dans

Les abonnements payants sont mon espoir pour le podcasting

Le 20 avril, Apple a ouvert la boîte de podcasts payants sur sa plate-forme, des abonnements mensuels avec de la ficelle entre les deux. Quelques jours plus tard, Spotify, qui prend le podcasting plus au sérieux que quiconque depuis un certain temps (je vous regarde, Apple), a annoncé la même chose pour son application, mais avec de meilleures conditions économiques pour les podcasteurs. Les Suédois le sauront.

Dans le passé, nous avons vu des approches similaires, telles que iVoox avec ses originaux, des programmes uniquement disponibles dans le plan premium; Amazon avec Audible, plus destiné aux créateurs sélectionnés avec beaucoup de tournages précédents; ou celui de Podimo, avec une monétisation pour les créateurs mais avec des finances un peu plus complexes. Plusieurs approches pour parvenir à la monétisation directe du podcasting, mais avec la poussée des paquebots comme Apple et Spotify prendront une nouvelle dimension. C’est mon grand espoir: faciliter et standardiser le paiement des podcasts impliquera une professionnalisation forcée beaucoup plus compliqué jusqu’ici. Je ne le dis pas en tant que podcasteur, je le dis en tant qu’auditeur.

Le contrat contre la déception

Je fais du podcast depuis assez longtemps, à la fois devant le microphone et sous les écouteurs, pour avoir détecté le motif prédominant chez ceux qui se lancent dans un podcast. Dans de nombreux cas, amateurs ou entreprises, le projet meurt au bout de quelques semaines ou quelques mois en raison des quelques reproductions de chaque épisode et du manque d’idées sur la façon d’avancer dans ce sens. Peu de choses à faire et les abonnements payants ne sont guère une option si l’audience n’a pas atteint un minimum.

Les bons podcasts avec un public acceptable seront donc incités à ne pas ralentir et à tomber dans des sécheresses qui durent des mois.

Dans d’autres cas, le projet survit longtemps car il atteint un bon nombre d’auditeurs, mais il arrive un moment où les obligations professionnelles ou familiales l’emportent sur ce qui est également devenu une obligation sans retour direct. À ce point amer, vivent plusieurs podcasts que j’écoute: Ils ne sont pas abandonnés, mais l’absence de ce retour les fait tomber sur leur liste de priorités, ils enchaînent quelques épisodes d’affilée avec des mois de sécheresse. Impossible de prendre votre habitude d’écoute (quotidienne ou hebdomadaire).

Je comprends qui se plaint de ces mouvements. Voir comment ce qui était autrefois gratuit devient coûteux implique toujours des frictions et des déceptions, mais rien de tel que l’argent pour inciter à la persévérance. Taper dans le dos et remerciements sont réconfortants, mais avec une limite. Et les prix auxquels nous pouvons nous attendre pour ces podcasts payants sont assez bas. Le minimum d’Apple est de 0,49 € par mois.

Le format vidéo n’a pas eu besoin du son de l’argent pour survivre, dans de nombreux cas très bien; au moins pour l’approcher comme un revenu complémentaire à un emploi traditionnel. Son échelle est différente: ce que sur YouTube sont quatre chats en podcasting, c’est une foule.

Avec quelques-uns, cela peut valoir la peine

Je paie pour un podcast hebdomadaire. Ces trois euros par mois m’assurent que tous les vendredis à l’aube, l’épisode que j’espère sera là. Aucune excuse, aucune semaine de pause, aucun retard. Le créateur a un contrat avec lequel nous passons à la caisse tous les jours 1: nous vous payons, vous effectuez les livraisons.

On peut parler de parrainage comme alternative gratuite. Bien sûr, c’est possible et heureusement cela arrive, mais cela fait partie d’une longue conversation supplémentaire qui peut se résumer à: les agences de publicité sont peu incitées à dépenser du temps et de l’argent sur les podcasts, et les podcasteurs amateurs qui recueillent un bon public manquent de connaissances et contacts pour commencer. Vous pouvez, mais il n’est pas habituel d’y arriver.

Un abonnement d’un ou deux euros par mois permet d’économiser le processus et atteindre deux ou trois cents abonnés peut être largement suffisant pour suivre le rythme et avoir une prime fixe chaque mois. Personne ne demande à devenir riche avec un podcast hebdomadaire, mais au moins payer pour quelques dîners par mois et cela hébergement et le microphone est gratuit.

J’espère que mes podcasts préférés, en particulier ceux qui ont du mal à maintenir la cohérence, seront encouragés à franchir le pas vers le paiement et ainsi atteindre un taux de publication fixe, sans nouvelles sécheresses. « Gratuit » a toujours meilleur goût, mais le trajet est généralement plus court.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

  • Smartbox 2 mois d’abonnement à un kit de jardinage : graines, gazette et pastilles de coco Coffret cadeau Smartbox
    Imaginez de beaux légumes et salades poussant chez vous ! Si ceci vous fait rêver, alors vous êtes au bon endroit ! Que vous soyez jardinier débutant ou confirmé, ce formidable coffret est là pour vous aider à les cultiver. Ce coffret cadeau offre 2 deux mois d’abonnement à Mon Petit Coin Vert, kits de jardinage adaptés à votre espace vert mettant à votre disposition tout le nécessaire pour jardiner : 2 sachets de graines bio qui changent tous les mois, 6 pastilles de coco, une gazette du jardinier avec des renseignements sur les variétés, des recettes, des idées DIY, puis une surprise horticole : outils, engrais ou encore une décoration ! Si vous vivez en appartement et n’avez que le rebord de votre fenêtre ou balcon dédié à votre jardinage, ne vous découragez pas car leur professeur d'horticulture Jean-Jacques vous donne des astuces pour faire pousser vos graines n’importe où !
  • Smartbox Abonnement de 2 mois à des kits créatifs passionnants pour enfants Coffret cadeau Smartbox
    En quête d’une activité ludique et originale à faire découvrir à vos enfants ? Ne cherchez plus, L'Atelier Imaginaire vous propose 1 abonnement de 2 mois à des kits éducatifs et créatifs à recevoir chez vous ! Plusieurs thématiques sont disponibles et les coffrets, conçus et fabriqués en France, vous seront envoyés chaque mois à domicile. Chacun contient un magazine complet pour comprendre et découvrir le thème surprise avec des fiches explicatives illustrées et une box contenant tout le matériel pour réaliser un atelier manuel d’une durée d’environ 1h30. Avec des sujets inspirants, il y a de quoi occuper petits et grands lors de ce moment de convivialité partagé !
  • Diawae Cactus ou plante pot grand modle mon coeur fait boom
    Ils ont grandi dans le sud de la France, et ont deux ans.Ils sont désormais prts rejoindre leur famille et vivent d'amour, de soleil et d'eau frache.Produit unique offrir ou s'offrir, designé par Diaiwaie.Dimensions totales du produit : 18-26 cm de hauteur* Tous nos compagnons sont emballés la main avec précaution dans notre atelier, mais malgré cela, il se peut que lors du transport, un peu de terre se renverse.* La forme des plantes peut varier selon arrivage.