in

Les 7 critères Qualiopi en 2022

La certification Qualiopi est une certification professionnelle adaptée pour tous types de formations. Elle témoigne d’un gage de qualité vis-à-vis des formations professionnelles. Elle est obligatoire pour tous les organismes de formation. Tous les organismes en dépendent, il est donc obligatoire de la conserver s’ils souhaitent continuer des aides de financement. La certification Qualiopi va donner une légitimité plus forte aux organismes en reconnaissant leur qualité de service. Cette qualité de service se retrouve notamment dans les sept critères délivrés par ladite certification. 

Information au public 

Ce premier critère de la certification Qualiopi s’établit sur la clarté du service exprimé. En effet, il s’établit sur la véracité de l’information. Dans ce critère, on estime que le contenu de l’information est clair, lisible et audible pour tous. L’information doit être actualisée et ne doit pas manquer dans son contenu. On vérifie si l’information n’est pas vide de sens ou s’il ne manque pas des éléments essentiels à son partage. 

Dans ce critère, il est également inclus la diffusion des résultats de la certification et le taux de réussite. On est dans le critère de transparence et de partage d’information. 

Objectif et adaptation des prestations  

Le deuxième critère de la certification se base sur le contenu de la formation. En effet, ici, on s’intéresse au demandeur de la formation. On va se focaliser sur les besoins de la formation. On observera si les conditions et les modalités de chaque formation sont bien expliquées et présentes. On regardera plus précisément si la formation nécessite des conditions d’entrée et d’obtention, les objectifs de celle-ci, puis le contenu des exigences

Accueil, suivi et évaluation du public

Le critère numéro trois est le plus dense. Il s’établit sur une pluralité d’exigence comme : 

  • les conditions et le déroulement de la formation 
  • l’adaptation de la formation 
  • les objectifs à atteindre 
  • l’engagement témoigné 
  • la coordination 
  • exercice de la citoyenneté 
  • les devoirs et les droits pour chacun 
  • la présentation approfondie à la certification 

Tous ces critères sont essentiels à l’approbation du critère numéro 3. Avec celui-ci, on rentre plus dans le cœur de la formation proposée

Adéquations des moyens

Toujours dans un dynamisme, où l’on rentre dans le vif du sujet et de la formation. Le critère 4 va nous aider à comprendre les enjeux de la formation. On va plus se concentrer sur les moyens apportés et aux aides dont la formation dispose. Elle va être dédiée aux professionnels intervenants lors de ces formations, aux ressources, moyens techniques, voire technologiques à la portée des demandeurs. 

C’est tout un panel de méthodes, d’aides, de conseils pédagogiques qui vont être évalués dans ce critère. 

Qualification du personnel

Pour aller plus loin dans l’aspect et le domaine de la pédagogie. Le critère numéro 5 viendra évaluer les formateurs et leur qualité d’enseignement. On évaluera les compétences des acteurs extérieurs et intérieurs dans le but de proposer un service pérenne et efficace. Dans cette grille d’évaluation, il sera inclus la gestion et la maîtrise des compétences enseignées. On va également juger et observer si les compétences énoncées et enseignées sont également bien maîtrisées et acquises. 

Investissement dans l’environnement professionnel

Dans cet avant-dernier critère, on va se pencher sur différentes parties. Il y a une partie dédiée à l’étude et au contrôle de chaque veille. On s’intéresse aux contrôles des veilles administratives, légales, réglementaires, pédagogiques, techniques et celles reliées aux emplois et métiers. 

On vient ici surveiller, à moyen long terme, la qualité du service, le fonctionnement et les débouchés de la formation. On estime que cette surveillance est cruciale pour conserver une qualité de service élevé et assurer que la formation soit dans les règles et respecte tous les règlements obligatoires. 

La deuxième partie de ce critère se base sur l’insertion professionnelle et le contrôle de qualité vis-à-vis des situations de handicap. On s’intéresse sur le futur et les formations en situation de travail. De plus, on contrôle par ce biais les situations de handicap si elles sont adaptées à la poursuite professionnelle.  

Appréciations et amélioration continue 

Cette dernière étape est plus consultative que les autres. Elle permet un retour qualité et le traitement d’éventuels problèmes. Elle permet aussi d’améliorer tous les services par des retours pertinents et constructifs. C’est une étape cruciale, car elle va faciliter chaque année de s’améliorer et de modifier certaines choses dans le but de gagner en qualité.