dans

Les 27, déterminés à renforcer le contrôle des frontières extérieures et de l’espace Schengen contre le terrorisme

Les 27, Déterminés à Renforcer Le Contrôle Des Frontières Extérieures

BRUXELLES, 13 nov. () –

Les Vingt-sept ont réitéré ce vendredi la détermination du bloc à renforcer la frontière extérieure et le contrôle de la libre circulation dans l’Union européenne en tant qu’armes pour lutter contre la menace du terrorisme «  djihadiste  », qui a frappé ces dernières semaines la France et l’Autriche et a conduit l’UE à mettre en scène une réponse d’unité et de fermeté.

« Nous sommes déterminés à renforcer la protection de la frontière extérieure et à effectuer des contrôles systématiques de toutes les personnes. C’est une condition fondamentale pour une zone de libre circulation », comprend la déclaration négociée tout au long de la semaine et adoptée ce vendredi par le Ministres de l’intérieur de l’UE.

Le bloc rappelle également que les États membres peuvent, dans des cas exceptionnels, réintroduire et étendre temporairement les contrôles aux frontières intérieures, en plus d’insister sur la nécessité d’améliorer la collecte de données et l’échange d’informations pour savoir non seulement qui entre et quitte l’Union européenne, mais aussi les mouvements au sein de l’espace Schengen.

La déclaration approuvée après que les dirigeants français, allemand et autrichien ont appelé cette semaine à une action ferme de l’UE contre le terrorisme, basée sur le contrôle des frontières extérieures, le resserrement des conditions d’asile et la révision de la règles de l’espace sans frontières Schengen.

Le texte, en effet, va au-delà du geste politique et avance certaines des clés sur lesquelles les gouvernements européens veulent avancer pour renforcer la sécurité sur le territoire européen et que le président du Conseil européen, Charles Michel, compte apporter au sommet Décembre.

A lire :  Xiaomi Mi 10 Ultra: les photos montrent le meilleur smartphone peu de temps avant sa sortie

Cependant, la déclaration va au-delà des habituelles condamnations et expressions de solidarité et approfondit plus précisément les mesures dans lesquelles les États membres veulent mettre l’accent sur la lutte contre le terrorisme, ce que certains pays comme l’Espagne ont préféré laisser de côté. éviter les fusions, par exemple, avec la gestion des migrations et la politique d’asile.

Les ministres soulignent l’urgence de mettre en pratique des réformes qui n’ont pas seulement été mises en œuvre ou qui ont progressé dans leur négociation européenne, comme le cas de mesures plus sévères contre la contrebande d’armes à feu ou l’obligation pour les plateformes «  en ligne  » de se retirer en moins d’une heure le contenu de la haine et de la violence diffusé sur le net par des extrémistes.

Ils se concentrent également sur la lutte contre la radicalisation, non seulement en retirant la propagande que les organisations terroristes propagent sur Internet, mais aussi en exigeant l’intégration dans une société «moderne, plurielle et ouverte» et en avertissant que l’intégration est un «effort à double sens. « et que les violations des principes démocratiques ne devraient pas être » minimisées ou tolérées « .

Le ministre allemand de l’Intérieur et président du Conseil, Horst Seehofer, a tenu à souligner lors de la présentation de la déclaration à la presse que c’est un engagement clair des Vingt-sept à défendre les valeurs et les libertés qui les unissent et « nous ne luttons contre aucune religion ».

« Notre lutte contre le terrorisme n’est dirigée contre aucune religion ou conviction politique mais contre l’extrémisme fanatique et violent », dit la version définitive d’une déclaration qui, dans sa première version – rédigée par l’Allemagne, sous l’impulsion de la France et de l’Autriche -, comprenait une formule plus controversée car elle indiquait que le combat n’était pas «contre l’islam».

A lire :  La France dépasse les deux millions de cas de coronavirus et ajoute 470 décès supplémentaires en 24 heures

Plusieurs délégations ont demandé le retrait de cette mention pour éviter la stigmatisation et indiquer clairement que l’UE veut combattre toutes les formes de terrorisme sans se heurter au plein respect de toutes les religions, selon diverses sources européennes.

La déclaration a subi d’autres changements ces derniers jours, par exemple pour réduire les références qui lient le renforcement des frontières et le contrôle de l’immigration à la lutte contre le terrorisme, ce que plusieurs pays n’aimaient pas, en particulier ceux de la première ligne d’entrée. de la migration, comme l’Espagne. Les références à l’idée de renforcer Frontex pour jouer un rôle dans la lutte contre le terrorisme ont également été laissées de côté.

45secondes est un nouveau média, n’hésitez pas à partager notre article sur les réseaux sociaux afin de nous donner un solide coup de pouce. 🙂

James Gunn Rend Hommage à Stan Lee De Marvel à

James Gunn rend hommage à Stan Lee de Marvel à l’occasion du deuxième anniversaire de sa mort

Alors Que L'oms Lutte Pour Maintenir L'ordre Pendant La Pandémie,

Alors que l’OMS lutte pour maintenir l’ordre pendant la pandémie, des enregistrements secrets nous disent ce qu’ils pensent vraiment