auparavant, l’Allemagne avait approuvé des projets de reconnaissance légale d’un troisième sexe dans les documents officiels. Elle faisait suite à la décision de justice en faveur d’une personne intersexe pour offrir une troisième option sur les formes de naissance, plutôt que simplement «homme» ou «femme». Cependant, cela nécessite un certificat médical indiquant qu’une «variante du développement du genre» est présente. Ainsi, il ne fait pas grand-chose pour reconnaître les personnes non binaires.

RoseActualités a contacté GKV-Spitzenverband pour commentaires.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • wilmart Rapporteur d'angle digital 200mm - règle inox gravée
    Ce rapporteur d'angle vous permettra de mesurer toutes types d'angles sur différents outils.
  • Visiomed Aston Assistant d'Ecoute Pré-réglé
    Visiomed Aston Assistant d'écoute pré-réglé est un assistant d'écoute qui amplifie les sons de l'environnement et qui élimine une partie des bruits de fond. C'est une aide auditive à toutes les personnes malentendantes qui permet de compenser efficacement la perte d'audition . Cet assistant d'écoute corrige
  • VIRUTEX Gabarit de traçage + 2 régles d extension PMT111R - 1146533
Tom Felton Ravive La Querelle Amère De Draco Malfoy Avec

Tom Felton ravive la querelle amère de Draco Malfoy avec Harry Potter

Mando on Corvus in

La musique et Dave Filoni mettent un rythme épique pour le ‘Chapitre 13’ – REVUE